topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Lydia Nsekera perd la présidence de la Fédération de football du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

@rib News, 18/11/2013 – Source AFP

 Lydia Nsekera, l'une des seules femmes à la tête d'une fédération nationale de football au monde, membre du comité exécutif de la Fifa, a perdu son poste à la tête de la Fédération burundaise (FFB), a indiqué lundi la FFB.

La charismatique burundaise, 46 ans, était à la tête de la FFB depuis 2004, un poste qu'elle avait gagné en s'imposant dans l'univers « terriblement macho » du football de son pays, a-t-elle confié un jour. Jusqu'à l'été dernier, quand une femme a aussi été portée à la tête de la Fédération sierra-léonaise de football, Mme Nsekera est restée la seule femme présidente d'une fédération nationale de football.

Elle était entrée dans l'Histoire du football en mai 2012, en devenant également la première femme membre du comité exécutif de la fédération internationale de football (Fifa).

Mais dimanche, elle a été évincée de la tête de la FFB au profit d'un influent membre du parti au pouvoir au Burundi lors d'élections organisées à huis-clos. « C'est le sénateur Révérien Ndikuriyo qui est arrivé en tête avec 31 voix sur 56 votes. La présidente Lydia Nsekera en a obtenu 25 et il y a eu deux abstentions », a précisé le secrétaire exécutif de la FFB, Jérémie Manirakiza.

Deux observateurs de la FIFA et de la Confédération africaine de Football (CAF), Primo Corvarro et Foster Abega, étaient présents et « ont constaté la régularité de ce scrutin », a-t-il poursuivi.

M. Ndikuriyo, un ancien combattant rebelle, est le président de l'« Aigle noir », une équipe de deuxième division de la province de Makamba (sud-est).

« Cette élection aurait dû se dérouler depuis févier 2013 (...) mais cela a traîné à cause de la guerre que se sont menée Lydia Nsekera et Révérien Ndikuriyo, épaulé par son parti », a expliqué un responsable provincial sous couvert d'anonymat. « Celui-ci a gagné car il est parvenu à noyauter les associations provinciales », selon la même source.

Lydia Nsekera, basketteuse et spécialiste du saut en hauteur qui ne cachait pas son ambition de faire émerger des femmes dirigeantes dans le football burundais, a elle-même « dénoncé dans son discours d'adieu à huis-clos l'immixtion de la politique et des questions ethniques dans le football burundais, et a mis en garde contre leurs conséquences », a ajouté ce responsable provincial.


Ne l’appelez plus Madame la Présidente

Francs Jeux, 18/11/2013

Mauvaise nouvelle pour la parité dans le sport: Lydia Nsekera, l’une des seules femmes à la tête d’une fédération nationale de football au monde, a perdu son poste de présidente de la Fédération burundaise (FFB).

Elle a été évincée de la présidence, dimanche 17 novembre, à l’issue d’un scrutin qui l’opposait au Sénateur Révérien Ndikuriyo, un membre du parti au pouvoir au Burundi. Ce dernier est arrivé en tête du vote, avec 31 voix sur les 56 suffrages exprimés.

A 46 ans, Lydia Nsekera a gagné avec les années un statut et une position nettement plus larges que sa seule fonction à la tête du football au Burundi. Elue à la présidence de la FFB en 2004, elle était jusqu’à l’été dernier la seule femme à diriger une fédération nationale de football. Un privilège qu’elle a ensuite partagé avec Isha Johansen, 48 ans, élue en Sierra Leone au début du mois d’août 2013.

Mieux : Lydia Nsekera est entrée dans l’histoire en mai 2012 en devenant la première femme membre du Comité exécutif de la FIFA.

Son avenir s’écrit désormais en pointillés. Dimanche, elle n’a obtenu que 25 voix, contre 31 à son rival, à l’issue d’un vote organisé à huis clos. Un scrutin qui se serait déroulé dans des conditions tout à fait régulières, selon les témoignages des deux observateurs de la FIFA et de la Confédération africaine de Football (CAF), Primo Corvarro et Foster Abega.

« Cette élection aurait dû se dérouler depuis févier 2013, mais cela a traîné à cause de la guerre que se sont menée Lydia Nsekera et Révérien Ndikuriyo, épaulé par son parti », a expliqué un responsable provincial sous couvert d’anonymat. Avant d’ajouter : « Révérien Ndikuriyo a gagné car il est parvenu à noyauter les associations provinciales. »

Le nouveau président du football burundais, un ancien combattant rebelle, est le président de l’« Aigle noir », une équipe de deuxième division de la province de Makamba, dans le sud-est du pays.

Lydia Nsekera, basketteuse et spécialiste du saut en hauteur qui ne cachait pas son ambition de faire émerger des femmes dirigeantes dans le football burundais, a elle-même « dénoncé dans son discours d’adieu à huis-clos l’immixtion de la politique et des questions ethniques dans le football burundais, et a mis en garde contre leurs conséquences ».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher