topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – QUATRE JOURNALISTES LOURDEMENT CONDAMNÉS EN APPEL POUR AVOIR TENTÉ DE FAIRE UN REPORTAGE AU BURUNDI : La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation de quatre journalistes d’Iwacu arrêtés en octobre 2019 alors qu’ils tentaient de faire un reportage, en province de Bubanza, sur une attaque de la rébellion Red-Tabara. [@rib News, 05/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]


La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation des quatre journalistes d’Iwacu : Egide Harerimana, Christine Kamikazi, Terence Mpozenzi et Agnès Ndiribusa, en dépit d’un dossier d’accusation vide.


 

Vidéo : Buyoya donne un coup d'accélérateur à sa campagne pour diriger l’OIF Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

Jeune Afrique, 11/09/2014

Pierre Buyoya : "Il faut mettre l'accent sur la dimension économique de l'OIF"

Président du Burundi de 1987 à 1993, puis de 1996 à 2003, Pierre Buyoya est candidat au poste de Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Fin novembre, il saura s’il succède ou pas à Abdou Diouf. Après avoir mené campagne en Afrique, en Belgique et en Suisse, il était ces derniers jours en France pour trouver de nouveaux soutiens. À ceux qui lui reprochent son passé putschiste, il oppose son bilan de "réformateur et de médiateur" et présente son programme pour la Francophonie. Entretien. [Lire Vidéo ci-dessous]


PANA, 11 septembre 2014

Buyoya évoque sa candidature au poste de Secrétaire général de l'Oif dans un quotidien malien

Bamako, Mali - L’ancien président du Burundi et chef de la Mission de l’Union africaine au Mali et au Sahel (Misahel), Pierre Buyoya, a expliqué dans un entretien paru mardi dans le quotidien privé malien "Les Echos" qu’il est candidat au poste de Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (Oif) parce qu’il connaît cette organisation dont son pays est membre.

"J’ai déjà servi dans les fonctions d’envoyé spécial sur le terrain, d’expert pour réfléchir sur un certain nombre de problématiques", a-t-il déclaré, estimant qu’il a pour lui son expérience à la tête du Burundi pendant deux mandats dans les conditions difficiles où il a dû s’engager dans des réformes fondamentales comme la paix, l’unité nationale, la démocratie au Burundi et aussi son expérience au service de l’Afrique au Soudan et au Mali.

"Tout cela fait que j’estime légitimement que j’ai l’expérience nécessaire pour occuper cette fonction et porter haut les valeurs de la Francophonie", a-t-il souligné.

Pour lui, sa candidature vise d’abord à poursuivre et parfaire le travail extraordinaire fait par les Secrétaires généraux, Boutros Boutros-Ghali et Abdou Diouf, ancrer la Francophonie dans son identité linguistique, culturelle, dans ses valeurs de paix, de démocratie, de justice, de bonne gouvernance, faire de la Francophonie une organisation internationale qui a sa place dans le monde, notamment mettre en œuvre cette idée de Francophonie économique, que l’espace francophone soit un espace d’échanges économiques.

L’ancien président burundais a ensuite indiqué qu’il compte amplifier l’exploitation des Nouvelles technologies de l’information et de la communication pour mieux faire ce que la Francophonie faisait déjà en termes d’éducation, d’enseignement, d’échanges culturels.

Il a enfin insisté sur la diversité culturelle et le multilinguisme. Le fait que le Burundi se trouve à la frontière entre l’anglophonie et la francophonie démontre que l’introduction de l’anglais, qui est une exigence du monde actuel, ne met pas nécessairement en recul la langue française, a-t-il indiqué.

"Je pense profondément que le monde actuel est marqué par le multilinguisme. Il ne faut pas avoir de complexe, c’est la diversité qui marque le monde actuel et de demain", a-t-il conclu.

Au total, six candidats se sont déclarés à la succession du Sénégalais Abdou Diouf au poste de Secrétaire général de l’Oif dont le sommet se tiendra en novembre prochain à Dakar.

Parmi eux figurent entre autres l’écrivain congolais Henri Lopez, le Mauricien, Jean-Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien.

L’Oif a pour mission de créer une solidarité entre les 77 Etats et gouvernements qui la composent.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher