topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Le Comesa appelle à suspendre le mandat d'arrêt contre Béchir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 08/06/2009Source AFP

Omar el-BéchirLe Marché commun d'Afrique du Sud et de l'Est (Comesa) a demandé la "suspension" du mandat d'arrêt de la CPI à l'encontre du président soudanais Omar el-Béchir, accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, selon son communiqué final lundi.

Les dirigeants des pays membres du Comesa "ont exprimé leur inquiétude à l'égard (du mandat d'arrêt) de la Cour pénale internationale (CPI) émis à l'encontre du président de la République du Soudan Omar el-Béchir", indiquent-t-ils dans leur communiqué final à l'issue d'un sommet à Victoria Falls (ouest du Zimbabwe).

Ils ont aussi "approuvé la position du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) qui a appelé les Nations unies (...) à demander à la CPI de suspendre" le mandat d'arrêt.

L'UA avait demandé au Conseil de sécurité de l'ONU de suspendre la procédure lancée le 4 mars par la CPI, en l'enjoignant de "prendre ses responsabilités" sur le conflit au Darfour.

Omar el-Béchir, 65 ans, est accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, région de l'ouest du Soudan déchirée depuis 2003 par une guerre civile qui a fait 300.000 morts et entraîné le déplacement de 2,7 millions de personnes selon l'ONU. Khartoum parle de 10.000 morts.

Le président soudanais était présent au sommet, qui a réuni pendant deux jours les dirigeants des 19 pays membres pour lancer une union douanière.

M. Béchir a estimé lundi que ce mandat ouvrait "la voie à une nouvelle ère de domination et de violation de l'indépendance et de la souveraineté du Soudan".

Depuis l'Europe où il est en tournée, le Premier ministre zimbabwéen et ancien opposant Morgan Tsvangirai a affirmé dimanche que son pays ne se mettrait "pas en position de violer les lois et les traités internationaux", tout en rappelant que le Zimbabwe n'était pas signataire donc n'était "pas lié par le traité".

Depuis l'émission du mandat, le président soudanais s'est déjà rendu en Erythrée, à Doha, en Ethiopie à La Mecque et en Libye.

L'UA et l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad, qui regroupe six pays d'Afrique de l'Est) ont à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude après l'émission de ce mandat d'arrêt. La Ligue arabe a craint pour sa part "des conséquences dangereuses" pour le Darfour.

Le Comesa regroupe le Burundi, les Comores, Djibouti, la République démocratique du Congo (RDC), l'Egypte, l'Erythrée, l'Ethiopie, le Kenya, la Libye, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Rwanda, les Seychelles, le Soudan, le Swaziland, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher