topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

BURUNDI : Les activistes condamnent une nouvelle loi criminalisant l’homosexualité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

IRIN/PlusNews, 1 mai 2009

NAIROBI - Au Burundi, des activistes engagés dans la lutte contre le VIH/SIDA et des groupes internationaux de défense des droits humains condamnent un nouveau code pénal criminalisant l’homosexualité dans ce pays d’Afrique centrale.

En février dernier, le Sénat burundais avait voté à la quasi-unanimité contre le projet de loi. Toutefois, au mois de mars, la Chambre basse du Parlement a renversé la décision et le président Pierre Nkurunziza a promulgué la loi le 22 avril dernier.

« Nous craignons que cette loi n’entrave les efforts de lutte contre le VIH/SIDA au Burundi en marginalisant davantage une population à risque », peut-on lire dans une déclaration faite par des groupes de défense internationaux, dont l’organisation new-yorkaise Human Rights Watch, le groupe local de défense des droits humains Ligue Iteka et l’ONG locale de lutte contre l’épidémie, l’Association nationale de soutien aux séropositifs et malades du sida (ANSS).

« Nous exhortons le gouvernement du Burundi à agir promptement afin de dépénaliser l’homosexualité », martèlent-ils.

Les personnes jugées coupables de relations homosexuelles consensuelles risquent une peine de prison de deux à trois ans et une amende de 84 dollars américains.

« Cette loi entravera nos activités », a estimé Georges Kanuma, président de l’Association pour le respect et des droits des homosexuels (ARDHO), un mouvement local de défense des droits des homosexuels

« Notre organisation est actuellement contrainte à fermer ses bureaux [dans la capitale Bujumbura], car nous craignons pour notre liberté, depuis la promulgation de cette nouvelle loi », a-t-il poursuivi.

L’ARDHO a été fondée en 2003, mais n’est jamais parvenue à se faire reconnaître juridiquement comme une ONG.

L’association distribue des lubrifiants à base d’eau et des préservatifs et mène des activités de sensibilisation au VIH/SIDA parmi les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes. Selon Georges Kanuma, la plupart des Burundais ignorent que leur société compte des hommes qui ont rapports sexuels avec d’autres hommes.

« Nous espérons rencontrer des responsables du CNLS [Conseil national de lutte contre le VIH/SIDA] pour savoir s’ils mettront un terme aux activités destinées aux hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes », a-t-il ajouté.

Dans son dernier plan stratégique national, le CNLS fait mention des hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes et reconnaît le besoin de mener des activités de prévention ciblées au sein de cette communauté.

Bien que les groupes de défense des droits humains soient mécontents de la clause pénalisant l’homosexualité, ils saluent d’autres nouveaux articles du code, notamment l’abolition de la peine de mort et la pénalisation de la torture, du génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

[FIN][Les informations vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher