topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


TOUTE L'ACTUALITÉ
Commémoration en Belgique du génocide de 1972 au Burundi

@rib News, 19/04/2014

 INVITATION

BURUNDI : 42ème Anniversaire du génocide de 1972

Bien chers compatriotes, Bien chers amis du Burundi,

A l’occasion du 42ème anniversaire du génocide de 1972, des Burundais de Belgique vous invitent, une nouvelle fois, à venir nombreux commémorer ce triste anniversaire. La commémoration se déroulera comme suit : 

Date : 29 Avril 2014

Lieu :  Paroisse du Saint Esprit

Place Martin Luther King, 1

1070 Bruxelles (Anderlecht)

Programme :

Lire la suite...
 
Burundi et Rwanda vont coopérer dans la protection de la biodiversité

@rib News, 18/04/2014 - Source Xinhua

 Le Burundi et le Rwanda ont convenu ont convenu de coopérer dans la protection de la biodiversité des forêts dans deux parcs contigus.

Un accord à ce sujet a été signé jeudi lors d'une réunion des officiels des deux pays tenue à Nyamagabe, dans le Sud du Rwanda, destinée à étudier des stratégies visant à atténuer les menaces transfrontalières et à améliorer la gestion du Parc national de Nyungwe et du Parce national de Kibira.

Lire la suite...
 
Burundi : L’Histoire n’a pas encore mesuré la gravité de l’hécatombe de 1972

@rib News, 18/04/2014

Pour le génocide de 1972 il faut crever l’abcès.

42 ans déjà ! Rappel des faits.

Par Kazirukanyo Martin

La communauté internationale s’est toujours invitée dans nos affaires pas nécessairement pour notre bien. Dans l’ouvrage Burundi 1972, au bord des génocides pp 410 – 413, nous lisons que « sur le plan militaire, l’embarras est plus grand, Paris a toujours accepté d’assurer l’approvisionnement de l’armée burundaise en minutions,… les deux hélicoptères Alouettes III, gracieusement offerts (sic) par la France au Burundi, ont arrosé de mitrailles des dizaines de villages hutu ». Au moment venu, le rôle de la France dans cette affaire devra être tiré au clair.

Le porte-parole des Nations unies Stéphane Dujarric a déploré

Lire la suite...
 
Burundi : le défrichement cultural cause la dégradation des forêts claires

@rib News, 18/04/2014 - Source Xinhua

Les recettes annuelles issues du commerce des champignons comestibles poussant dans les forêts claires du Burundi sont estimées à plus de 19 milliards de francs burundais (environ 12,2 millions USD), estime Benoît Nzigidahera, expert en environnement.

"Cette somme d'argent se perdrait annuellement si ces forêts claires disparaissaient totalement", a déclaré M. Nzigidahera, vendredi à Bujumbura. Le rôle socio-économique des forêts claires est essentiellement attribué aux champignons comestibles qui nourrissent une grande partie de la population.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 18 avril 2014

@rib News, 18/04/2014

● Politique / Sécurité / Diplomatie

Les nouvelles de ce vendredi sont composées du seul point concernant les récentes révélations contenus dans un câble diplomatique des Nations Unies envoyé confidentiellement par le BNUB sur une probable distribution d’armes qui serait en cours au profit des jeunes affilés au parti CNDD-FDD dans certaines communes de ce pays. Ce point a été traité en synergie des médias composée de la rpa/bonesha/isanganiro/rtr/ccib.

Lire la suite...
 
Le Burundi ratifie l'AEWA sur les oiseaux d'eau migrateurs

@rib News, 18/04/2014 - Source Xinhua

L'Assemblé Nationale burundaise a ratifié vendredi l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique Eurasie (AEWA).

"Beaucoup d'oiseaux d'eau migrateurs couverts par cet Accord passent sur le territoire burundais au nord du pays surtout au niveau du lac Rwihinda communément appelé lac aux oiseaux mais aussi au niveau du delta de la Rusizi au Parc National de la Rusizi. Le Burundi doit donc protéger ces oiseaux migrateurs durant leur parcours", a expliqué aux députés le ministre de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme, Jean Claude Nduwayo.

Lire la suite...
 
Burundi : le vote de la loi sur la CVR fait déjà des remous

RFI, 18-04-2014

Burundi : la société civile dénonce la nouvelle Commission Vérité et Réconciliation

 Au Burundi, l’Assemblée nationale dominée par le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, a adopté en l’absence de l’opposition un projet de loi qui crée une Commission Vérité et Réconciliation. Une telle commission était attendue dans ce pays dont l’histoire est ponctuée de nombreux massacres interethniques. Mais la version telle que définie dans la loi inquiète la société civile, comme l’explique l’une de ses figures, Pacifique Nininahazwe [photo].

RFI : Pour les responsables de la société civile, l’absence de l’Uprona lors de ce vote gâche le processus de mise en place de la nouvelle Commission Vérité et Réconciliation ?

Lire la suite...
 
Burundi : le Parlement adopte le projet de loi portant création de la CVR

@rib News, 18/04/2014 – Source Xinhua

 L'Assemblée nationale a adopté jeudi le projet de loi portant sur la création, le mandat, la composition, l'organisation et le fonctionnement de la Commission Vérité Réconciliation (CVR).

Sur 82 ayant participé au vote, 81 ont voté pour le projet de loi alors que le 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, François Kabura, du groupe parlementaire de l'Union pour le Progrès National (UPRONA), a voté contre. Le vote a eu lieu en l'absence de 21 députés de l'UPRONA et du FRODEBU-Nyakuri.

Lire la suite...
 
Washington pense que la situation au Burundi doit changer

Voice of America, 18 avril 2014

Les Etats-Unis pour le respect de la constitution en RDC et au Burundi

 Dans un entretien à la Voix de l’Amérique, l’émissaire américaine pour la région des Grands Lacs revient sur les débats qui agitent ces deux pays en vue des prochaines élections présidentielles. Russ Feingold [photo] invite la RDC à accélérer la stabilisation des zones pacifiées dans l'Est de la RDC.

Quel bilan dressez-vous de votre voyage récent dans la région, notamment la République Démocratique du Congo ?

Lire la suite...
 
Burundi : adoption du projet de loi sur la Cour spéciale des terres

@rib News, 18/04/2014 – Source Xinhua

 L'Assemblée nationale burundaise a adopté jeudi le projet de loi portant création de la cour spéciale des terres et autres biens.

Dans l'exposé des motifs, le ministre burundais de la Justice et Garde des Sceaux, Pascal Barandagiye (photo), a indiqué que la Commission Nationale des Terres et Autres Biens (CNTB) n'ayant pas de compétence judiciaire, les actes posés par elle et qui ne trouvent l'assentiment commun des parties en conflit, tombent en annulation suite aux recours systématiques contre ses décisions devant les juridictions existantes.

Lire la suite...
 
Burundi : Trois journalistes et un opposant menacés en Justice par le pouvoir

@rib News, 18/04/2014

Burundi : Trois journalistes et un opposant menacés par le pouvoir

Trois journalistes burundais sont menacés par le pouvoir après des reportages sur la probable distribution d'armes par le pouvoir aux jeunes du parti CNDD-FDD d'ailleurs déjà qualifiés de "miliciens" par certains observateurs.

Il s’agit des journalistes Alexis Nibasumba, correspondant de la radio Bonesha FM à Bururi (Sud du Burundi), Eloge Niyonzima, reporter dela radio Bonesha FM à Bubanza (Ouest du Burundi), et Alexis Nkeshimana, reporter de la radio RPA à Bubanza.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU déplore la décision d'expulser un de ses diplomates

@rib News, 17/04/2014 – Source AFP

 L'ONU a déploré jeudi la décision du Burundi d'expulser un de ses diplomates qui avait, selon Bujumbura, accusé le Gouvernement d'armer un mouvement de jeunesse du parti au pouvoir.

« Nous regrettons la décision du Gouvernement d'avoir déclaré persona non grata Paul Debbie », a déclaré le porte-parole des Nations unies Stéphane Dujarric (photo), ajoutant que l'ONU allait protester officiellement par la voie diplomatique.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 17 avril 2014

@rib News, 17/04/2014

Justice

 - Comparution ce jeudi matin du président de l’ADC-Ikibiri en même temps président du parti Sahwanya Frodebu devant le premier substitut du Procureur de la République en Mairie de Bujumbura. Depuis 9h et demi, Léonce Ngendakumana (photo) a été entendu en compagnie de son avocat. A la sortie de l’audience, Maître François Nyamoya fait savoir que son client avait été convoqué pour être entendu suite à une plainte déposée par le parti CNDD-FDD et la Radio Rema Fm qui ont estimé que la correspondance de l’ADC-Ikibiri au Secrétaire général des Nations Unies en date du 6 février 2014 sur la situation sécuritaire au Burundi porte une imputation dommageable à leur égard.

Lire la suite...
 
Déblocage d’une longue grève dans les universités publiques du Burundi

PANA, 17 avril 2014

Bujumbura, Burundi - Les cours pourraient reprendre normalement le lundi de Pâques dans les différentes universités publiques du Burundi, à la suite d’une décision du chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, portant annulation d’une mesure du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui durcissait tellement les conditions d’accès à la bourse d’études et de stage, notamment contre les redoublants, au point d’avoir poussé les 18.000 étudiants du public à une grève "illimitée" depuis le mois de mars dernier, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Tension Burundi-ONU : un diplomate onusien paie les pots cassés

RFI, 17-04-2014

Burundi : bras de fer entre les autorités et l'ONU

Au Burundi, le bras de fer entre les autorités et les Nations unies se complique. Ce jeudi 17 avril, le gouvernement a déclaré « persona non grata » Paul Debbie, un diplomate de l'ONU. Ce dernier a 48 heures pour quitter le territoire mais il est déjà, selon des informations RFI, à l'étranger. Cette demande d'expulsion fait suite à la diffusion d'une note interne de l'ONU selon laquelle le gouvernement local armerait certains de ses militants.

Le message posté sur le compte Twitter de la présidence est ferme : « Paul Debbie, conseiller de sécurité des Nations unies, déclaré pesonna non grata. 48 heures pour quitter le Burundi à compter du 17 avril 2014 ». [L'intégralité de la Lettre d’expulsion envoyée à Paul Debbie est accessible en bas de cet article]

Lire la suite...
 
En réponse aux allégations sur les armes, Bujumbura expulse un diplomate de l'ONU

@rib News, 17/04/2014 – Source AFP

 Le Burundi a déclaré « persona non grata » un diplomate des Nations unies, après la diffusion d'une note interne de l'ONU selon laquelle le Gouvernement armerait certains de ses militants, a annoncé jeudi le ministre des Relations extérieures, Laurent Kavakure (photo).

Les médias locaux faisaient état le 11 avril d'une note interne des Nations unies selon laquelle le gouvernement armait et formait les membres de l'Imbonerakure, l'aile jeunesse du parti du président au pouvoir, des allégations que le Gouvernement burundais avait qualifié de « rumeurs sans fondement », exigeant des excuses de l'ONU.

Lire la suite...
 
Pancrace Cimpaye devenu "agent secret" pour le compte de Bujumbura ?

@rib News, 17/04/2014

Pancrace Cimpaye, une taupe dans le jardin de l’ADC-IKIBIRI.

Par Kana Biberk

 Disparu dans les méandres souterrains, l’international pseudo indigné Pancrace Cimpaye [photo] refait surface dans le jardin de l’ADC-IKIBIRI mais cette fois-ci sous le costume d’une taupe. Qui de la diaspora burundaise en Belgique membre de l’ADC-IKIBIRI peut-il oser avoir confiance en cet homme ?

L’ex indigné Pancrace Cimpaye a pendant longtemps manipulé l’opinion qu’il est membre incontestable de l’opposition ADC-IKIBIRI. Par ses écrits, par ses paroles, il ne cessait de convaincre tout le monde qu’il est par excellence l’opposant farouche du Système CNDD-FDD.

Lire la suite...
 
Burundi : un conseiller du bureau de l'ONU déclaré "persona non grata"

@rib News, 17/04/2014 – Source Xinhua

Le Gouvernement burundais a déclaré le conseiller chargé de la sécurité au Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), Paul Debbie, persona non grata. Paul Debbie a 48 heures pour quitter le Burundi, a annoncé jeudi le ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale.

Dans une correspondance adressée à Paul Debbie, le gouvernement burundais l'accuse de « tentative de déstabilisation de l'Etat du Burundi ».

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 16 avril 2014

@rib News, 16/04/2014

● Education

- Le président de la République vient de prendre la décision de suspendre toutes les décisions que le ministre de l’enseignement universitaire et de la recherche scientifique et le Recteurs de l’université avaient prises concernant la situation à l’université du Burundi. Selon le porte-parole de la plus haute institution de ce pays, la nouvelle mesure d’octroi de la bourse aux étudiants est suspendue. De même, les étudiants qui avaient été chassés vont regagner les auditoires comme les autres même s’ils ont des fautes qui leur sont reprochées. Léonidas Hatungimana annonce aussi que le président invite les étudiants de l’université du Burundi et de l’ENS de regagner les auditoires à une date que le ministère de tutelle leur communiquera et ajoute qu’il souhaite que ce soit lundi le 21 avril afin de récupérer le temps déjà perdu. [rtnb/isanganiro/rpa/rtr/bonesha]

Lire la suite...
 
Bujumbura lance une contre-offensive diplomatique sur les allégations de l'ONU

RFI, 16-04-2014

Le Burundi exige des excuses de l’ONU après ses accusations

 Il y a quelques jours, la presse révélait un document interne du bureau de L’ONU au Burundi qui renseignait sur une éventuelle distribution d’armes aux jeunes du parti au pouvoir. Une information démentie par Bujumbura qui a décidé de hausser le ton au cours d’une rencontre, mardi, entre le premier vice-président et le corps diplomatique.

Le bureau des Nations unies au Burundi a eu beau expliquer qu’il ne s’agissait que d’un simple câble diplomatique qui a fuité, rien à faire, Bujumbura ne décolère pas. La preuve ? Sans jamais le nommer, le premier vice-président du Burundi s’en est pris directement au représentant du secrétaire général de l’ONU au Burundi, Parfait Onyanga Anyanga, accusé de tous les maux, au cours de cette rencontre.

Lire la suite...
 
Concilie Nibigira appelle à "plus de modération et à plus de fair-play"

@rib News, 16/04/2014

 « Le Parti Uprona invite tous les partenaires politiques et sociaux à plus de modération et à plus de fair-play. En particulier, les Partis Politiques doivent encadrer les mouvements de jeunesse qui leur sont affiliés, afin de leur inculquer les notions de tolérance, de respect mutuel et de compétition loyale », a déclaré mardi, au cours d’une conférence de presse à Bujumbura, Mme Concilie Nibigira, présidente du parti UPRONA, aile reconnue légalement par le Gouvernement.

« Pour ce qui est de la distribution des armes à feu et de la préparation du génocide, le Parti Uprona en appelle à la responsabilité de tous les partenaires face à ces questions, somme toute graves et au sujet desquelles le sérieux s’impose : Le Parti Uprona demande au Gouvernement de veiller à la sécurité de tous les citoyens et même de tous les habitants du Burundi et de sanctionner toute tentative qui serait de nature à raviver la haine ethnique, régionale, politique ou autre. », a annoncé la Représentante légale de l’UPRONA.

Lire l’intégralité du Mot liminaire de la Conférence de presse 


 
Burundi : Nkurunziza annule l'ordonnance ministérielle sur l’octroi des bourses

@rib News, 16/04/2014 – Source Xinhua

 Le président burundais Pierre Nkurunziza (photo) a décidé mercredi soir à Bujumbura l'annulation de l'ordonnance ministérielle du 12 février dernier qui avait été à l'origine du déclenchement d'une grève illimitée des les étudiants de l'Université du Burundi (UB) et de l'Ecole Normale Supérieure (ENS), a déclaré le porte-parole du président Léonidas Hatungimana, via un communiqué. [L'intégralité du Communiqué de presse de la Présidence est accessible en bas de cet article]

« Le président de la république du Burundi, en réponse aux doléances que les étudiants lui ont adressé lui demandant de prendre en main lui-même les tenants et les aboutissants de la problématique liée à la question de l'octroie de la bourse, a décidé la révision immédiate de l'ordonnance ministérielle portant modalités d'assistance aux lauréats éligibles à l'enseignement supérieur au titre de l'année académique 2013-2014 particulièrement dans son article 3. Par là donc, tous les étudiants éligibles à l'UB et à l'ENS jouissent au même rang de l'assistance de l'Etat appelé état boursier », a dit M. Hatungimana.

Lire la suite...
 
Burundi : le mouvement étudiant en passe de faire plier le gouvernement ?

France 24, 16/04/2014

Étudiants burundais cherchent bourse désespérément

 Depuis plus d’un mois, une grève a paralysé les universités du Burundi. Les étudiants s’opposaient aux nouvelles conditions d’octroi de la bourse d’études décrétées par le gouvernement, laquelle était conditionnée aux résultats scolaires. Pour notre Observateur, ce texte signait l’arrêt de mort d’un système universitaire jusque-là démocratique. [Photo : Sur le bord de la route, des étudiants grévistes exclus des résidences de l'Université.]

Adoptée le 12 février 2014 par le ministère de l’Enseignement supérieur, la mesure devait s’appliquer aux titulaires du baccalauréat fraîchement admis à l’université. Celle-ci stipulait que seuls ceux ayant obtenu une note générale supérieure ou égale à 69,2 % (environ 14/20) pouvaient bénéficier de la bourse d’études classiques.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 24 sur 8580

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014