topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La mort de Mandela a réveillé des souvenirs de l'apartheid burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 27/12/2013

BURUNDI : l’Ubuntu, l’Apartheid et Mandela

En 1989, je vis à Bujumbura, la capitale de mon pays natal dit la « Suisse d’Afrique ». Je suis mariée, mère de deux jeunes enfants et je travaille. Pour moi, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Par le passé, j’ai été engagée dans quelques associations (dont la fameuse Jeunesse Révolutionnaire Rwagasore), convaincue d’agir pour la promotion des droits humains. Depuis peu, je me sens fière de militer au MSA, le Mouvement de Soutien à l’Afrique Australe. Cette branche locale d’une organisation panafricaine lutte contre l’Apartheid et prône la libération de Nelson Mandela. Nobles et juste causes, n’est-ce pas ?

Tenez, une après-midi, nous sommes au stade FFB où le MSA organise un important match de football. Les fonds récoltés sont destinés à aider les réfugiés sud-africains installés en Tanzanie, dans des camps. Cela se fera par l’envoi de couvertures et d’autres biens de première nécessité.

Mais tandis que je suis occupée à la vente des billets, voilà tout à coup M. Pascal Kabura, mon oncle et père adoptif, qui surgit derrière moi. Ce grand Homme, toujours mû par l’Ubuntu, est le Président de la Fédération de Football du Burundi. Il me somme d’arrêter l’activité, mais sans me fournir d’explication.

Pourquoi Diantre, lui qui est la bonté et la compassion incarnées, m’empêcherait-il de suivre ses exemples de générosité et de solidarité actives ? Quel est ce je ne sais quoi qu’il voulait me faire comprendre ? Ces choses demeurées taboues dans ma famille, dans mes études (du primaire à l’université), à la radio nationale ou ailleurs dans mon milieu social ?

En 1993, quelques réponses m’arrivent par la campagne électorale générale et la sortie de Ndadaye, l’autre Mandela du même charisme, même vision, même poing levé, … Puis son lâche assassinat suivi de l’enfer inéluctable qui me font enfin prendre conscience que je vis sous l’Apartheid ! Où, par contre, il n’est pas consigné noir sur blanc. Chez nous, on fait dans l’hypocrisie, la subtilité, le non-dit et le mensonge. Pire, la violence atteint l’extrême puisqu’elle est doublée de nombreux crimes de génocide. Longtemps demeurés impunis, ils ont fait des centaines de milliers de morts, de disparus et de réfugiés.

Et en 1989, quand je m’agitais au MSA, la Tanzanie hébergeait aussi des réfugiés burundais. Comme quoi, Science sans conscience, … Motus et bouche cousue !

Aujourd’hui, comme des millions d’autres, je pleure Nelson Mandela, le Héros sud-africain. Mais je n’ai toujours pas fini de pleurer le Mandela du Burundi, lui qui a encore un long chemin vers la reconnaissance.

Hommages de W. Kabura

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher