topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Jean Ping dévoile un ambitieux plan pour l'intégration africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

PANA, 25/05/2009

Jean PingAddis-Abeba, Ethiopie - Les objectifs africain d'unité politique et économique devraient devenir une réalité ces quatre prochaines années avec la création d'un super bloc commercial reliant toute l'Afrique sub-saharienne, a annoncé lundi à Addis-Abeba, en Ethiopie, le président de la Commission de l'Union africaine.

Jean Ping a révélé lundi à l'occasion de la célébration de la "Journée de l'Afrique", que les efforts visant à transformer les trois principaux blocs commerciaux régionaux africains en une entité unique s'étendraient sur les quatre prochaines années, conformément aux plans de l'UA.

L'Union africaine a lancé les plans destinés à transformer la Communauté est-africaine (EAC), le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA) et la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) en un super bloc commercial africain.

M. Ping a indiqué que la transformation des trois blocs commerciaux en une entité unique allait créer un marché de 600 millions de personnes et stimuler les efforts d'intégration politique et économique, qui sont les principaux facteurs de la réussite des Etats unis d'Afrique.

L'EAC regroupe cinq pays, à savoir le Burundi, le Kenya, le Rwanda, l'Ouganda et la Tanzanie, tandis que le COMESA en compte 19 dans la région d'Afrique orientale et australe.

Certains Etats du COMESA sont également membres de la SADC et vice-versa.

"La nature globale des menaces qui pèsent sur le monde rend impossible à un Etat d'y faire face tout seul, tandis que la sécurité du monde ou du continent ne peut être assurée par des pays isolés", a déclaré M. Ping.

"Chacun sait que pour réussir dans un monde globalisé, il faut trouver des réponses communes et une action collective doit être menée en organisant le monde autour de groupe régionaux intégrés et par la coopération régionale", a-t-il ajouté.

La déclaration de M. Ping insistant sur la nécessité urgente de transformer les blocs commerciaux de l'Afrique en une seule entité vient au moment où les dirigeants africains se préparent à se réunir en Libye du 1er au 03 juillet, pour déclarer la transformation de la Commission de l'Union africaine en une Autorité africaine.

Il a expliqué que la prise de conscience de la nécessité d'une unité économique s'était récemment illustrée par deux signaux forts et concrets envoyés récemment par le COMESA, l'EAC et la SADC, pour former une zone de libre échange appuyée par la formation d'un système régional de facilitation des échanges pour la région.

"Pour bâtir une Afrique unie, intégrée, développée et pacifique, l'UA doit également relever le défi - qui n'est pas le moindre de tous - d'établir un juste équilibre entre la nécessité d'une stabilité politique et d'un développement socio-économique rapide, auxquels les peuples du continent aspirent légitimement", a-t-il réaffirmé.

Il a déclaré que l'UA a élaboré un plan d'action stratégique sur quatre ans destiné à atteindre les objectifs de l'intégration africaine pour renforcer ses systèmes de fonctionnement internes et assurer un cadre de coordination et de coopération avec les autres blocs régionaux pour atteindre ses propres objectifs.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher