topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – COVID-19 : LA PREMIÈRE DAME DU BURUNDI ÉVACUÉE AU KENYA. Selon la presse burundaise et kenyane, Mme Denise Nkurunziza a été évacuée jeudi par avion de Bujumbura à Nairobi où elle a été rapidement prise en charge. Elle est actuellement admise à l’hôpital universitaire Aga Khan de Nairobi où elle est en observation. [@rib News, 29/05/2020] ● RWASA SAISIT LA COUR CONSTITUTIONNELLE : Agathon Rwasa, candidat à la présidentielle du principal parti d'opposition du Burundi, a déposé jeudi un recours devant la Cour constitutionnelle, sans se faire guère d'illusions sur l'issue de la procédure. [@rib News, 28/05/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Relance de la coopération économique entre le Burundi et les bailleurs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 08/06/2009

Bujumbura, Burundi - La coopération économique entre le Burundi et ses partenaires extérieurs a progressivement repris après le démarrage du processus politique qui a abouti à la signature de l'accord sur la paix et la réconciliation nationale d'août 2000, à Arusha, en Tanzanie, et se situe aujourd'hui aux niveaux d'avant 1993, date du déclenchement de la guerre civile dans le pays, relève le dernier rapport du Comité national de coordination des aides (CNCA).

A la fin de l’année 2000, le Burundi a renoué avec sa tradition d’organiser des tables-rondes des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux pour mobiliser les financements nécessaires à la mise en œuvre de ses politiques et stratégies de développement, indique le rapport.

Depuis, les volumes de décaissement en faveur du Burundi ont connu une croissance régulière jusqu’à atteindre les niveaux d’avant la crise socio- politique et la seule différence encore perceptible réside dans la composition, la structure et l’orientation de cette assistance extérieure, selon la même source.

Avant 1993, le Burundi bénéficiait sans conditions coercitives d’une assistance extérieure estimée en moyenne par an à 300 millions de dollars US, qui finançait, à concurrence de plus de 70%, le Programme d’investissements publics (PIP), tandis que l’assistance humanitaire ne représentait que moins de 1% de ce montant.

Néanmoins, avec la crise qui a tant duré, l’assistance extérieure s’est érodée jusqu’à atteindre des niveaux inférieurs à 100 millions de dollars, là également destinée essentiellement à des opérations humanitaires, fait remarquer le CNCA.

Au lendemain de la signature de l’accord global de cessez-le-feu entre le pouvoir de Bujumbura et le Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, ex-principale rébellion du pays), le volume de l’Aide publique au développement (APD) en faveur du Burundi a connu une croissance qui est passée de 253,3 millions de dollars en 2003 à 476 millions de dollars en 2005, soit une augmentation de 88%.

En 2006, cette tendance de financement s’est stabilisée à 476 millions de dollars pour chuter en 2007 et remonter en 2008 avec respectivement un volume de flux d’aide de 323 millions et 428 millions de dollars, indique le rapport du CNCA, en rappelant au passage qu’à cette période, le processus de paix, qui a abouti à la tenue des élections démocratiques et transparentes en 2005, était dans sa phase de croisière et ses perspectives rassuraient la communauté internationale des bailleurs de fonds.

Et si les bailleurs ont un tout petit peu ralenti leur rythme de décaissement en 2007, c’était suite à une série de scandales financiers, comme la vente illicite de l’avion présidentiel de type Falcon 50 ou encore les malversations dans le secteur pétrolier qui ont fait perdre des millions de dollars au Trésor public, rappelle le rapport.

En 2008, les efforts fournis par le gouvernement pour tirer au clair les dossiers de malversations financières et mener à bon port les réformes économiques de nature à asseoir une bonne gouvernance, ont rassuré les partenaires extérieurs au point de reprendre leur rythme de décaissement atteignant 428 millions de dollars.

Le rapport du CNCA met toutefois en garde, dans ces recommandations, contre le rythme de croissance élevé de la population burundaise, « qui risque de compromettre les efforts de la communauté internationale à soutenir le plan de développement durable du pays ».

La population du Burundi est aujourd’hui estimée à près de 8,1 millions d’habitants pour une superficie de 27.834 km2.

Le taux d’accroissement naturel de la population burundaise atteint 2,9% par an et la densité d’environ 306 habitants au km2 en fait l’une des plus élevées d’Afrique.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher