topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
3550 Burundaises victimes de fistule obstétricale (UNFPA) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

APA, 20-11-2013

 Bujumbura (Burundi) - Quelque 3550 femmes souffrent de fistule obstétricale au Burundi au moment où 750 nouveaux cas surgissent chaque année dans ce pays, d’après une enquête présentée mercredi à Bujumbura par l’UNFPA, en collaboration avec le ministère de la Santé publique et la lutte contre le Sida.

Selon le représentant de l’UNFPA au Burundi, Johnson Mbengue, la fistule obstétricale est une des plus graves complications obstétricales chez les femmes qui accouchent.

Ces cas surgissent dans les pays pauvres et dans le monde rural. 2,5 millions de femmes souffrent de cette pathologie dans le monde.

Au Burundi, cette maladie est restée longtemps ignorée. La dernière enquête date de 2006, d’après Dr Juma Ndereye, Directeur du Programme national de santé reproductive.

Ce n’est qu’en 2007 que les premières opérations ont débuté avec presque exclusivement Médecins Sans Frontières Belgique qui a déjà opéré 1000 cas. Seulement 173 cas ont été traités au centre hospitalo-universitaire de Kamenge par un seul médecin Burundais capable d’opérer cette pathologie. Quelques médecins bénévoles viennent de l’étranger quelquefois pour l’aider.

Ces cas de fistules sont à placer dans un contexte de santé de reproduction caractérisé par l’un des accroissements de la population les plus élevés en Afrique, donc en discordance avec les ressources disponibles.

L’indice de fécondité est de 6,4 enfants par femmes d’après le Dr Ndereye, tandis que la mortalité infantile est de 59 décès pour milles naissances et la mortalité maternelle de 500 pour 100.000 naissances.

La prise en charge de la fistule obstétricale reste problématique du moment que seulement 300 cas seulement peuvent être opérés et réinsérés dans la vie sociale, selon Dr Ndereye.

L’objet de l’atelier d’aujourd’hui est l’occasion donné aux spécialistes de santé pour échanger sur ce qu’ il faut faire en vue de procurer des soins aux malades qui en ont besoin.

Le représentant de l’UNFPA a déjà annoncé dans son discours que la Belgique a accepté d’octroyer 1million d’euros pour financer la formation des chirurgiens Burundais afin qu’ils soient capables d’opérer cette maladie.

Cette maladie est connue au Burundi comme une maladie de l « ’arrière-cour » du fait que la femme atteinte ne pouvait côtoyer les autres personnes. Elle restait cachée de l’autre côté de l’enclos de la maison pour ne pas être vue.

La malade atteinte ne peut plus retenir ses besoins qui passent par l’appareil génital.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher