topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sept partis politiques veulent des élections transparentes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 13/07/2009

Bujumbura, Burundi - Une coalition de sept partis politiques de l’opposition a sorti, lundi, une déclaration appelant l’Etat burundais à privilégier le dialogue et la concertation dans la préparation des prochaines élections générales de 2010.

Les représentants du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU) avaient donné le ton, jeudi dernier, en claquant la porte du Conseil des ministres pour protester contre la présentation pour analyse et adoption de deux projets portant code électoral et loi communale, qui auraient été concoctées par les services du ministère de l’Intérieur, sans concertation préalable avec le reste des partis politiques intéressés.

Le Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD), le Mouvement pour la solidarité (MSD), l’Alliance pour la démocratie et la réconciliation (ADR), les Forces nationales de libérations (FNL, ancienne rébellion), le Mouvement pour la réhabilitation du citoyen (MRC), ainsi que le Rassemblement pour la démocratie au Burundi (RADEBU) sont entrés, à leur tour dans la danse, lundi, en co-signant une déclaration condamnant le "forcing" du gouvernement dans la préparation des instruments juridiques des secondes consultations populaires post-conflit de l’été 2010.

La déclaration interpelle, au plus haut niveau, le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, qui s’était engagé, dans son discours du 47ème anniversaire de l’indépendance nationale, le 1er juillet dernier, à garantir des élections "exemplaires" l’année prochaine.

Les signataires de la déclaration demandent une implication de la communauté internationale pour aider les Burundais à éviter les expériences malheureuses du Kenya et du Zimbabwe où, dans un passé récent, les résultats des élections controversées ont tourné au cauchemar pour les peuples des deux pays africains.

L’ordre des élections locales et nationales, qui doivent se tenir l’année prochaine au Burundi, la révision à la hausse de la caution pour briguer la magistrature suprême (de 3.000 à 15.000 dollars US dans le nouveau projet de code électoral) ou encore le bulletin de vote que l’opposition veut unique, sont autant de points de controverse qui alimentent aujourd’hui un débat houleux au sein de la classe politique burundaise.

Pendant ce temps, la jeune Commission électorale nationale indépendante (CENI) garde le mutisme, ayant elle-même de sérieux problèmes matériels et financiers à résoudre pour asseoir son autorité.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher