topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rose Francine Rogombé, présidente du Gabon par intérim Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 11/06/2009 – D’après Reuters et Associated Press

Rose Francine RogombéDeux jours après la mort d'Omar Bongo,  a prêté serment comme présidente par intérim au Gabon. Comme le prévoit la Constitution, les fonctions de chef de l'Etat sont confiées à la présidente du Sénat, qui devra organiser un scrutin présidentiel dans les 45 jours.

Le gouvernement s'est réuni mardi en urgence pour constater la vacance du pouvoir et saisir la Cour constitutionnelle, qui en a fait de même quelques heures plus tard. La haute instance a ensuite validé le transfert du pouvoir par intérim à Rose Francine Rogombé.

Mme Rogombé a prêté serment mercredi à la mi-journée devant les neuf juges de la Cour constitutionnelle lors d'une cérémonie au centre de conférences internationales à Libreville, la capitale du pays, en présence de près d'un millier de personnes, ministres, députés et représentants du corps diplomatique.

"Je jure de consacrer tous mes efforts au bien-être du peuple gabonais (...), de respecter et de défendre la Constitution ainsi que l'Etat de droit et d'assumer mes fonctions avec équité", a déclaré la nouvelle présidente par intérim, la main sur le texte de la Loi fondamentale.

Agée de 66 ans et diplômée de théologie, Rose Francine Rogombé était une alliée de longue date du défunt au sein du Parti démocratique du Gabon (PDG). Première femme nommée magistrate dans son pays, elle a été élue au Sénat cette année.

Selon la présidente du Conseil constitutionnel, Marie-Madeleine Mborantsouo, devant qui a prêté serment Rose Francine Rogombé dans la capitale, Libreville, le mandat de cette dernière pourrait être prorogé en cas de force majeure.

La Constitution accorde au chef d'Etat par intérim 45 jours pour organiser une élection présidentielle, mais beaucoup craignent que la lutte pour la succession de Bongo ne plonge le pays dans l'instabilité et que ce délai ne soit pas respecté.

Le Gabon est dirigé par une petite élite étroitement solidaire et les analystes estiment que le PDG est suffisamment fort pour assurer la transition dans le calme. La liste des prétendants, en tête de laquelle figure le fils du défunt président Ali Bongo, actuel ministre de la Défense, est riche.

Son beau-frère, le ministre des Affaires étrangères, Paul Toungui, le président de la Commission de l'Union africaine et ex-gendre du disparu, Jean Ping, ou le vice-président Didjob Divungi Ndinge sont autant de candidats possibles.

Le continent africain a vécu l'année dernière une série de coups d'Etat qui contrastaient avec l'emprise incontestée d'Omar Bongo sur son pays.

Les dirigeants de la région et des puissances occidentales n'ont d'ailleurs pas tardé à lui rendre hommage pour la stabilité du Gabon pendant les 41 ans qu'il a passés au pouvoir et sa contribution aux efforts de paix dans divers pays d'Afrique.

Un deuil de 30 jours a été décrété au Gabon où La dépouille d'Omar Bongo devrait être rapatriée jeudi en provenance d'Espagne. Selon le gouvernement gabonais, les funérailles auront lieu le 18 juin à Franceville, capitale de la province natale du président dans le centre du pays.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher