topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Les "Imbonerakure" plus forts que la Police et l’Administration ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 13/05/2014

SEQUESTRATION  DE DEUX  JOURNALISTES Serge NIBIZI ET Sonia ROLLEY :

La milice Imbonerakure dévoile son commandant suprême !

Par Pancrace Cimpaye

En date du 19 avril, le Président Nkurunziza a réuni le commandement de la milice Imbonerakure, au niveau national, dans sa province natale de Ngozi. Ceux qui doutaient de  l’objet de cette rencontre viennent d’être éclairés par cette séquestration de deux journalistes à Marangara.

En effet dans la soirée de ce vendredi 9 Mai 2014, la journaliste de RFI Sonia Rolley et Serge Nibizi de la Radio Publique Africaine ont été arrêtés, séquestrés  pendant plus de trois heures par une cohorte de miliciens Imbonerakura.

Les faits et gestes posés ce soir là par les différents intervenants sont plus éloquents et confirment malheureusement que la menace d’une catastrophe devient de plus en plus  évidente. A ce titre les tenants et les aboutissants de cette séquestration vient de prouver que la note du Bureau des Nations Unies à Bujumbura adressée à New York est à prendre très au sérieux. De la même manière la lettre de l’honorable Léonce Ngendakumana au Secrétaire Générale des Nations Unies n’était pas une fausse alerte !

De ce fait les révélations des agissements de ce détachement des Imbonerakure  sont les suivantes :

Ø  Les Imbonerakure font la loi en lieu et place de l’autorité compétente. A ce niveau ils ont démontré qu’ils ont le droit d’arrêter qui ils veulent et quand ils veulent. Ils ont bloqué la route, paralysant du coup la circulation routière. Un rôle dévolu à la police !

Ø  Les imbonerakure sont plus forts que la police, plus forts que l’administration. A cet effet ils ont refusé d’obtempérer aux ordres des deux gouverneurs de provinces, celui de Kirundo et de Ngozi. En outre ils ont refusé l’ordre du commissaire régional de la police qui commande pourtant les provinces de Kayanza, Kirundo, Ngozi et Muyinga. Malgré l’insistance de ces autorités, ces déchainés ont refusé de libérer les journalistes qui avaient pourtant décliné leurs identités.

Ø  Seul l’ordre du cabinet du Président de la République Nkurunziza a été entendu et exécuté. Ainsi le Conseiller Principal Chargé de la Presse et Communication du Président, Monsieur Willy Nyamitwe, qui agissait au nom du Président, a pu convaincre la milice et obtenir la libération des victimes.

Ø  Au demeurant il y a des consignes claires ou un contrat qui lient le Président Nkurunziza et cette milice Imbonerakure. C’est dire qu’au cours de cette rencontre de Ngozi du 19 avril un modus operandi a été convenu entre les deux parties. Et ce jour là ni les gouverneurs de provinces ni les commissaires régionaux de police n’étaient présents. En conséquence ils n’ont pas d’ordre à donner  dans une matière qui leur échappe complètement.

Ø  Doit-on comprendre que ce conclave de Ngozi a mis en place une administration parallèle et une police parallèle spéciales dévolues à la milice Imbonerakure qui ne répondent qu’aux seuls ordres du Président Nkurunziza ?

De toute évidence si parmi les victimes il n’y avait pas eu cette journaliste de RFI, Sonia Rolley, les journalistes seraient dans l’au-délà. Ni les gouverneurs de province ni le commissaire de police, encore moins le cabinet du Président Nkurunziza personne n’aurait bougé son petit doigt pour sauver les victimes des griffes de cette barbarie meurtrière. Et si les victimes étaient des militants de l’opposition, la sentence aurait été la même : la décapitation.

C’est ce qui est arrivé le surlendemain à Datus Nshimirimana un homme fort, proche du leader du FNL, Agathon Rwasa. Cet homme de l’ombre était un courroie de transmission entre Rwasa et les différentes factions du FNL. Un homme d’ouverture, un homme acquis à la cause d’un vaste rassemblement pour une alternance démocratique en 2015. Il a été assassiné d’une balle dans la tête.

En tout état de cause la communauté internationale, au lieu de faire les cartons devrait plutôt se déployer au Burundi pour prévenir l’irréparable. Cette force dangereusement excessive qui est accordé à la milice Imbonerakure mènera indubitablement à une explosion. Cette déflagration fera mal au peuple burundais et coûtera cher à la communauté internationale.

(Sé) Pancrace CIMPAYE.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher