topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Près de 24 millions de dollars dérobés du Trésor public au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 29/04/2009 – Source PANA

Quelque 23,9 milliards de Francs burundais (près de 23,9 millions de dollars US) ont été dérobés du Trésor public au cours de l'année 2008, a annoncé, lundi, l'Inspection générale d'Etat du Burundi.

Dans un communiqué rendu public à Bujumbura, l'inspection indique qu'une somme d'un peu plus de 1,1 milliard de Francs burundais (1,1 million de dollars US) a pu être récupérée, expliquant que les dossiers litigieux de détournement, de gestion frauduleuse et autres malversations économiques dans les services publics ont été transmis au Parquet général près la Cour anti-corruption.

La publication de ce communiqué intervient quelques semaines après l'assassinat d'un activiste anti-corruption à Bujumbura.

La mort du vice-président de l'Observatoire de la corruption et des malversations économiques (OLUCOME), feu Ernest Manirumva, a ému au-delà des frontières nationales et le gouvernement américain a offert de participer aux enquêtes en dépêchant au Burundi des éléments du Bureau fédéral d'investigation (FBI) pour tenter d'en savoir plus sur les commanditaires, exécutants ainsi que le mobile du crime.

Le très regardant observatoire chiffrait déjà à au moins 186 milliards de Francs burundais (près de 186 millions de dollars) de détournement au premier semestre de l'année 2007.

Le phénomène de la corruption au Burundi semblait être relativement contenu avant le déclenchement de la crise sociopolitique de 1993.

La paupérisation de larges couches de la population, le dérèglement de l'autorité et les dysfonctionnements de l'Etat consécutifs à la situation de guerre civile ont constitué un terreau favorable au développement des réflexes de corruption, explique-t-on généralement dans les milieux des activistes anti-corruption à Bujumbura.

Ces pratiques ont petit à petit gangrené le système administratif et politique et constituent aujourd'hui un grave handicap au développement, à la stabilité politique et au fonctionnement normal de la démocratie naissante, selon les mêmes sources qui considèrent, par ailleurs, la corruption comme un phénomène social au Burundi où des éléments culturels ont tendance à glorifier l'appropriation des biens d'autrui.


NdlR : Pour rappel, bien avant  l'Inspection générale d'Etat, l'OLUCOME avait déjà fait état, début février de cette année, d’une importante somme de plus de 24 milliards de Francs burundais (près de 24 millions de dollars US) détournée des caisses du Trésor public pendant l'année 2008. Ceci vient donc d'être confirmé, près de trois mois plus tard, par le pouvoir en place. Lire l'article

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher