topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

Réunion de coordination de la Brigade est-africaine à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

PANA, 09/06/2009

Bujumbura, Burundi - Des experts militaires de huit pays d'Afrique de l'Est prennent part à une conférence d'une semaine qui a débuté ses travaux, mardi à Bujumbura, pour arrêter des stratégies afin de mettre sur pied une Brigade sous-régionale d'intervention rapide (EASBRIGACOM), dans le cadre des opérations de maintien de la paix sur le contient africain.

Les pays présents à la conférence de Bujumbura sont : le Burundi, le Rwanda, l'Ouganda, le Kenya, les Iles Comores, Maurice, les Seychelles, ainsi que la Somalie, tandis que le Soudan, l'Erythrée, l'Ethiopie, Madagascar, la Tanzanie et Djibouti ont fait défection pour des raisons inconnues.

Des représentants de la Grande-Bretagne, du Danemark, des Pays-Bas, de la Norvège ou encore des Etats-Unis d'Amérique et de la France ont été également conviés à la conférence de Bujumbura en tant que bailleurs potentiels de l'initiative sécuritaire continentale.

Des organisations internationales comme l'Office des Nations unies pour l'action humanitaire (OCHA), Horn of Africa, l'agence allemande de coopération internationale (GTZ) et l'Insititute of security studies, ont également dépêché des représentants à cette rencontre.

Le ministre burundais de la Défense nationale et des Anciens combattants, le général-major Germain Niyoyankana, a rappelé, à l'ouverture de la réunion, que l'idée de cette force d'intervention continentale émane de l'Union africaine (UA) et devrait se concrétiser, d'ici 2010, par la mise en place de cinq Brigades sous- régionales de réserve appelées à suppléer aux efforts traditionnellement dévolus à l'ONU en matière de maintien de la paix.

"Il est grand temps que les Africains apprennent à recourir à leurs propres forces pour résoudre les problèmes de sécurité qui se posent à eux sans devoir recourir à chaque fois à l'extérieur", a-t-il soutenu.

"Les défis ne manquent pas", a reconnu le ministre Niyoyankana, en citant entre autre, la crise financière mondiale, les crises politiques et sociales, les désastres humanitaires, la gestion des réfugiés ou encore les pirateries dans plusieurs coins du monde.

"L'initiative de mise en place des Brigades régionales de réserve avancées devra ainsi s'inscrire dans la logique de faire face à ces différentes situations, conformément à la feuille de route de l'UA", a-t-il poursuivi.

Selon le projet de l'UA, les régions du Nord, de l'Ouest, de l'Est, du Sud et du Centre du continent africain auront chacune sa Brigade de réserve, constituée d'environ 5.000 hommes.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher