topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Le Bassin du Nil divise la RDC et ses 9 partenaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

PANA, 29/05/2009

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.Kinshasa, RD Congo - Les pays membres de l’Initiative du Bassin du Nil (IBN - Burundi, RD Congo, Egypte, Ethiopie, Kenya, Soudan, Rwanda, Tanzanie et Ouganda) éprouvent toutes les peines du monde à harmoniser leurs positions et intérêts, a-t-on constaté, à Kinshasa, à la clôture d'une réunion extraordinaire du Conseil des ministres de l'institution qui vient de se tenir dans la capitale congolaise.

Au stade actuel, les autres pays affiliés à l’IBN, à savoir la RDC, l’Erythrée, l’Ouganda, le Kenya, le Burundi, le Rwanda et la Somalie ne peuvent construire de barrages ou d'ouvrages de captage ou de soutirage des eaux du Nil et de ses affluents sans l’aval d'Egypte et du Soudan, deux pays qui redoutent des perturbations du cours du Nil préjudiciables à leur agriculture essentiellement basée sur l’irrigation, et au barrage d’Assouan.

Naturellement, l’article 14 des statuts de l'institution qui pose cette contrainte arrange d'autant moins les autres partenaires de l’Egypte et du Soudan qu’un des objectifs poursuivis par l’IBN est la mise en valeur des ressources hydrauliques.

Les autres missions dévolues à l’IBN sont la protection de l’environnement, le commerce, la libre circulation des personnes et des biens, l’exploitation commune du Nil et de ses affluents en tant que voies de communication, la promotion de l’agriculture, de la pêche et l’élevage, la recherche de la paix par le règlement pacifique des conflits, les échanges culturels, etc.

Un incident survenu à Kinshasa où le délégué du Soudan a claqué la porte de la réunion risque d’avoir pour conséquence de refroidir davantage les engagements des membres à porter à bout de bras une organisation qui a du mal à décoller depuis dix ans.

La rivière Semliki, une des pourvoyeuses des eaux du Nil, prend sa source en RD Congo, avant de faire jonction avec le Nil en Ouganda. La RDC mijote un projet de barrage sur cette rivière. A en croire des études préliminaires, un tel ouvrage serait en mesure d’alimenter en énergie électrique plus de la moitié de la province congolaise du Nord-Kivu et d’impulser plusieurs unités industrielles dans cette province, caractérisée par un grand dynamisme économique.

Le Soudan s'est opposé à ce projet lors de la session extraordinaire de la réunion ministérielle à Kinshasa.

L'IBN a été lancée en février 1999 par le Conseil des ministres ayant les ressources en eau dans leurs attributions dans les pays du Bassin du Nil et est devenue opérationnelle en mai de la même année.

Basée à Entebbe, en Ouganda, l'IBN constitue un forum pour le développement concerté des ressources en eau du fleuve Nil, et cherche à développer le fleuve d'une manière concertée, partager les considérables avantages socio- économiques qu'offre le fleuve, et promouvoir la paix et la sécurité dans la région.

La vision commune de l'IBN est de réaliser un développement socio-économique durable par l'entremise d'une exploitation équitable des ressources hydriques communes du Bassin du Nil et d'une répartition équitable des profits.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher