topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

TOUTE L'ACTUALITÉ
ARIB.INFO est en mode « vacances » durant le mois d’août

@rib News, 05/08/2015

ARIB.INFO prend ses quartiers d’été

Les publications d’ARIB.INFO sont interrompues durant le mois d’août. La Rédaction va prendre quelques jours de permission bien mérités au vu de l’activité intense dans l’actualité sur le Burundi.

ARIB.INFO remercie les dizaines de milliers de lecteurs au quotidien pour leur fidélité, ainsi que le réseau des auteurs, pour leur soutien et leur confiance renouvelée.

Toute l’équipe vous donne rendez-vous début septembre pour une nouvelle saison de publications. En attendant la rentrée, nous vous invitons à (re)découvrir les articles archivés sur notre site, depuis le 1er juin …2008 !

Pour La Rédaction

Ir Jean-Claude KARIBUHOYE, ReC

 
La famille de Panta Léon Hakizimana remercie tous ceux qui l'ont soutenu

@rib News, 04/08/2015

Remerciements

Il y a un mois, jour pour jour, alors que nous étions très peinés par le décès de Panta Léon, Franck et Fleury, votre sympathique présence, vos paroles d'encouragement, nous ont apporté réconfort et espérance.

Nous désirons exprimer nos plus vives reconnaissances à la Société civile burundaise, aux Burundais de la Diaspora, aux amis et connaissances pour nous avoir accompagnés et soutenus lors de ce triste et tragique événement survenu le 1er juillet 2015.

Pour ce témoignage d'amitié et de fraternité, pour l'aide apportée par votre soutien et votre réconfort, nous tenons à vous exprimer notre vive gratitude et vous disons un merci ému et sincère.

La famille de Panta Léon HAKIZIMANA

Son épouse Aline MASAMVYA et son fils cadet Arnaud HAKIZIMANA.

 
Nouvelles locales du mardi 04 août 2015

@rib News, 04/08/2015

Diplomatie

- Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a présenté ses félicitations au Président Pierre Nkurunziza pour sa réélection. Vladimir Poutine dit qu'il espère que les relations traditionnelles d'amitié et de coopération entre la Russie et le Burundi vont se développer pour le bien du peuple des deux pays et dans l'intérêt du renforcement de la sécurité et la stabilité dans la région.

Lire la suite...
 
Le nouveau chef de file de l’opposition burundaise s’adresse à la Nation

@rib News, 04/08/2015

IJAMBO RY’IHUMURE UMUSHINGAMATEKA LEONARUDO NYANGOMA UMUKURU WA CNARED ASHIKIRIJE ABARUNDI N'ABARUNDIKAZI BOSE.

Barundi,

Barundikazi,

Ndongozi z'imigambwe itandukanye mu Burundi,

Bashingantahe, Bapfasoni muserukira amashirahamwe yigenga mu Burundi,

Rwaruka mwese,

Ndabaramukije amahoro bimwe bivuye ku mutima,

1. Abarundi n'Abarundikazi mwese mwaraye mwumvise yuko inama yahuje abaserukira imigambwe itandukanye mu Burundi, abaserukira amashirahamwe yigenga, abahoze ari abakuru b'igihugu c'Uburundi n'abandi banyacubahiro, bakoraniye hariya i Addis Abeba ku murwa mukuru w'igihugu ca Ethiopia , hakongera kandi hakaba ari ku cicaro c'Ishirahamwe ry'Umuryango wunze ubumwe bw'ibihugu vy'Afrika UA ku magenekerezo ava ku wa 30 /07 kugeza ku wa 01/08/2015.

Lire l’intégralité du Message

 
La Belgique préoccupée au sujet de l'escalade de la violence au Burundi

@rib News, 04/08/2015 - Source SPF Affaires étrangères

Communiqué de presse

Didier Reynders au sujet de la situation au Burundi

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders exprime sa vive préoccupation au sujet de l'escalade de la violence au Burundi. La Belgique a immédiatement condamné fermement l’attentat  qui a coûté la vie dimanche au général  Adolphe Nshimirimana et a lors de contacts directs avec les  autorités burundaises appelé au calme et à la retenue.

Lire la suite...
 
Cible d'un attentat, le "Mandela burundais" touché par plusieurs balles

RFI, 03-08-2015

Burundi : Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balle dans une attaque

Figure de la société civile burundaise et président de l’Association pour la protection des prisonniers et des droits humains (Aprodh), Pierre-Claver Mbonimpa a été victime d'une attaque. Selon sa famille, il a été touché par plusieurs balles. Sa vie ne serait pas en danger.

Selon Zygele Mbonimpa, la fille de Pierre-Claver Mponimpa, l’attaque a eu lieu vers 17h30 lundi 3 août alors que le président de l’Aprodh venait de quitter son bureau. Alors qu’il arrivait dans le quartier de Kinama, un motard s’est approché de sa voiture. Il a tiré au moins quatre balles qui ont atteint Pierre-Claver Mbonimpa à la joue et au cou. Sa vie ne serait pas en danger, mais il a perdu beaucoup de sang.

Lire la suite...
 
La tension monte au Burundi

@rib News, 03/08/2015 – Source The Associated Press

Des coups de feu ont retenti dans la capitale du Burundi dimanche soir, dans la foulée de l’assassinat d’un puissant général qui était très proche du président Pierre Nkurunziza.

M. Nkurunziza, qui a été reporté au pouvoir le mois dernier lors d’un scrutin controversé, a déclaré à la télévision qu’il a ordonné à la police de retrouver d’ici dix jours les responsables de l’assassinat du lieutenant-général Adolphe Nshimirimana.

Lire la suite...
 
Vague de protestations après l'agression d'un journaliste burundais à Bujumbura

@rib News, 03/08/2015 – Source AFP

Reporters sans Frontières (RSF) a "dénoncé avec force" lundi "l'odieuse agression" du correspondant de l'AFP et de RFI au Burundi, Esdras Ndikumana, arrêté et roué de coups dimanche, après l'assassinat à Bujumbura du bras droit du président Pierre Nkurunziza.

L'Agence France Presse et Radio France internationale (RFI) ont toutes deux condamné cette agression et annoncé qu'elles demanderaient des explications aux autorités burundaises.

Lire la suite...
 
Qui a tué "Général Adolphe" ? Le mode opératoire désigne des militaires

La Croix, 3/8/15

L’assassinat du numéro deux du régime accroît la déstabilisation du Burundi.

Adolphe Nshimirimana, le numéro deux du régime, a été tué dimanche 2 août dans une embuscade soigneusement préparée.

QUI ÉTAIT LE GÉNÉRAL ADOLPHE NSHIMIRIMANA?

Après avoir été le chef du Service national de renseignements (SNR) pendant une dizaine d’années, Adolphe Nshimirimana avait été nommé conseiller spécial du chef de l’État, en 2014.

Lire la suite...
 
Téléconférence Ban Ki-moon, Museveni et Dlamini-Zuma sur le Burundi

UN News Centre, 3 août 2015

Burundi : l'ONU s'inquiète de la détérioration de la situation sécuritaire

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré lundi inquiet de la détérioration continue de la situation sécuritaire au Burundi après une période électorale marquée par la violence et le non-respect des droits de l'homme.

« Dans ce contexte, le Secrétaire général condamne fermement l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, le 2 août. Il salue l'appel au calme lancé à la nation par le Président Nkurunziza ainsi que celui appelant les autorités compétentes à faire au plus vite la lumière sur cet acte de violence afin de traduire les auteurs en justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Lire la suite...
 
Burundi : Washington condamne l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana

Voice of America, 03.08.2015

Dans un communiqué du Département d’Etat, les Etats-Unis appellent les Burundais au calme et à la retenue.

"Nous appelons toutes les parties à renoncer à la violence et à redoubler d’efforts pour engager un dialogue politique transparent, inclusif et global", a déclaré le porte-parole adjoint du département d’Etat, ajoutant que le Burundi devait "aborder les questions essentielles, y compris le respect des droits humains, la liberté de la presse et les autres libertés fondamentales, ainsi que le respect de l'Accord d'Arusha et de ses dispositions relatives au partage du pouvoir."

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 03 août 2015

@rib News, 03/08/2015

Education

Début de la passation de l’examen d’Etat au Burundi ce lundi matin. Les élèves finalistes se cherchent un place dans les universités tant publiques que privées du pays. Au Petit Séminaire de Kanyosha, 543 élèves provenant de 12 établissements participent à l'épreuve. La mise en place a pris plus de temps que prévu et la première épreuve devait commencer à 9h30. Maintenant, il est procédé à l'appel. Le lycée Municipal de Ngagara abrite la passation de l’examen pour les élèves des différents lycées et écoles techniques de la capitale. Après une nuit agitée et un dimanche sous haute tension, retour au calme à Bujumbura. La vie a repris son cours normal ce matin. Ce lundi marque donc le début d'une semaine déterminante pour les élèves qui finissent le secondaire car les épreuves de l'examen d'État, donnant accès à l'université, débutent. Elles dureront quatre jours.

Lire la suite...
 
Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balle

Voice of America, 03.08.2015

Le défenseur renommé des droits de l'Homme au Burundi a été la cible des tirs et admis à l'hôpital au lendemain du meurtre du bras droit du président Pierre Nkurunziza.

"Il est très grièvement blessé au cou et visage, il est en soins intensifs à l'hôpital, mais le médecin indique que sa vie est hors danger", a déclaré à VOA Afrique Innoncent Muhozi, directeur général de la Radio-télévision Renaissance.

Lire la suite...
 
Un défenseur renommé des droits de l'Homme au Burundi blessé par balles

@rib News, 03/08/2015 – Source AFP

Bujumbura (Burundi) - Pierre-Claver Mbonimpa, défenseur renommé des droits de l'Homme au Burundi, a été grièvement blessé par balles lundi soir à Bujumbura, ont annoncé des proches, au lendemain du meurtre du bras droit du président Pierre Nkurunziza.

Il est très grièvement blessé, il est à l'hôpital, a déclaré, sans pouvoir donner d'autres détails, Balthazar Fengure, vice-président de l'Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues (Aprodh), que préside M. Mbonimpa, opposant notoire au 3e mandat du président Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : qui était (vraiment) Adolphe Nshimirimana ?

Jeune Afrique, 03 août 2015

Assassiné le 2 août dans un attentat à la roquette à Kamenge, son fief de la capitale burundaise, Adolphe Nshimirimana faisait partie du « groupe de généraux » au cœur du système Nkurunziza.

Avec l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, « c’est le pouvoir burundais qui a été touché en plein cœur ». Willy Nyamitwe, conseiller en charge de communication à la présidence, l’a affirmé, lundi 3 août, à Jeune Afrique. La veille, près de trois heures après l’attaque à la roquette contre le bras droit du président Pierre Nkurunziza, il avait confirmé sur Twitter la mort de celui qu’il l’appelle son « frère » et son « compagnon de lutte ».

Lire la suite...
 
Burundi : «une étape supplémentaire dans la spirale de la violence»

RFI, 03-08-2015

Au Burundi, le général Nshimirimana, pilier du régime de Pierre Nkurunziza, a été tué, ce dimanche 2 août, dans une attaque à la roquette à Bujumbura. L'Union africaine se dit « horrifiée » et condamne « un acte barbare » susceptible de « déstabiliser un peu plus le Burundi, déjà dans une situation fragile ». Elle lance un appel au dialogue. Un événement qui fait craindre aux spécialistes et observateurs une escalade de la violence dans le pays.

Le général Nshimirimana circulait, dans sa voiture quand le véhicule a été attaqué à la roquette puis visé par des tirs d'arme automatique. Le bras droit du président Pierre Nkurunziza a été tué à Bujumbura, une semaine après l'annonce de la réélection du chef de l'Etat. Un assassinat ciblé qui a déjà suscité beaucoup de réactions.

Lire la suite...
 
Mort du Général Nshimirimana : Analyse critique du discours de Nkurunziza

@rib News, 03/08/2015

Par Pacifique Nininahazwe *

A 24 jours de la fin de ses 10 ans de pouvoir, Pierre Nkurunziza s'adresse à la Nation pour la toute première fois à la suite de l'assassinat d'un citoyen burundais. Il a fait un hommage appuyé au Général Adolphe Nshimirimana pour les services rendus à la Nation et a demandé au peuple burundais de suivre l'exemple de la sagesse, de l'amour et du patriotisme du Général assassiné ce matin.

Une bonne partie de ce message était particulièrement adressée à la population de Kamenge qui est restée calme alors que les quartiers environnants participaient aux manifestations (à "l'insurrection" selon Nkurunziza) et lui a demandé de maîtriser sa colère comme le ferait le Général Nshimirimana dans cette période difficile.

Lire la suite...
 
RSF condamne le passage à tabac du journaliste Esdras Ndikumana

Reporters sans frontières, 3 août 2015

BURUNDI

RSF dénonce avec force l’agression du correspondant de RFI et de l’AFP au Burundi

Reporters sans frontières (RSF) condamne fermement le passage à tabac du correspondant de RFI et de l’AFP Esdras Ndikumana au Burundi. L’organisation demande une nouvelle fois aux autorités de protéger les journalistes qui tentent de poursuivre leur travail d’information.

C’est avec stupeur et colère que nous avons appris l’odieuse agression, qui s’apparente à un acte de torture, du correspondant de RFI et de l’AFP, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

Lire la suite...
 
L'UA condamne l'assassinat au Burundi du général Adolphe Nshimirimana

APA, 03-08-2015

Addis Abeba (Ethiopie) - La présidente de la Commission de l’Union africaine, Dr. Nkosazana Dlamani Zuma, a condamné lundi l’assassinat, dimanche à Bujumbura, du général Adolphe Nshimirimana, ancien conseiller à la présidence et chef des services de renseignements du Burundi.

La présidente de la Commission de l'UA a, dans un communiqué publié lundi, présenté ses condoléances aux familles des victimes ainsi qu'au gouvernement du Burundi.

Lire la suite...
 
L’assassinat du général Nshimirimana attise l'inquiétude au Burundi

RFI, 03-08-2015

Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana dimanche matin, tué dans une attaque à la roquette à Bujumbura, on craint une escalade de la violence au Burundi. Considéré comme le véritable numéro deux du régime, avec sa mort, c’est le cœur de l’appareil sécuritaire qui a été touché.

Des tirs ont été entendus dans plusieurs quartiers contestataires de la capitale ce dimanche soir, notamment à Nyakabiga et Jabe. Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, de nombreux habitants sont sous le choc à Bujumbura. Ils redoutent une escalade de la violence après cette attaque intervenue au grand jour, en fin de matinée et dans le quartier de Kamenge, l'un des fiefs du parti présidentiel, le CNDD-FDD, et également QG du général Nshimirimana, figure très influente et redoutée dans le pays.

Lire la suite...
 
Le bras droit de Pierre Nkurunziza assassiné

Deutsche Welle, 03.08.2015

Au Burundi, le patron de la sécurité intérieure, le général Adolphe Nshimirimana, a été tué dimanche. Des hommes en treillis militaire ont attaqué son véhicule, touché par deux roquettes, puis visé à l'arme automatique.

Le Burundi et la communauté internationale craignent une escalade des violences dans le pays après l'assassinat, dans un attentat à la roquette, du chef de la sécurité du Burundi et proche du président Pierre Nkurunziza, le général Adolphe Nshimirimana, ainsi que trois de ses gardes du corps. Il avait été un temps chef d'état-major de l'armée burundaise.

Lire la suite...
 
Nkurunziza donne une semaine pour identifier les assassins du Général Nshimirimana

BBC Afrique, 2 août 2015

Assassinat au Burundi : Nkurunziza parle

Le président burundais Pierre Nkurunziza (photo) a donné à la justice de son pays un délai d'une semaine pour identifier les responsables de l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana. Le chef de l’Etat a aussi lancé un appel au calme, à l’endroit de ses compatriotes.

Le général Nshimirimana, ancien chef du Service national de renseignements (SNR), a été tué d’un tir de roquette, par des hommes en uniforme, ce dimanche matin, à Bujumbura, la capitale du pays.

Lire la suite...
 
Burundi : pour le camp présidentiel, la mort du Général "Adolphe" constitue un choc

@rib News, 02/08/2015 - Source AFP

Le bras droit du président burundais Pierre Nkurunziza et patron de facto de la sécurité intérieure, le Général Adolphe Nshimirimana, a été tué dimanche à Bujumbura dans une attaque à la roquette, relançant les craintes d'une escalade des violences qui frappent le Burundi depuis trois mois.

Ancien chef d'état-major et souvent présenté comme le numéro deux du régime, le général Nshimirimana a été victime d'une attaque contre sa voiture en début de matinée dans la capitale burundaise, ont indiqué des témoins. Selon eux, son véhicule a été touché par deux roquettes, puis arrosé à l'arme automatique. La police a fait état de sept arrestations.

Lire la suite...
 
Assassinat du Général Nshimirimana : L’UE appelle les Burundais à la retenue

@rib News, 02/08/2015 - Source European External Action Service

Déclaration de la Porte-parole suite à l’attentat à Bujurumba contre le Général Adolphe Nshimirimana

L’attentat commis ce matin à Bujumbura qui a coûté la vie au Général Adolphe Nshimirimana, reflète une dangereuse escalade de la violence au Burundi.

Le recours à la violence, quels qu'en soient les auteurs, ne pourra jamais contribuer à sortir le pays de l’impasse politique actuelle.

Lire la suite...
 
Burundi : Le correspondant de RFI et AFP traité de "journaliste ennemi"

RFI, 02-08-2015

RFI condamne fermement l’agression de son correspondant au Burundi

Alors qu'il prenait des photos sur les lieux de l'attaque dans laquelle le général Adolphe Nshimirimana a été tué ce dimanche à Bujumbura, le correspondant de RFI au Burundi Esdras Ndikumana (photo) a été arrêté puis emmené au siège du Service national de renseignement. Là-bas, il a été passé à tabac et traité de « journaliste ennemi ».

Le communiqué de RFI :

Lire la suite...
 
Burundi : Mort violente du "Maillon fort de la galaxie Nkurunziza"

France 24, 02/08/2015

Burundi : l'assassinat du bras droit du président Nkurunziza fait craindre un regain de violence

Présenté comme le numéro deux du régime burundais de Pierre Nkurunziza, le général Adolphe Nshimirimana a été tué lors d'une attaque contre sa voiture. Un assassinat qui laisse craindre un durcissement de la répression au Burundi.

Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président du Burundi, Pierre Nkurunziza, et chef de la sécurité intérieure, a été tué, dimanche 2 août, à Bujumbura, la capitale, dans une attaque à la roquette, relançant les craintes d'une escalade des violences qui frappent le Burundi depuis trois mois.

Lire la suite...
 
Assassinat du Général "Adolphe" : Un "message fort" envoyé à Nkurunziza

Libération, 2 août 2015

Burundi : mort du bras droit de Nkurunziza

RÉCIT - Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura.

Les téléphones sonnent, les voix sont d’abord incrédules, puis fébriles. C’est l’agitation parmi les Burundais en exil dans la capitale rwandaise, Kigali. Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président, Pierre Nkurunziza, et ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Son véhicule, à bord duquel il circulait avec ses gardes du corps, a été la cible d’une roquette et de tirs dans le quartier de Kamenge, dans le nord de la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Un général de l’armée burundaise tué dans un attentat à Bujumbura

PANA, 02 août 2015

Bujumbura, Burundi - L’ancien chef d’état-major général de l’armée nationale, reconverti dernièrement en conseiller en matière de sécurité à la Présidence de la République, le général Adolphe Nshimirimana, a été attaqué et tué, dimanche en fin de matinée, par des individus non encore connus qui ont ciblé à la roquette sa voiture à un carrefour très passant de la périphérie nord de Bujumbura, selon des informations à chaud qui ont été confirmées de diverses sources concordantes proches du disparu.

Lire la suite...
 
Burundi : panique et la confusion après l’assassinat du Général Nshimirimana

Voice of America, 02.08.2015

Burundi : assassinat du général Nshimirimana, haut responsable de la sécurité

Le général Adolphe Nshimirimana a été tué dimanche lorsque ses gardes de corps et lui ont été la cible de tirs dans le quartier Kamenge, à Bujumbura, a indiqué Willy Nyamitwe, porte-parole présidentiel, que cite l’agence Associated Press.

Selon la même source, les assaillants, qui étaient à bord d’un véhicule, ont aussi lancé une grenade sur le véhicule du général, ce dernier  a été grièvement blessé et est décédé des suites de ses blessures.

Lire la suite...
 
Un proche du président du Burundi abattu par des assaillants

@rib News, 02/08/2015 – Source Reuters

Des hommes armés vêtus d'uniformes militaires ont abattu dimanche un haut responsable des services de sécurité du Burundi considéré comme un proche du président Pierre Nkurunziza, apprend-on auprès de la présidence et de témoins.

Le général Adolphe Nshimirimana, chargé de la sécurité personnelle du président, ainsi que trois de ses gardes du corps ont été tués dans une voiture qui se trouvait dans un quartier de la capitale, Bujumbura, selon ces mêmes sources.

Lire la suite...
 
Le correspondant de l'AFP au Burundi arrêté et roué de coups ce dimanche

@rib News, 02/08/2015 - Source AFP

Le journaliste burundais, et correspondant de l'AFP dans ce pays, Esdras Ndikumana, a été arrêté par les forces de sécurité gouvernementales et roué de coups, dimanche, après l'assassinat à Bujumbura du général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président Nkurunziza.

Esdras Ndikumana, qui collabore également avec la radio française RFI, explique qu'il prenait des photos sur les lieux de l'attaque quand il a été arrêté par des membres du Service national de renseignement (SNR) et emmené dans leurs locaux.

Lire la suite...
 
Burundi : un général assassiné

BBC Afrique, 2 août 2015

Adolphe Nshimirimana, chef de la sécurité nationale et ancien directeur des services de renseignement du Burundi, a été tué par un tir de roquette, dans la capitale burundaise. L’officier militaire a été assassiné dans le quartier de Kamenge en même temps que l'un au moins de ses gardes du corps, à bord de sa voiture.

Ce dimanche matin, des tirs sporadiques ont été entendus dans le nord-est de Bujumbura, où il a été tué, selon une correspondante de la BBC. Les assaillants, en uniforme, étaient à bord d’un véhicule militaire, selon des témoins.

Lire la suite...
 
Les opposants s’unissent pour la conquête du pouvoir au Burundi

PANA, 02 août 2015

Bujumbura, Burundi - L’ancien président de l’Assemblée nationale, Pie Ntavyohanyuma, l’ex-deuxième vice-président de la République, Gervais Rufyikiri, le porte-parole déchu du Conseil national pour la défense de la démocratie/forces de défense de la démocratie (Cndd-Fdd, au pouvoir), Onésime Nduwimana, tous trois aujourd’hui en exil à l’étranger, figurent en bonne place des opposants de l’intérieur et de l’extérieur qui ont signé l’acte fondateur d’un « Conseil national pour le respect de l’accord d’août 2000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix et la réconciliation nationale et de la restauration de l’Etat de droit » (Cnared) au Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : l'un des hommes forts du régime de Pierre Nkurunziza a été tué

RFI, 02-08-2015

Burundi : assassinat du général Nshimirimana, pilier du régime

Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major de l’ex-rébellion CNDD-FDD et l'un des hommes forts du régime de Pierre Nkurunziza a été tué, ce dimanche, à Bujumbura dans une attaque à la roquette.

La voiture du général Adolphe Nshimirimana a été, d'après plusieurs témoins, touchée par deux roquettes puis arrosée à l'arme automatique dans la matinée de ce dimanche, près de l’hôpital Roi-Khaled, dans la capitale, Bujumbura. Les forces de l'ordre ont fait état de sept arrestations, sans autre précision.

Lire la suite...
 
Assassinat au Burundi du chef de la sécurité intérieure

RT France, 2 août 2015

Le général Adolphe Nshimirimana (photo), ancien chef de l'état-major de l'armée a été assassiné dans une attaque à la roquette dirigée contre sa voiture.

Le général Adolphe Nshimirimana était un personnage controversé sur l'échiquier politique burundais. Bras droit du président fraichement réélu Pierre Nkurunziza, considéré comme sanguinaire par les puissances occidentales, il était interdit de séjour sur le sol américain. Il faisait néanmoins parti des hommes les plus puissants du pays.

Lire la suite...
 
Au Burundi, le début d’un cycle de négociations ?

La Croix, 2/8/15 

Explications de Christian Thibon, professeur d’histoire à l’Université de Pau et spécialiste de l’Afrique des Grands Lacs

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature anticonstitutionnelle, fin avril, de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat.

Le mouvement de contestation a été sévèrement réprimé et le président sortant a été réélu, la semaine dernière, avec près de 70 % des voix au cours d’élections boycottées par le camp adverse.

Lire la suite...
 
Burundi : Général Adolphe Nshimirimana été tué dans un attentat

@rib News, 02/08/2015 – Source AFP

Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président burundais Pierre Nkurunziza et chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche à Bujumbura dans une attaque à la roquette, a-t-on appris de sources officielles.

Ancien chef d'état-major de l'armée et souvent présenté comme le numéro deux du régime, le général Nshimirimana a été victime d'une attaque contre sa voiture (photo) en fin de matinée dans la capitale burundaise, ont indiqué des témoins.

Lire la suite...
 
Burundi : l’opposition se choisit un leader et trace une ligne directrice

RFI, 01-08-2015

L'opposition burundaise parvient enfin à s'unir et se choisit un chef

Après la présidentielle très contestée au Burundi remportée par le président Pierre Nkurunziza, toute l'opposition, qui avait boycotté ce scrutin, a décidé de se retrouver en Ethiopie il y a deux jours pour tenter de se réunifier.

Beaucoup après le revirement du principal leader de l’opposition, Agathon Rwasa, avaient parié sur un échec après plusieurs tentatives de ce type, mais ils ont déjoué tous les pronostics. [Photo : Léonard Nyangoma, à la tête du Conseil national Cnared.]

Lire la suite...
 
Le FNL-Rwasa répond aux accusations de ses détracteurs

@rib News, 02/08/2015

Droit de réponse : le FNL refuse la leçon des rédacteurs opportunistes

Par Aimé MAGERA, porte parole du parti FNL

La destruction sauvage des medias indépendants par la machine militaro-civile du CNDD-FDD en mai 2015 a ouvert les portes à des rédacteurs opportunistes, des amateurs en mal de sources fiables et qui, du coup, se lancent dans les méandres de la désinformation. Une sale manière d’apporter de l’eau au moulin d’un parti présidentiel défait.

Depuis quelques semaines, en effet, deux de ces rédacteurs ultra zélés rivalisent dans la déformation des faits, et ils s’autorisent à donner des leçons politiques ou tactiques au leader historique des FNL, Agathon RWASA. Nous citons nommément sieurs RUKINDIKIZA Gratien et NDAYISHIMIYE Thierry, respectivement gestionnaire du website www.burundinews.org basé à Paris et Directeur de l’hebdomadaire « Arc-en-ciel » de Bujumbura, paraissant très irrégulièrement.

Lire l’intégralité du texte

 
Burundi : Le Texte fondateur du Conseil National "CNARED"

@rib News, 01/08/2015

ACTE CONSTITUTIF DU Conseil National pour le Respect de l'accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi et la Restauration de l'État de Droit, « CNARED » en sigle

Les Partis et Organisations politiques ainsi que celles de la Société Civile signataires du présent Acte,

Vu l’Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi ;

Vu la Constitution du Burundi ;

Constatant que le Président Nkurunziza a passé outre et violé ces textes fondamentaux ;

Constatant la grave crise politique, sécuritaire, économique et sociale dans laquelle le Burundi est plongé depuis l’entêtement du président Nkurunziza à souscrire au 3ème mandat en violation de l’Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi, ainsi que a Constitution du Burundi ;

Lire l’intégralité du texte

 
Burundi : Opposition et Société civile créent un Conseil National

@rib News, 01/08/2015

Les représentants des partis et organisations politiques de l’opposition burundaise ainsi que ceux de la Société Civile se sont réunis à Addis-Abeba en date du 30 juillet au 1er août 2015 pour créer le Conseil National pour le Respect de l'accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi et la Restauration de l'État de Droit, CNARED en sigle, annonce un communiqué.

L’Assemblée a adopté l’acte constitutif du CNARED et a mis en place un Directoire du Conseil. Ce dernier a par la suite élu l’Honorable Léonard NYANGOMA comme Président du Conseil National "CNARED", annonce la même source.

Lire l’intégralité du Communiqué

 
Avec Rwasa dans ses filets, Nkurunziza a réussi un coup de maître

RFI, 31-07-2015

Burundi : la volte-face d’Agathon Rwasa change la donne politique

Au lendemain de l’élection surprise d’Agathon Rwasa au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, les cartes politiques sont rebattues dans l’opposition burundaise. Celui qui comptait parmi les principaux adversaires au troisième mandat de Pierre Nkurunziza a été élu grâce aux voix du parti au pouvoir, au lendemain d’une élection présidentielle dont il affirmait ne pas reconnaître le résultat.

Lire la suite...
 
Agathon Rwasa : Portrait d’un personnage aussi ambigu que controversé

Jeune Afrique, 31 juillet 2015

Agathon Rwasa : 5 choses à savoir sur cet opposant burundais au long passé de chef de guerre

Élu premier vice-président de l’Assemblée nationale du Burundi jeudi 30 juillet 2015, Agathon Rwasa reste un personnage aussi ambigu que controversé. Portrait de l'ancien seigneur de guerre, opposant historique de Pierre Nkurunziza.

1. Très jeune déjà, il montre des qualités de leader

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 31 juillet 2015

@rib News, 31/07/2015

● Politique

- Depuis ce mercredi la plupart des partis d'opposition burundais sont en pourparlers à Addis Abeba en Ethipoie. L'objectif de la rencontre qui est censée durer jusqu'à ce vendredi soir est de former un front uni contre le pouvoir de Pierre Nkurunziza. Ce rassemblement hétéroclite est composé de leaders en exil, d’autres restés au pays et de personnes ayant participé de près ou de loin au putsch manqué de 13 mai dernier. Des informations ont circulé sur des retards liés à la logistique qui auraient empêché la tenue de cette réunion. Il n’en est rien, a tenu à rectifier Jérémie Minani, l’un des organisateurs et représentant de la société civile burundaise. Ce dernier vise les frères Nyamitwe et consorts qui, selon lui, ont tout fait pour discréditer l’initiative, notamment via les réseaux sociaux. Jérémie Minani prévient d’ailleurs qu’à la fin de ces consultations, la communauté nationale et internationale sera informée des décisions et recommandations qui seront adoptées.

Lire la suite...
 
Rwasa a semé le trouble au sein de l'opposition burundaise

RFI, 31-07-2015

Burundi : Agathon Rwasa, un opposant à l'attitude ambiguë

L'élection d'Agathon Rwasa au poste de vice-président de l’Assemblée nationale avec les voix du parti au pouvoir a semé le trouble au sein de l'opposition burundaise. Même si depuis le début de la contestation, Agathon Rwasa, principal opposant du pays, leader historique de l'ancienne rébellion des FLN, s'était singularisé par certaines prises de position. Au point que certains le soupçonnaient de vouloir faire cavalier seul. Une méfiance d'une partie de la classe politique burundaise vis-à-vis d'Agathon Rwasa qui ne date pas d'hier.

Lire la suite...
 
Burundi : Le Cndd-Fdd prend la présidence de la nouvelle Assemblée nationale

PANA, 30 juillet 2015

Bujumbura, Burundi - Le leader sortant du conseil national pour la défense de la démocratie/forces de défense de la démocratie (Cndd-Fdd, parti au pouvoir), Pascal Nyabenda, a été porté, jeudi, à la présidence de l’Assemblée nationale et sera secondé par le chef de file de l’opposition, Agathon Rwasa, au terme d’une élection de membres du bureau de la nouvelle chambre haute du parlement burundais, a-t-on appris sur place à l’hémicycle de Kigobe, dans la capitale burundaise.

M. Rwasa revient en force sur la scène politique et par la grande porte de l’Assemblée nationale dont il avait pourtant boycotté le scrutin du 29 juin dernier dans le cadre de sa participation au mouvement de contestation de la candidature du chef de l’Etat sortant, Pierre Nkurunziza, à un troisième mandat à la tête du pays.

Lire la suite...
 
Domitille Kiramvu : "Que de privations pour en arriver là"

Deutsche Welle, 30.07.2015

Les défis qui se présentent au Burundi

Spéculations, conjectures, supputations, ébauches de solutions tiennent le haut du pavé de toutes les conversations au Burundi. Une tribune de Domitille Kiramvu, journaliste burundaise en exil.

Malgré le désaveu, les protestations et la condamnation unanimes d’une partie importante des burundais et de la communauté internationale sur la candidature de NkurunzizaPierre au 3è mandat, les élections à cette fin viennent d’être organisées à la hussarde dans un climat de fortes tensions et de violations des droits de l’homme.

Lire la suite...
 
Burundi : Rwasa "joue le jeu", le pouvoir CNDD-FDD est conforté

@rib News, 30/07/2015 – Source AFP

L’opposant burundais Agathon Rwasa s'est fait élire jeudi vice-président de l'Assemblée nationale, un choix qui fragilise l'opposition et conforte le président Pierre Nkurunziza, tout juste réélu après avoir provoqué une crise profonde par sa candidature.

"On doit se rendre à l'évidence, le forcing de Nkurunziza a bien réussi", expliquait en début de semaine M. Rwasa, qui durant trois mois fut l'un des leaders de la contestation engagée contre le troisième mandat du chef de l'Etat.

Lire la suite...
 
L’exode des Burundais en raison de la crise politique se poursuit

Jeune Afrique, 30 juillet 2015 

Crise au Burundi : quelle est la situation des réfugiés après la présidentielle ?

L’exode des Burundais en raison de la crise politique se poursuit, selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Le calme relatif qui règne au Burundi depuis la présidentielle ne suffit pas à convaincre les populations concernées de rentrer chez elles.

Depuis le déclenchement de la crise politique, en avril dernier, des dizaines de milliers de Burundais ont fui les violences pré-électorales vers les pays voisins. Et ce n’est pas terminé, plus d’une semaine après l’élection présidentielle du 21 juillet, qui a donné un troisième mandat controversé au président Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 30 juillet 2015

@rib News, 30/07/2015

● Politique

- Sans surprise, la Cour constitutionnelle du Burundi vient de valider l’élection présidentielle tenue le 21 juillet courant. Elle annonce en outre que le candidat du parti CNDD-FDD a remporté cette élections sur un score de plus de 69% des suffrages exprimés alors son opposant Rwasa Agathon, qui n’avait même pas fait campagne, a récolté plus de 18%. Elle confirme ainsi tous les autres paramètres tels que présentés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), lesquels ont entouré la préparation et la tenue de ce scrutin.

Lire la suite...
 
Baisse d'afflux de réfugiés burundais dans la province du Sud-Kivu

@rib News, 30/07/2015 - Source Xinhua

L'afflux de réfugiés burundais à Uvira, ville de la province rd-congolaise du Sud-Kivu, située sur la frontière avec le Burundi a diminué, a indiqué mercredi le chef du bureau du Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), Mante Kante.

"Environ 500 Burundais traversent la frontière pour s'abriter à Uvira, en RDC, depuis l'élection présidentielle du 21 juillet dernier, contre 3.000 par semaine avant la tenue de ce scrutin", a déclaré M. Kante, ajoutant que "les réfugiés déjà présents à Uvira ne s'empressent pas de rentrer au Burundi".

Lire la suite...
 
Burundi : L’UPRONA-Nditije ne sait plus désormais sur quel pied danser

RFI, 30-07-2015

Burundi : Agathon Rwasa devient vice-président de l’Assemblée nationale

Au Burundi, Agathon Rwasa a été élu premier vice-président de l’Assemblée nationale par 108 voix sur 112, dont celles des députés du CNDD-FDD, le parti au pouvoir. Agathon Rwasa était parmi les leaders de l’opposition à dénoncer la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat présidentiel. Il avait également affirmé ne pas reconnaître les résultats de l’élection présidentielle du 21 juillet dernier.

Lire la suite...
 
Burundi : Nyabenda, Rwasa et Nduwimana au perchoir de l’Assemblée national

BBC Afrique, 30 juillet 2015

Rwasa, vice-président de l'Assemblée

Le principal opposant burundais, Agathon Rwasa, a été élu jeudi premier vice-président de l'Assemblée nationale. Malgré son opposition aux récentes élections controversées qui ont reconduit le président sortant Pierre Nkurunziza au pouvoir au Burundi, M. Rwasa a été élu avec le soutien du parti présidentiel (CNDD-FDD) avec 108 voix sur 112.

Pascal Nyabenda, qui dirige le parti au pouvoir CNDD-FDD a été élu président, et ministre burundais de l'Intérieur Edouard Nduwimana, a été élu deuxième vice-président du Parlement.

Lire la suite...
 
L'UE mobilise 4,5 millions d’euros pour les réfugiés ayant fui le Burundi

@rib News, 30/07/2015 - Source Délégation de l'UE au Burundi

Bujumbura, le 30 juillet 2015

L'UE augmente l'aide humanitaire en faveur des réfugiés burundais

La Commission européenne mobilise 4,5 millions d’euros d'aide humanitaire pour venir en aide au nombre croissant de réfugiés ayant fui le Burundi vers les pays voisins. On estime que plus de 175 000 personnes, dont une majorité de femmes et d'enfants, auraient déjà quitté le pays.

Lire la suite...
 
Burundi : Agathon Rwasa élu vice-président de l'Assemblée nationale

@rib News, 30/07/2015 - Source AFP

L'opposant burundais, Agathon Rwasa, a été élu jeudi premier vice-président de l'Assemblée nationale, malgré son opposition aux récentes élections controversées qui ont reconduit le président sortant Pierre Nkurunziza au pouvoir au Burundi, a-t-on constaté sur place.

Au milieu d'une crise politique sans précédent depuis la fin de la guerre civile (1993-2006), déclenchée par la candidature controversée du président Nkurunziza à un troisième mandat, M. Rwasa a été élu avec 108 voix sur 112, dont le soutien du CNDD-FDD, le parti présidentiel.

Lire la suite...
 
Burundi : Rwasa explique les raisons de sa forfaiture

Jeune Afrique, 30 juillet 2015

Agathon Rwasa : « Nous siégeons au Parlement burundais pour ne pas décevoir ceux qui nous ont fait confiance »

Le 27 juillet, le principal opposant burundais, Agathon Rwasa, s'est rendu à l'Assemblée nationale pour occuper son siège de député. Une décision qui en a surpris plus d'un, après le combat qu'il a mené contre Pierre Nkurunziza.

Des critiques et des accusations de trahison fusent de toutes parts depuis que le leader des Forces nationales de libération (FNL), Agathon Rwasa, a décidé, le 27 juillet, de finalement siéger à l’Assemblée nationale du Burundi. Il a contesté les résultats des derniers scrutins, législatifs et présidentiels, qui se sont tenus en juin et en juillet dans un contexte très tendu au Burundi. Il explique à Jeune Afrique les raisons de sa décision.

Lire la suite...
 
Un mois de plus pour se débarrasser de vieux billets de banque au Burundi

PANA, 30 juillet 2015

Bujumbura, Burundi - La Banque de la République du Burundi (Brb) donne aux personnes qui détiennent encore de vieux billets jusqu’au 29 août prochain pour s’en débarrasser, trois mois après l’introduction de nouvelles coupures de 500, 1000, 2000, 5000 et 10000 francs burundais réputées "infalsifiables" dans un contexte socio-économique et politique tendu qui n’a pas permis leur généralisation partout dans le pays à la date initiale du 29 juillet dernier.

La Brb avait eu également des difficultés à "vendre" ses nouvelles coupures à une population qui s’est montrée au départ réticente, et il a fallu une campagne médiatique intense pour faire taire des rumeurs malveillantes qui accréditaient la thèse de faux billets parmi la monnaie nationale d’introduction récente.

Lire la suite...
 
Burundi : un policier blessé dans une attaque à la grenade à Bujumbura

@rib News, 29/07/2015 - Source Xinhua

Un policier a été blessé mercredi matin dans une attaque à la grenade visant les agents de police qui réparaient une route endommagée lors des manifestatoins à Bujumbura, capitale du Burundi, a rapporté un porte-parole de la police.

"L'attaque à la grenade est survenue en début de matinée aux environs de 06h00 (04h00 GMT) alors que des agents de police réhabilitaient une route endommagée lors de la période de manifestations dans le faubourg de Jabe. Un policier a été blessé et a été évacué à l'hôpital", a déclaré le porte-parole de la police burundaise Pierre Nkurikiye.

Lire la suite...
 
Burundi : RSF demande la réouverture sans conditions des médias privés

Reporters sans frontières, 29 juillet 2015

Burundi

Quel avenir pour les médias burundais au lendemain de la présidentielle ?

Alors que le régime du président Nkurunziza a achevé son coup de force et mené tant bien que mal le pays aux élections, les médias burundais restent réduits au silence. Reporters sans frontières (RSF) demande la réouverture rapide et sans conditions des médias et des garanties de sécurité permettant le retour des journalistes qui ont dû fuir leur pays.

Lire la suite...
 
Les opposants burundais à Addis Abebe pour un front uni contre le pouvoir

Deutsche Welle, 29.07.2015

L'opposition burundaise en ordre de bataille

Différentes formations de l'opposition à Pierre Nkurunziza vont discuter à Addis Abeba d'un front uni contre le pouvoir. La réunion a pris un peu de retard. Elle devrait commencer jeudi matin et finir vendredi. Interview

C'est mercredi que la plupart des partis d'opposition burundais devaient commencer des pourparlers à Addis Abeba. L'objectif de la rencontre, censée durer jusqu'à vendredi, est de former un front uni contre le pouvoir de Pierre Nkurunziza, dont la majeure partie de l'opposition rejette la réélection proclamée.

Lire la suite...
 
Pour l’ONU, les élections burundaises ne sont pas crédibles

RFI, 29-07-2015

Une semaine après la tenue des élections présidentielles contestées au Burundi, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni, ce mardi, à New York. Ses membres se sont entretenus sur le rapport préliminaire de la Mission électorale de l'ONU au Burundi qui fait état d'un scrutin « paisible, mais pas crédible ».

C'est la huitième fois que le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit depuis le début de la crise politique au Burundi, mais ses membres n'ont toujours pas réussi à se mettre d'accord sur une position commune. Les trois pays africains Angola, Tchad et Liberia soutiennent qu'il s'agit d'une crise interne.

Lire la suite...
 
Burundi : Les USA demandent à la classe politique de reprendre les négociations

APA, 28-07-2015

L'envoyé spécial du président américain dans la région des Grands lacs pour la reprise des négociations au Burundi

Bujumbura (Burundi) L’envoyé spécial du président américain dans la région des Grands lacs, Thomas Pereiro, a lancé mardi à Bujumbura un appel demandant à la classe politique de reprendre les négociations afin de débattre de toutes les questions qui hantent le pays, notamment les élections inclusives, le respect des Accords d’Arusha et de la constitution.

Lire la suite...
 
Washington réaffirme sa préoccupation sur la situation au Burundi

@rib News, 28/07/2015 - Source Xinhua

Le gouvernement américain continue d'être "profondément" préoccupé par la situation "précaire" et l'état de la démocratie qui prévalent au Burundi suite à des élections, a indiqué l'envoyé spécial des Etats-Unis pour la Région des Grands Lacs, Thomas Perriello, qui vient d'effectuer un séjour de trois jours à Bujumbura, capitale burundaise.

"Les résultats des élections burundaises ont été l'aboutissement d'un processus électoral contesté et caractérisé par la violence et le non-respect des droits civils et autres droits de l'homme des citoyens burundais", a relevé M. Perriello dans une déclaration remise mardi à la presse par l'ambassade des Etats-Unis au Burundi.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 28 juillet 2015

@rib News, 28/07/2015

● Politique

- Le parti CNDD-FDD estime que la Constitution doit être modifiée pour qu’il y ait un gouvernement d’union nationale. Selon le porte-parole de ce parti, ce gouvernement d’union n’est pas concevable du moment que la Constitution reste telle qu’elle est actuellement. Daniel Gélase Ndabirabe fait constater que le parti au pouvoir est favorable à ce gouvernement et demande aux chefs d’Etats de la sous-région de l’Afrique de l’Est d’aider pour que les Burundais arrivent à la modification de la Constitution.

Lire la suite...
 
Déploiement au Burundi des observateurs de l'UA bien après les élections

RFI, 28-07-2015

Le Burundi autorise le déploiement tardif des experts de l'UA

Il a fallu attendre la réélection de Pierre Nkurunziza, après le scrutin contesté du 21 juillet, pour que le gouvernement burundais autorise les experts de l'UA à entrer dans le pays.

La dizaine d'observateurs des droits de l'homme et des experts militaires de l'Union africaine, qui se trouvaient au Burundi depuis une semaine, ont enfin reçu, mardi 28 juillet, le feu vert pour leur déploiement, après avoir été reçu au ministère des Relations extérieures.

Lire la suite...
 
"Tendre la main" ou "durcir le ton" : Quel choix pour Nkurunziza ?

Jeune Afrique, 28 juillet 2015

Burundi : Nkurunziza vainqueur par chaos

Assuré d'un troisième mandat, le chef de l'État doit maintenant choisir entre durcir ses positions et tendre la main à l'opposition. Pour que le pays puisse enfin sortir de la crise.

Quarante-huit heures après le scrutin présidentiel du 21 juillet, le black-out règne toujours sur Bujumbura. « La ville est aussi animée que Pyongyang », confirme Antoine Kaburahe, le directeur du journal indépendant Iwacu. Désertées par ses habitants, les rues de la capitale bruissent toujours des pires rumeurs pendant que claquent chaque nuit quelques coups de feu. Seule certitude dans ce climat délétère, la réélection de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, avec un score de 69,41 %, selon la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Lire la suite...
 
Burundi : interrogations sur le jeu trouble d’Agathon Rwasa

Le Pays, 28/07/2015

BURUNDI : A combien Agathon Rwasa a-t-il été acheté ?

C’est un coup de massue que l’opposant burundais, Agathon Rwasa, a asséné à ses camarades de l’opposition et aux démocrates du continent africain et par-delà, du monde entier, en décidant, contre toute attente, d’aller occuper à l’Assemblée son siège de député qu’on lui avait octroyé malgré son retrait des élections législatives dont il avait lui-même qualifié le processus de « fantaisiste », il y a à peine 4 jours. Ce retournement spectaculaire de veste de cet opposant emblématique à Pierre Nkurunziza, suscite des interrogations.

Lire la suite...
 
Le président Obama appelle à combattre la corruption en Afrique

APA, 28-07-2015

Addis Abeba (Ethiopie)- Le président américain Barack Obama a appelé mardi à Addis Abeba , à combattre le fléau de la corruption en Afrique, invitant par ailleurs les dirigeants africains à respecter leurs Constitutions.

"La corruption pompe des milliards de dollars des économies. De l'argent qui pourrait être utilisé pour créer des emplois, construire des hôpitaux et des écoles", a dit le président américain du haut de la tribune du siège de l'Union africaine, à Addis-Abeba, ou il a prononcé pour la première fois un discours.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU critique la présidentielle

BBC Afrique, 28 juillet 2015

La mission d'observation électorale de l'ONU au Burundi a conclu que l'élection présidentielle du 21 juillet n'avait pas été « libre, crédible ni inclusive ».

Dans un rapport préliminaire publié lundi, les observateurs ont souligné que le vote s'était globalement déroulé dans le calme. Mais ils ont souligné que le scrutin avait été marqué par des violences et des « entraves sévères » aux libertés fondamentales.

Lire la suite...
 
Les premières fissures apparaissent au sein de l'opposition burundaise

RFI, 28-07-2015

Burundi : l'opposant Agathon Rwasa siège à l'Assemblée nationale

Le principal opposant Agathon Rwasa, qui dénonçait encore il y a trois jours un processus électoral « fantaisiste » dont il rejetait les résultats, est allé occuper son siège de député, lundi 27 juillet. La Céni le lui avait attribué malgré son retrait des législatives.

Une mauvaise surprise pour l'opposition burundaise, qui encaisse mal ce coup. Au soir du lundi 27 juillet, l’opposition était encore sous le choc alors que le gouvernement burundais était tout sourire.

Lire la suite...
 
Burundi : L'environnement n'était pas propice à des élections crédibles, dit l’ONU

@rib News, 27/07/2015 - Source Xinhua

La Mission d'observation électorale des Nations Unies au Burundi (MENUB) a estimé lundi que l'environnement général au Burundi n'était pas propice au déroulement d'un processus électoral libre, crédible et inclusif.

L'élection présidentielle au Burundi, qui a été reportée à deux reprises, a eu lieu le 21 juillet 2015. Le président sortant Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, a acquis un troisième mandat de cinq ans avec 69,41% des voix, selon les résultats provisoires rendus publics le 24 juillet par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). L'élection a été boycottée par la quasi-totalité de l'opposition.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 27 juillet 2015

@rib News, 27/07/2015

Sécurité

- Des combats sont rapportés dans la localité de Rukambasi en commune de Nyanza-lac de la province Makamba depuis ce samedi, ce qui est confirmé par une source militaire. Sur place, 26 fusils ont été saisis par l'armée. D’autres sources précisent que ces armes n'ont pas été saisies sur le champ de bataille mais dans des maisons des environs de cette localité où l’armée les a récupérées chez ceux à qui elles avaient été distribuées auparavant. La même source précise que deux civils ont été arrêtés.

Lire la suite...
 
L'élection au Burundi n'était pas «fiable»

@rib News, 27/07/2015 – Source The Associated Press

Les observateurs électoraux des Nations unies au Burundi ont affirmé que l’élection de la semaine dernière ayant permis au président Pierre Nkurunziza d’obtenir un troisième mandat controversé s’était déroulée dans un environnement qui n’était «pas propice à un processus électoral libre, inclusif et fiable».

Un communiqué préliminaire a souligné, lundi, que l’élection, mardi dernier, dans ce pays pauvre de l’est de l’Afrique avait été relativement pacifique après des semaines de protestations violentes. Il a toutefois fait état de restrictions aux médias et d’une liberté d’expression et d’association «sérieusement compromise».

Lire la suite...
 
Burundi : Rwasa prend l’opinion de court en intégrant le nouveau Parlement

PANA, 27 juillet 2015

Le chef de file de l’opposition intègre la nouvelle Assemblée nationale du Burundi

Bujumbura, Burundi - Le leader historique des forces nationales de libération (Fnl, principal parti politique de l’opposition), Agathon Rwasa, a pris de court, lundi, l’opinion, en répondant présent à la convocation de la première session ordinaire de la nouvelle Assemblée nationale dont il avait pourtant boycotté le scrutin du 29 juin et refusé à l’avance les résultats qui en sortiraient dans les conditions de son organisation qui n’incluaient pas tous les acteurs politiques intéressés, a-t-on constaté sur place à Kigobe, le siège officiel de la chambre basse du parlement burundais.

Lire la suite...
 
Burundi : l'Uprona-Nditije refuse de siéger à l'Assemblée Nationale

@rib News, 27/07/2015 – Source Xinhua

Les députés du parti UPRONA, réunis au sein de la principale coalition d'opposition des Indépendants Amizero y'Abarundi, n'ont pas siégé à la session parlementaire de trois jours débutée ce lundi.

Seuls vingt députés de cette coalition issus de l'aile du parti FNL dirigée par Agathon Rwasa ont pris leurs sièges à cette Assemblée Nationale, y compris Rwasa lui-même, à la grande surprise de l'opposition radicale qui a boycotté tout le processus électoral.

Lire la suite...
 
Burundi : Regard sur un scrutin très critiqué

France 24, 27/07/2015

Carnet de route : retour sur la présidentielle controversée au Burundi

Envoyé spécial de France 24 au Burundi, Nicolas Germain revient sur sa couverture de la présidentielle controversée qui a vu le président sortant Pierre Nkurunziza remporter un troisième mandat. Carnet de route.

Une grenade vient d’exploser rue du Commerce dans le centre-ville de Bujumbura. Nous sommes le 20 juillet à la veille de la présidentielle au Burundi. Une voiture a eu les vitres soufflées par l’explosion. Le chauffeur, un commerçant, est très secoué. Il nous dit qu’il était debout à côté de son véhicule lorsque quelqu’un à bord d’une autre voiture a jeté la grenade.

Lire la suite...
 
Burundi : l’opposant Agathon Rwasa siège à l'Assemblée nationale

@rib News, 27/07/2015 – Source AFP

L’opposant burundais, Agathon Rwasa, a participé lundi à la première session de l'Assemblée nationale fraîchement élue, disant vouloir « jouer le jeu » pour aider à sortir son pays de la crise, après avoir refusé de reconnaître les résultats des élections.

Selon des sources concordantes, cette session a été précédée ce week-end par des combats dans le Sud-Ouest opposant l'armée à un groupe armé non identifié en provenance de République démocratique du Congo (RDC) voisine.

Lire la suite...
 
Burundi : première séance du Parlement

BBC Afrique, 27 juillet 2015

Le parlement burundais issu des élections législatives du 29 juin 2016 s’est réuni lundi au palais des congrès de Kigobe à Bujumbura. Au cours de cette première séance, les députés vont adopter le règlement intérieur et élire le nouveau bureau. La séance sera dirigée par le député le plus âgé de l’équipe.

Le chef de l’opposition Agatahon Rwasa est venu occuper son poste de parlementaire. Sa coalition, Amizero y’Abarundi a remporté 30 sièges pour la prochaine législature dont le scrutin a été boycotté par certains partis de l’opposition.

Lire la suite...
 
Quand le FNL-Rwasa dit une chose et fait son contraire

@rib News, 27/07/2015

« Agathon Rwasa n'ira pas dans gouvernement Nkurunziza III », martèle encore le Porte-parole du FNL Rwasa

Dans une interview accordée à notre confrère Jérôme Bigirimana samedi dernier, Aimé Magera, le porte-parole du FNL Rwasa, continuait de démentir la probable entrée de Rwasa au gouvernement de Nkurunziza III malgré plusieurs sources concordantes faisant état de négociations en cours pour l'entrée de Rwasa dans ce gouvernement issu "des élections non crédibles" selon plusieurs observateurs et de hauts dirigeants de la planète.

Dans cette interview, Magera critique aussi la mise en place et la composition du futur Conseil National de Transition (CNT) annoncé par Alexis Sinduhije, leader du MSD sur France 24. De quoi s'interroger sur les « manœuvres » de ce parti en ce moment où différentes forces vives du pays se coalisent pour dénoncer la descente aux enfers orchestré par Nkurunziza et son entourage.

Ecoutez plutôt cette Interview en Kirundi

 
Nécrologie : Décès au Burundi de Mme Nicayenzi Clémence

@rib News, 27/07/2015

Communiqué de Décès

La Famille CIZA Raphaël et ses familles proches résidant en Belgique ont la profonde douleur d’annoncer le décès de Mme NICAYENZI Clémence, survenu à Bujumbura le  samedi 18 juillet 2015. L’enterrement a eu lieu à son domicile sis à Kijugu, paroisse de Rumeza, Diocèse de BURURI, le jeudi 23 juillet 2015.

Les familles de la défunte résidant en Belgique organisent une Messe d’action de grâce en sa mémoire qui aura lieu le samedi 1er août 2015 en l’Eglise Saint Guibert de Gembloux sise Place André HENNIN 1, 5030 Gembloux (NAMUR), à 13H30.

Les familles remercient sincèrement tous ceux qui les ont soutenues et continuent à les soutenir dans ses moments difficiles.

Contact :

M. CIZA Antoine : 081 61 39 61 ou 0499 20 87 50 -  E-mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Mme MUHAYINDAMVYI Arlette : 0493 96 30 56

 
La presse africaine dénonce l’existence d’un pacte Nkurunziza- Rwasa

Le Pays, 27/07/2015

Burundi : Agathon Rwasa veut-il aller à la soupe en enjambant les cadavres ?

L’entêtement de Pierre Nkurunziza, peut-on dire, a payé. En effet, malgré ce que les uns et les autres ont martelé au sujet de l’illégalité de sa candidature à un troisième mandat, malgré le climat délétère et d’insécurité dans lequel la présidentielle s’est tenue et bien que les principales figures de l’opposition se soient déclarées non-partantes pour le scrutin, le satrape de Bujumbura a tenu à ce qu’il ait lieu. Et il a bel et bien eu lieu.

Le verdict a été sans appel : 69% des suffrages se sont exprimés en sa faveur. Nkurunziza a donc triomphé, mais c’est un triomphe sans gloire. Seulement, les dictateurs ne se font aucun scrupule lorsqu’il s’agit pour eux de confisquer par tous les moyens le pouvoir. En effet, ni les clameurs de protestation de la communauté internationale ni même les nombreux cadavres qu’ils laissent sur le chemin de leur marche forcée vers leur objectif, ne peuvent les freiner.

Lire la suite...
 
Burundi : l'élection présidentielle "paisible" mais pas crédible dit l’ONU

@rib News, 27/07/2015 – Source AFP

La mission d'observation électorale de l'ONU au Burundi (MENUB) a conclu lundi que le scrutin présidentiel du 21 juillet s'était globalement déroulé dans le calme mais n'était pas "libre, crédible et inclusif".

Dans leur rapport préliminaire publié lundi, les observateurs ont souligné que le scrutin avait été marqué par des violences et que les libertés d'expression, de réunion et d'association "ont été sévèrement entravées".

Lire la suite...
 
Agathon Rwasa est toujours soupçonné de vouloir faire cavalier seul

RFI, 26-07-2015

Burundi : l'opposant Agathon Rwasa rejette le résultat de la présidentielle

La réélection de Pierre Nkurunziza à peine publiée, elle est déjà dénoncée par l'opposition qui avait appelé au boycott du scrutin. Alors que les ténors de l'opposition discutent actuellement pour tenter de définir une position commune, tous les regards sont tournés vers le principal opposant, Agathon Rwasa.

Pour Agathon Rwasa, les résultats qui ont été proclamés jusqu’ici sont « fantaisistes ». Lui, Charles Nditije et leurs coalition Amizero Y’Abarundi sont pourtant présentés par la commission électorale comme la deuxième force politique du pays.

Lire la suite...
 
Obama entame sa visite à Addis-Abeba

PANA, 26 juillet 2015

Addis-Abeba, Ethiopie – Le président américain Barack Obama a atterri dimanche au Bole International Airport à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, pour une visite qui a pour but de consolider les relations avec l'allié le plus fidèle de Washington dans la guerre contre le terrorisme et l'extrémisme dans la Corne de l'Afrique.

L’avion de commandement du président Obama a atterri sous une forte pluie dans la capitale, qui a enregistré des pluies au cours de ces dernières semaines.

Lire la suite...
 
Obama : « Le Kenya est à la croisée des chemins »

BBC Afrique, 26 juillet 2015

"Le Kenya est à la croisée des chemins, dans des moments de périls mais aussi de belles promesses", a dit le président américain.

Les jeunes Kényans ne doivent plus se mettre au service d’un colon, ni quitter leur pays, comme l’avaient fait sa grand-mère et son père, a-t-il déclaré devant des milliers de personnes réunies dans un stade, à Nairobi.

Lire la suite...
 
Burundi : les observateurs critiquent la crédibilité du scrutin

RFI, 25-07-2015

Le scrutin présidentiel a été très critiqué par les observateurs étrangers, les Etats-Unis, l'Union européenne, la Belgique, mais aussi par la mission d'observation de la communauté des Etats d'Afrique de l'Est, l'une des rares missions indépendantes à avoir suivi le processus électoral, avec celle des Nations unies.

Elle a publié après la proclamation des résultats, donnant Pierre Nkurunziza vainqueur, une déclaration préliminaire critiquant la crédibilité du processus électoral. L'ONU et l'UE ont également appelé à relancer le dialogue politique au plus vite.

Lire la suite...
 
Accueil contrasté de la réélection du président Nkurunziza à la tête du Burundi

PANA, 25 juillet 2015

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national pour la défense de la démocratie/forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, au pouvoir), trois candidats malheureux, ainsi que le maire de la ville de Bujumbura, Saidi Djuma, et une organisation de la société civile locale ont tour à tour félicité chaleureusement le chef de l’Etat sortant, Pierre Nkurunziza, au lendemain de sa "brillante" réélection à la tête du pays, contrairement à certains ténors de l’opposition qui disaient n’être pas concernés ou encore moins prêts à reconnaitre les résultats d’un scrutin qu’ils ont boycotté pour protester contre des "manquements graves" dans son organisation.

Lire la suite...
 
Burundi : l’élection présidentielle n’était «pas crédible», estime Obama

@rib News, 25/07/2015 - Source AFP

L’élection présidentielle burundaise, qui a reconduit au pouvoir Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat controversé, n’était « pas crédible », a dénoncé samedi le président américain Barack Obama (photo), en visite officielle au Kenya.

«Nous avons aussi discuté du Burundi, où les récentes élections n’ont pas été crédibles», a déclaré le président américain à l’issue d’un entretien avec son homologue kényan Uhuru Kenyatta. «Nous appelons le gouvernement et l’opposition à se retrouver pour un dialogue qui aboutira à une solution politique à la crise et évitera la perte de davantage de vies innocentes».

 
Obama annonce 1 milliard USD pour promouvoir l'entrepreneuriat en Afrique

APA, 25-07-2015

Nairobi (Kenya) - Le président Barack Obama a annoncé samedi, à l'occasion de l'ouverture du 6ème sommet mondial de l’entreprenariat, un don d'un milliard de dollars pour promouvoir l'entrepreneuriat en Afrique.

Barack Obama, qui avait à ses côtés son homologue kenyan Uhuru Kenyatta, a également annoncé que les Etats-Unis vont mettre en place trois centres d'entrepreneuriat des femmes au Kenya, au Mali et en Zambie.

Lire la suite...
 
Burundi : Rwasa ne reconnaît pas la victoire de Nkurunziza

@rib News, 25/07/2015 - Source AFP

L'opposant burundais Agathon Rwasa a affirmé samedi ne pas reconnaître le résultat de la présidentielle qui a reconduit au pouvoir Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat controversé, et appelé à de nouvelles élections. « Le résultat de cette présidentielle, c'est fantaisiste », a-t-il dit. « La crise est profonde », a-t-il ajouté.

Entre-temps, l'opposant, arrivé deuxième du scrutin de mardi, n'exclut pas l'idée d'un gouvernement d'union nationale, à condition que ce gouvernement ait justement pour « mission principale de préparer des élections libres et démocratiques ».

Lire la suite...
 
La CIRGL garde finalement son siège à Bujumbura

PANA, 25 juillet 2015

Le secrétariat de la conférence internationale de paix dans la région des Grand Lacs maintient son siège au Burundi

Bujumbura, Burundi - Le secrétariat de la conférence internationale de paix dans la région des Grands Lacs (Cirgl) a inauguré vendredi les bureaux d’un nouveau siège plus spacieux, sur la prestigieuse avenue du Japon, dans le centre-ville administratif de Bujumbura, annulant du coup une précédente décision de se délocaliser ailleurs par peur de l’insécurité liée aux violentes manifestations de rue qui ont éclaté, fin avril dernier, suite à l’officialisation de la candidature du chef de l’Etat sortant, Pierre Nkurunziza, à un troisième mandat controversé dans les milieux de l’opposition et des organisations de la société civile.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza va effectuer un 3ème mandat, en dépit des protestations

Deutsche Welle, 24.07.2015

Victoire de Pierre Nkurunziza

Au Burundi, Pierre Nkurunziza, candidat à un troisième mandat, a emporté l’élection présidentielle dès le premier tour. Il a recueilli 69% des suffrages et arrive en tête loin devant l'opposant Agathon Rwasa.

Sans surprise, le président sortant a été réélu. Il l'a emporté dès le premier tour de l’élection présidentielle, avec plus de 69% des voix. Pierre Nkurunziza va donc effectuer un troisième mandat, en dépit des protestations des opposants, qui jugent sa candidature contraire à la Constitution et aux accords de paix d’Arusha signés en 2000.

Lire la suite...
 
Nkurunziza réélu : un "non-évènement", selon l’opposition

Voice of America, 24.07.2015

Le président Nkurunziza réélu pour un troisième mandat

La Commission électorale nationale indépendante a annoncé la victoire, sans surprise, du président Nkurunziza. Le président burundais Pierre Nkurunziza a été réélu vendredi dès le premier tour, avec plus de 69% des voix, pour un troisième mandat controversé, après trois mois d'une grave crise politique déclenchée par sa candidature.

M. Nkurunziza, élu en 2005 et déjà réélu en 2010, a obtenu 69,41% des suffrages exprimés lors du scrutin qui s'est déroulé mardi au Burundi, selon les résultats proclamés par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) Pierre-Claver Ndayicariye.

Lire la suite...
 
Réélection de Nkurunziza : Réactions du pouvoir et de l'opposition

RFI, 24-07-2015

Burundi : Pierre Nkurunziza réélu pour un troisième mandat

La Commission électorale burundaise a proclamé vendredi 24 juillet les résultats de l'élection présidentielle de mardi 21 juillet. Pierre Nkurunziza est réélu président pour un troisième mandat avec plus de 69 % des voix.

Pierre Nkurunziza a été réélu avec 69,41 % des voix, selon la Commission électorale. Derrière lui, avec 18,99 %, l’opposant Agathon Rwasa au nom de sa coalition Amizero Y’abarundi. L’ex-chef de la rébellion FNL avait déjà dit que pour lui, le processus électoral n’était pas crédible et qu’il n’en reconnaîtrait pas les résultats même si on lui donnait la victoire. Comme lui, le reste de l’opposition ne devrait reconnaitre aucune des institutions issues de ce processus. C’est du moins ce que disent la plupart des ténors.

Lire la suite...
 
Burundi : le président Nkurunziza, entre années de maquis et "volonté divine"

@rib News, 24/07/2015 - Source AFP

Chef rebelle durant la guerre civile burundaise, gravement blessé, Pierre Nkurunziza survit quatre mois dans des marécages. De là date sa conversion : Dieu, dit-il, lui est apparu pour lui annoncer qu'il dirigerait un jour le Burundi. [Photo : Le président Nkurunziza, dans un sermon à l'"Eglise des Amis" de Kibimba, le 1er fevrier 2015.]

Ceux qui le connaissent le décrivent volontiers comme "impitoyable". Mais ce Hutu - l'ethnie majoritaire - de 50 ans au crâne rasé, grand sportif et chrétien évangélique "born again" prosélyte, pourra continuer de se poser en "père de la Nation" : il vient de décrocher un troisième mandat, après avoir provoqué la pire crise qu'ait connue le pays depuis la guerre civile de 1993-2006 et ses 300.000 morts.

Lire la suite...
 
Barack Obama est arrivé au Kenya, pays natal de son père

@rib News, 24/07/2015 - Source Reuters

Barack Obama a entamé sa première visite présidentielle au Kenya, le pays natal de son père, par un dîner en famille vendredi à son arrivée à Nairobi. L'avion présidentiel Air Force One s'est posé dans la soirée à Nairobi, la capitale kényane, où le chef de la Maison blanche a été accueilli par son homologue kényan Uhuru Kenyatta (photo, à droite).

Plusieurs heures avant l'arrivée du chef de la Maison blanche, la police avait bloqué les grands axes routiers de Nairobi et interdit le trafic dans les rues de la capitale, habituellement très embouteillée. Alors que la nuit était tombée, des Kényans enthousiastes s'étaient massés sur une partie du trajet entre l'aéroport et l'hôtel où devait résider le président, lançant des vivats au passage du cortège présidentiel.

Lire la suite...
 
Décès du Colonel Epitace Bayaganakandi, président du parti MRC

@rib News, 24/07/2015

Le président du parti Mouvement pour la Réhabilitation du Citoyen (MRC-Rurenzangemero), le Colonel à la retraite Epitace Bayaganakandi (photo), est décédé ce vendredi matin à son domicile, a annoncé sa famille.

Né en 1956 dans la localité de Mbogora en commune Nyabihanga de la province de Mwaro, il a succombé à une crise cardiaque.

Lire la suite...
 
L'Ombudsman du Burundi a fui le pays

APA, 24-07-2015

Bujumbura (Burundi) - L’Ombudsman du Burundi, Mohamed Rukara a fui le pays ce vendredi après-midi, pour une destination encore inconnue, a appris APA auprès de son entourage, à Bujumbura

L’Ombudsman du Burundi, membre influent du parti au pouvoir le CNDD-FDD a dernièrement dénoncé la violation de la Constitution et les Accords d’Arusha pour la paix et la réconciliation par le président Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : La Chambre haute du Parlement sera monocolore

@rib News, 24/07/2015

Les conseillers communaux élus lors des dernières élections communales du 29 juin, boycottées par l’opposition, ont procédé vendredi à l’élection des Sénateurs. D’après, la Constitution et le Code électoral, chacune des 18 provinces du pays sera représentée au sénat par deux élus, l’un d’ethnie hutu l’autre d’ethnie tutsi.

Les résultats qui proviennent des différentes provinces montrent que les Sénateurs élus sont tous du parti au pouvoir qui dispose de la quasi-totalité de conseillers communaux. Le Sénat du Burundi est parti pour être monopartite comme d’ailleurs l’Assemblée nationale. Ci-après la liste complète des Sénateurs élus ce vendredi :

Lire la suite...
 
Pierre Nkurunziza proclamé vainqueur à la présidentielle au Burundi

PANA, 24 juillet 2015

Bujumbura, Burundi - Le chef de l’Etat sortant, Pierre Nkurunziza, dont la candidature à un troisième mandat était controversé à la tête du pays, continue à susciter des remous dans les milieux de l’opposition et des organisations de la société civile, a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 21 juillet avec un score de 69,4% des suffrages exprimés, selon les résultats provisoires rendus publics vendredi par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à Bujumbura.

Le scrutin avait été boycotté par les cinq poids lourds de l’opposition qui considèrent la candidature de M.Nkurunziza comme "anticonstitutionnelle" et contraire à l’accord d’août 2000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix et la réconciliation nationale qui n’autorise pas plus de deux mandats à un chef d’Etat en fonction.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 24 juillet 2015

@rib News, 24/07/2015

● Politique

- L’ancien président Sylvestre prêt lui aussi à intégrer la Chambre haute par respect de la Constitution. Après Agathon Rwasa, c'est au tour de l'ancien président d'accepter d'entrer dans les Institutions iqques des dernières élections malgré leur contestation. « Imaginez un Sénat constitué à plus 80% de membres d’un seul parti, c’est un retour vers les années 1970, une époque que les Burundais pensaient révolue», s’indigne-t-il. Pourtant, cet ancien président de la République, sénateur à vie, un privilège que lui confère la constitution Burundaise, se dit prêt à intégrer la deuxième chambre parlementaire. « Je pourrais refuser de siéger au Sénat au regard des circonstances actuelles, mais par respect pour la Constitution, j’assumerai ces fonctions », a précisé Sylvestre Ntibantunganya, initialement candidat à la présidentielle du 21 juillet mais qui s’est retiré de la course pour protester.

Lire la suite...
 
Burundi : le président Nkurunziza obtient son troisième mandat

@rib News, 24/07/2015 - Source Xinhua

Le président burundais Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, a acquis un troisième mandat de cinq en remportant l'élection présidentielle du 21 juillet avec 69,41% des voix, selon les résultats provisoires rendus publics vendredi après-midi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

M. Nkurunziza est suivi du principal opposant Agathon Rwasa, qui a obtenu 18,99% des suffrages exprimés, a annoncé le président de la CENI, Pierre Claver Ndayicariye.

Lire la suite...
 
Le président contesté du Burundi a été réélu

@rib News, 24/07/2015 - Source The Associated Press

Sans surprise, le président sortant du Burundi, Pierre Nkurunziza, a été réélu pour un troisième mandat, a annoncé un responsable électoral vendredi. M. Nkurunziza a remporté 69 pour cent des voix, tandis que son plus proche rival, Agathon Rwasa, a obtenu 19 pour cent des voix, a indiqué le président de la commission électorale, Pierre-Claver Ndayicariye.

La réélection du président était largement attendue parce qu’il n’avait presque pas d’opposants lors du scrutin de mardi, après l’appel au boycottage des urnes lancé par certains groupes d’opposition. M. Rwasa, l’un des principaux candidats de l’opposition, a affirmé que sa campagne avait été paralysée par les agences de sécurité du gouvernement.

Lire la suite...
 
Burundi : La présidentielle pas aux normes internationales, selon l’EAC

@rib News, 24/07/2015 – Source Belga

La présidentielle de mardi au Burundi, remportée par le chef de l'Etat sortant Pierre Nkurunziza, n'était pas conforme aux normes d'élections libres, transparentes et crédibles, a déclaré vendredi la mission d'observation de la Communauté est-africaine (EAC).

Selon les résultats proclamés vendredi par la Commission électorale, le président Nkurunziza a été réélu au premier tour, avec 69,41% des voix, pour un troisième mandat que ses adversaires jugent contraire à la Constitution.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza vainqueur de la présidentielle avec 69,41% des voix

APA, 24-07-2015

Bujumbura (Burundi) - Le président Pierre Nkurunziza (photo) a remporté l’élection présidentielle du 21juillet avec 69,41%, selon les résultats provisoires publiés ce vendredi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il devance son principal rival, Rwasa Agathon de la Coalition Amizero y’ Abarundi qui a obtenu 18, 99% des voix, tandis que le candidat de l’Union pour le progrès national (UPRONA) Gérard Nduwayo a eu 2,14%. Le taux de participation lors de cette élection a été de 73,49%.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza réélu avec 69% des voix pour un 3ème mandat

@rib News, 24/07/2015 - Source AFP

Le président burundais Pierre Nkurunziza a été réélu sans surprise vendredi dès le premier tour, avec plus de 69% des voix, pour un troisième mandat controversé, après trois mois d'une grave crise politique déclenchée par sa candidature.

M. Nkurunziza, élu en 2005 et déjà réélu en 2010, a obtenu 69,41% des suffrages exprimés lors du scrutin qui s'est déroulé mardi au Burundi, selon les résultats proclamés par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) Pierre-Claver Ndayicariye.

Lire la suite...
 
Burundi : vivre avec la peur des représailles

RFI, 24-07-2015

[Reportage] - Officiellement, la commission électorale burundaise doit proclamer les résultats provisoires de la présidentielle ce vendredi. Si de l'avis de tous les observatoires, la participation a été plus faible que pour les législatives et les communales, la Céni devrait annoncer un taux de participation supérieur à 70%.

Et il ne fait guère de doute que Pierre Nkurunziza sera déclaré vainqueur. En attendant, la tension ne faiblit pas dans les quartiers contestataires de Bujumbura, où les populations vivent dans la peur.

Lire la suite...
 
Sénatoriales burundaises : vers un raz-de-marée du parti au pouvoir

APA, 24-07-2015

Bujumbura (Burundi) - Le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, pouvoir) est parti pour remporter haut la main les élections sénatoriales qui se déroulent ce vendredi au Burundi, sans la participation des conseillers communaux des partis de l’opposition radicale.

Outre le CNDD-FDD, la coalition COPA et le FNL prennent part à ces consultations où votent seulement les conseillers communaux élus lors des dernières élections législatives du 29 juin.

Lire la suite...
 
Burundi : Gérard Nduwayo appelle à "repenser" le système politique

@rib News, 24/07/2015 - Source Xinhua

homme politique burundais a lancé jeudi un appel pour "repesner le système politique" du Burundi et mettre en place des principes de cogestion politique saine du pays, deux jours après l'élection présidentielle et plus de trois semaines après les élections législatives.

Gérard Nduwayo (photo), qui était candidat de l'Union pour le progrès national (UPRONA, 2e parti au pouvoir et ex-parti unqiue) à l'élection présidentielle du 21 juillet, a justifié cet appel par le fait que le CNDD-FDD, au pouvoir, "va monopoliser l'Assemblée nationale", avec 86 députés sur les 121 qu'elle compte.

Lire la suite...
 
Un partisan de l'opposition tué par balle en pleine rue au Burundi

@rib News, 23/07/2015 – Source The Associated Press

Un partisan de l'opposition au Burundi a été tué par balle mercredi soir, selon des témoins, alors que le pays attend les résultats de l'élection présidentielle après les troubles causés par la candidature contestée du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat.

Les résultats de l'élection présidentielle devraient être annoncés vendredi matin. Les observateurs s'attendent à ce que le président sortant soit réélu parce que certains groupes d'opposition ont boycotté le scrutin. L'un des leaders de l'opposition, Agathon Rwasa, a déclaré que sa campagne avait été paralysée par les agences de sécurité du gouvernement. Les opposants jugent que la volonté de M. Nkurunziza d'obtenir un troisième mandat est inconstitutionnelle.

Lire la suite...
 
L'Union européenne pourrait suspendre sa coopération avec le Burundi

@rib News, 23/07/2015 - Source AFP

L'UE va lancer des consultations qui pourraient déboucher sur une suspension de la coopération avec le Burundi, le pays n'ayant pas pris les mesures qui auraient garanti que les résultats de l'élection présidentielle de mardi soient "représentatifs", a indiqué jeudi la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

Evoquant, dans un communiqué publié en soirée à Bruxelles, les violences qui ont émaillé les élections, Mme Mogherini a en outre prévenu que l'UE "se prépare à adopter des mesures restrictives ciblées contre ceux dont l'action aurait conduit ou conduirait à des actes de violence et de répression, à de graves violations des droits de l'homme, et/ou entraverait la recherche d'une solution politique".

Lire la suite...
 
Washington Forum: le président du Burundi s’accroche

Voice of America, 23.07.2015

Washington Forum du 23 juillet 2015:

la crise continue au Burundi

Washington Forum continue de suivre la situation au Burundi. L’émission fait le point sur l’après-présidentielle, deux jours après ce scrutin controversé. Quelles perspectives après le passage en force de Pierre Nkurunziza ?

Voir le Vidéo

 
Burundi: jet de grenade visant une responsable locale du parti présidentiel

@rib News, 23/07/2015 - Source AFP

Quatre personnes ont été blessées jeudi soir à Bujumbura, dans une attaque à la grenade visant une responsable locale du parti au pouvoir, a affirmé l'intéressée vendredi, Espérance Ngerageze, maire de l'arrondissement de Bwiza.

L'attaque s'est déroulée vers 20H30 (18H30 GMT), "quelqu'un a lancé une grenade, qui est tombé sur le toit de la cuisine", a expliqué Mme Ngerageze, sortie indemne de l'explosion.

Lire la suite...
 
Burundi : L'UE exhorte gouvernement et opposition à revenir au dialogue

Conseil européen, 23/07/2015

Déclaration de la Haute Représentante Federica Mogherini au nom de l'Union européenne suite à l'élection présidentielle au Burundi

Déclaration et observations 617/15 - Affaires étrangères et relations internationales

En dépit des efforts de la communauté internationale, et en particulier de l'initiative récente du Président Museveni en vue de faciliter un dialogue inter-burundais, il apparait évident que les progrès dans la mise en œuvre des décisions de l'Union africaine du 13 juin et de la Communauté d'Afrique de l'est du 6 juillet sont insuffisants. Seule la mise en œuvre complète de ces décisions aurait ouvert la voie à la tenue d'élections crédibles et inclusives au Burundi dont le résultat serait représentatif. En maintenant les élections le Gouvernement en a décidé autrement.

Lire la suite...
 
Burundi : les lendemains de victoire s'annoncent difficiles pour Nkurunziza

@rib News, 23/07/2015 - Source AFP

Si Pierre Nkurunziza semble assuré de remporter dès le 1er tour un troisième mandat controversé, les lendemains de victoire s'annoncent difficiles pour le président burundais, à la tête d'un pays profondément divisé, isolé et probablement bientôt privé de l'aide cruciale des bailleurs, selon les analystes.

"Le plus dur commence" pour Nkurunziza "car le contexte burundais est pré-conflictuel", estime Thierry Vircoulon, de l'International Crisis Group (ICG).

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 115 sur 12131

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014