topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé vendredi le gouvernement et l'opposition au Burundi à «s'abstenir de tous actes de violence et d'intimidation avant, pendant et après les élections» prévues en mai et juin. [@rib News, 17/04/2015] ● RÉPRESSION POLICIÈRE CONTRE LES MANIFESTANTS À BUJUMBURA - Mobilisation ce vendredi à Bujumbura : A l'appel de l’opposition et des dissidents du parti au pouvoir une manifestation a eu ce vendredi dans les rue de la capitale, contre un troisième mandat du prédident Pierre Nkurunziza. [@rib News, 17/04/2015] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

TOUTE L'ACTUALITÉ
Burundi : Campagne contre Nkurunziza et inquiétudes de l’ONU

France 24, 18/04/2015

Burundi : violente manifestation contre le président Nkurunziza, l'ONU appelle au calme

Des heurts entre policiers et militants opposés à un nouveau mandat du président Nkurunziza ont fait deux blessés vendredi dans les rangs des forces de l'ordre. L'ONU s'inquiète des tensions croissantes au Burundi à l'approche des élections.

Des heurts entre police et militants de l'opposition ont fait vendredi 17 avril au moins deux blessés parmi les policiers à Bujumbura. Les forces de l’ordre ont arrêté une dizaine de militants de l’opposition appelant le président sortant Pierre Nkurunziza à renoncer à un troisième mandat. Devant les tirs de grenades lacrymogènes de la police, les manifestants ont répliqué à coups de jets de pierres.

Lire la suite...
 
Burundi : des leaders d'opposition dans la rue aux côtés de leurs militants

RFI, 18-04-2015

Burundi : heurts entre police et manifestants de l’opposition

Au Burundi, de violents affrontements ont éclaté entre la police et un millier de militants d'opposition qui protestaient pour la première fois dans les rues de Bujumbura vendredi pour demander au président Pierre Nkrurunziza de ne pas briguer un troisième mandat. Selon le dernier bilan transmis par la police, deux policiers ont été blessés et 117 manifestants arrêtés.

La police était sur les dents depuis trois jours. Elle a donc dispersé à coups de canons à eaux, de grenades lacrymogènes et de matraques les opposants burundais dès qu'ils ont commencé leur manifestation contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza vendredi matin, en plein centre ville de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : le climat se tend dangereusement

Le Soir, 17 avril 2015

Les signaux sont au rouge au Burundi

Le carnet de Colette Braeckman

L’Inde a conseillé à ses ressortissants de quitter le Burundi. Plus de 8000 habitants des provinces voisines du Rwanda ont déjà plié bagages pour se réfugier de l’autre côté de la frontière. Le parti au pouvoir, CNDD-FDD est divisé et plusieurs de ses dirigeants, appelés « frondeurs » et désormais suivis de près par les services de sécurité, ont fait savoir qu’ils s’opposaient au projet consistant à faire concourir le président sortant, Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat alors que les accords de paix d’Arusha, conclus en 2000 n’en prévoyaient que deux. Constatant que tous les signaux étaient au rouge, le représentant spécial des Nations unies pour les droits de l’homme, le diplomate jordanien Zeid Raad Al Hussein a tenu des propos extrêmement clairs avant de quitter Bujumbura mercredi dernier, assurant que la communauté internationale s’inquiétait du climat de violences et d’intimidation régnant dans le pays.

Lire la suite...
 
Burundi : dispersion d'une manifestation contre le 3e mandat de Nkurunziza

@rib News, 17/04/2015 - Source Xinhua

Les militants de cinq partis de l'opposition burundaise et les membres du CNDD-FDD (parti au pouvoir) opposés au 3ème mandat de l'actuel chef d'Etat burundais Pierre Nkurunziza, ont manifesté vendredi à Bujumbura, mais ont été dispersés par la police.

Les cinq partis sont le Sahwanya-Front pour la Démocratie au Burundi (Sahwanya-FRODEBU), le Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie (MSD), le Front pour la Démocratie au Burundi-Nyakuri (FRODEBU-Nyakuri), le Conseil National pour la Démocratie (CNDD) et l'Union pour la Paix et la Démocratie (UPD).

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 17 avril 2015

@rib News, 17/04/2015

● Politique

- La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu publics les résultats des dépôts de candidatures aux législatives de mai prochain. Selon ces résultats, les partis politiques Frodebu-Nyakuri, Uprona et le CNDD-FDD ont présenté des listes électorales pour les législatives dans toutes les 18 provinces du pays. Il est de même de la coalition COPA. Le parti MSD a quant à lui présenté des listes dans 16 provinces, le MRC dans 17 provinces, le FNL dans 8 provinces, le PALIPE Agakiza dans une seule province, l’ADC-Ikibiri dans 14 provinces, RANAC dans 12 provinces et la coalition Umwizero dans 16 provinces. La Mairie de Bujumbura a aussi connu deux listes des indépendants en l’occurrence le BDR et Isidore Rufyikiri. Ceux qui n’ont pas présenté leurs candidatures annoncent que les administratifs ne leur ont pas facilité l’octroi des documents. Ils demandent à la CENI de leur accorder un délai supplémentaires pour compléter leurs dossiers. [rtr/isanganiro/rpa/bonesha/rtnb]

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU appelle à cesser violences et intimidations

@rib News, 17/04/2015 - Source AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé vendredi le gouvernement et l'opposition au Burundi à «s'abstenir de tous actes de violence et d'intimidation avant, pendant et après les élections» prévues en mai et juin. Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 pays membres leur demandent aussi «de créer les conditions pour un scrutin paisible, crédible, et sans exclusive».

Ils «s'inquiètent de l'impact de la situation sur la région», soulignant notamment le flot de réfugiés burundais qui ont fui au Rwanda par peur des violences. Ils «font part de leur intention de suivre de près la situation et de réagir à toute action qui menacerait la paix, la sécurité et la stabilité du Burundi».

Lire la suite...
 
Vers de véritables élections de la terreur au Burundi ?

@rib News, 17/04/2015

Burundi : Soit tu votes pour Nkurunziza soit tu fuis !

Par Buntu Frantz - Avril 2015

Depuis un demi-siècle, le Burundi  a vu de façon cyclique,  ses fils et filles prendre en masse le chemin de l’exil. Les premiers réfugiés burundais se limitèrent à quelques centaines après les premiers massacres politico-ethniques d’octobre 1965. Le premier départ massif sera noté en 1972-1973, où des centaines de milliers de Burundais se sont réfugiés en Tanzanie, au Zaïre (actuelle RDC) et au Rwanda, fuyant l’armée burundaise et la Jeunesse Révolutionnaire Rwagasore, du parti Uprona de l’époque. Après le coup d’Etat de 1993 et l’assassinat du Président Ndadaye Melchior et de nombreux de ses proches collaborateurs, des massacres interethniques s’en sont suivis, puis une véritable guerre civile. Plus d’un demi-million de Burundais prirent le chemin d’exil.

Lire la suite...
 
Le Burundi risque d'être absent du Festival international des tambours

APA, 17-04-2015

L'équipe des tambourinaires burundais risque de ne pas participer au Festival international des tambours

Bujumbura (Burundi) - L’équipe des tambourinaires burundais risque de ne pas participer au festival international des tambours qui sera organisé en Egypte du 18 au 25 Avril, a-t-on appris vendredi au près des membres de l’équipe d’artistes.

« Le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture nous a informés à la dernière minute que les fonds nécessaires pour prendre part à ce festival ne sont pas disponibles », ont-ils indiqué.

Lire la suite...
 
Bujumbura qualifie la déclaration onusienne de tendancieuse

@rib News, 17/04/2015 - Source Xinhua

Le secrétaire général et porte- parole du gouvernement burundais Philippe Nzobonariba (photo), a qualifie de "tendancieuse" la déclation que le Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a faite mercredi à Bujumbura, en ce qui cocnerne la situation des droits de l'homme au Burundi.

"Au terme d'une visite de trois jours au Burundi du 13 au 15 avril 2015, le Haut Commissaire des NU aux droits de l'homme a sorti une déclaration très pessimiste et tendancieuse sur la situation au Burundi, et ce, un mois à peine de la tenue des prochaines élections communales et législatives", a déclaré M. Nzobonariba dans un communiqué.

Lire la suite...
 
Burundi : Les opposants au 3ième mandat sont descendus dans la rue

Voice of America, 17.04.2015

Burundi : heurts lors d’une manifestation de l’opposition contre un 3e mandat de Nkurunziza

Au moins deux policiers ont été blessés et une dizaine de manifestants arrêtés à Bujumbura lors de heurts entre la police et des manifestants.

Environ un millier de militants d'opposition ont tenté de se rassembler dans le centre de Bujumbura. Pour le directeur-adjoint de la police Godefroid Bizimana, ces opposants n’avaient aucune autorisation. La police anti-émeute donc a usé de grenades lacrymogènes et de canons à eau. Les manifestants ont répondu par des jets de pierres, entrainant une paralysie dans le centre-ville.

Lire la suite...
 
Burundi : important déploiement policier contre une manifestation de l’opposition

BBC Afrique, 17 avril 2015

Burundi : remous à Bujumbura

Vendredi, au moins deux policiers ont été blessés et une dizaine de manifestants arrêtés à Bujumbura lors d’une manifestation de l’opposition contre un troisième mandat du président sortant Pierre Nkurunziza. Les prochaines élections présidentielles sont prévues pour juin.

Bien que Pierre Nkurunziza, deux fois président, ne se soit pas encore déclaré candidat, l’opposition dénonce d’ores et déjà que sa candidature à un troisième mandat serait inconstitutionnelle. Vendredi, environ un millier de militants de l’opposition ont essayé de manifester contre une possible candidature de Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Manifestation au Burundi contre un troisième mandat du président

@rib News, 17/04/2015 – Source Reuters

La police a dispersé vendredi aux gaz lacrymogènes et au canon à eau plusieurs centaines de manifestants dans la capitale burundaise qui entendaient protester contre un troisième mandat du président sortant, rapporte un journaliste de Reuters.

Le président Pierre Nkurunziza, arrivé au pouvoir en 2005 après 12 années de guerre civile dans le pays, n'a pas dit s'il comptait se présenter à la présidentielle du 26 juin. Ses partisans le souhaitent mais ses opposants estiment qu'une telle candidature serait inconstitutionnelle. Ils ont appelé à des manifestations pour dissuader le président.

Lire la suite...
 
Batailles de rue à Bujumbura contre un 3e mandat pour Nkurunziza

APA, 17-04-2015

Bujumbura (Burundi) – La police est en train de faire usage de divers moyens dont des grenades lacrymogènes pour disperser une nombreuse foule qui, tout en répliquant par des jets de pierres, entend manifester contre un troisième mandat pour le président Nkurunziza, a constaté APA, vendredi au centre-ville de Bujumbura, la capitale du Burundi.

C’est à dix heures heure locales que les manifestants ont surgi près de l’ancien marché centrale de Bujumbura et à l’aide de pancartes et de chants, se sont mis à signifier leur opposition à un troisième mandat pour le président Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : la perspective de scrutins libres et démocratiques ne cesse de s’éloigner

International Crisis Group, 17 avril 2015

Les élections au Burundi : l’épreuve de vérité ou l’épreuve de force?

Rapport Afrique N°224 - 17 avr. 2015

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS

Les élections qui doivent avoir lieu de fin mai à août 2015 vont être décisives pour l’avenir du Burundi. Sont en jeu non seulement le devenir de l’équipe au pouvoir (le président Pierre Nkurunziza envisage de briguer un troisième mandat) mais aussi et surtout le maintien de l’accord d’Arusha comme fondation de la paix au Burundi. Les mobilisations populaires et le précédent de la chute du président au Burkina Faso laissent augurer une confrontation dans la rue en cas de passage en force de Nkurunziza. Le retour de la violence ne mettrait pas seulement fin à la paix civile progressivement rétablie après l’accord d’Arusha en 2000 mais aurait des implications régionales déstabilisatrices et marquerait un nouvel échec des politiques de consolidation de la paix. Pour éviter un tel scénario, les partenaires du Burundi, qui ont déjà exprimé leur inquiétude, doivent renforcer leur implication dans le processus électoral et prévoir une réponse graduée en fonction de son inclusivité politique.

Lire la suite...
 
Le président burundais va-t-il faire marche arrière ? Nul n'y croit vraiment

Le Point, 17/04/2015

Burundi : les leçons mal retenues de Ouagadougou

 Le président Pierre Nkurunziza termine son deuxième mandat et en veut un troisième, au grand dam de nombreux Burundais.

Le week-end dernier, l'Inde a demandé à ses ressortissants de quitter le Burundi avant le 15 avril. Dans les prochains jours, le parti au pouvoir à Bujumbura, le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD), doit désigner le chef de l'État sortant, Pierre Nkurunziza, comme celui qui sera son candidat aux présidentielles de juin prochain. L'actuel président termine son deuxième mandat. Et beaucoup de Burundais jugent anticonstitutionnel et contraire à l'esprit des accords d'Arusha (les accords qui, en 2000, ont mis fin à une terrible et sanglante guerre civile commencée en 1993) ce troisième mandat.

Lire la suite...
 
Burundi : Qualifiée de "milice", la jeunesse du parti au pouvoir monte au créneau

RFI, 17-04-2015

Burundi : les Imbonerakure récusent être une «milice»

Le gouvernement burundais n'a pas encore réagit aux propos du Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, qui a dénoncé mercredi les risques de violence à l'approche des élections générales dans le pays. Ciblant en particulier la Ligue des jeunes du parti au pouvoir, qualifiée de «groupe dangereux », il avait évoqué une « impunité sélective ».

Le chef des Imbonerakure a par contre vigoureusement réagi, récusant le terme de «milice ». La société civile, elle, s'inquiète de la « déclaration de guerre » que constituerait la déclaration de candidature de Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat.

Lire la suite...
 
Le Burundi adopte une loi pour "attirer" et "rassurer" les investisseurs privés

APA, 17-04-2015

Le Sénat du Burundi adopte un projet de loi portant régime général des contrats public-privé

APA-Bujumbura (Burundi) Le Sénat du Burundi a adopté jeudi un projet de loi portant régime général des contrats de partenariat public-privé, a-t-on constaté sur place.

Selon le ministre de l’Energie et des Mines, Côme Manirakiza, qui a défendu le projet devant la plénière du Sénat, cette initiative vise à attirer les investisseurs ayant des capitaux et de la technologie dont le Burundi a besoin pour mettre en valeur ses ressources.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 16 avril 2015

@rib News, 16/04/2015

● Politique

- Plus de 300 associations de la société civile engagées dans la campagne « Halte au 3ème mandat de Pierre Nkurunziza » constatent que l’armée burundaise ne veut pas désarmer les Imbonerakure. Selon Vital Nshimirimana, il n’est pas compréhensible que l’armée burundaise puisse participer avec autant de bravoure dans des missions délicates de maintien de la paix dans d’autres pays, mais qu’elle ne parvienne pas à désarmer ces jeunes affiliés au parti au pouvoir. Selon lui, il ne s’agit pas d’une incapacité, mais plutôt qu’un manque de volonté de sa part.

Lire la suite...
 
Esther Kamatari ne se présentera pas aux scrutins de 2015 au Burundi

Jeune Afrique, 16/04/2015

Burundi : Esther Kamatari, une princesse couronnée de succès

Exilée en France depuis 1970, la princesse Esther Kamatari a défilé pour les plus grands couturiers, puis s'est lancée en politique. De sa vie elle a su faire un conte de fées.

"Non !" Esther Kamatari le clame haut et fort : elle ne se présentera pas aux scrutins de 2015. Elle a déjà donné il y a dix ans, en représentant le mouvement monarchiste Abahuza ("rassembler", en kirundi) "dans des élections générales jouées d'avance", où elle n'avait grappillé qu'un petit pourcentage des suffrages, un siège au conseil municipal de Bujumbura et aucun au Parlement.

Lire la suite...
 
Flambée de violences xénophobes en Afrique du Sud

@rib News, 16/04/2015 – Source Reuters

La police sud-africaine a tiré des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes pour disperser des manifestants anti-immigrés dans la banlieue de Johannesburg, a constaté jeudi un journaliste de Reuters, alors que le président Jacob Zuma appelait à la fin des violences.

Quelque 200 manifestants réclamant le départ des étrangers vivant en Afrique du Sud avaient auparavant lancé des pierres sur des véhicules de police.

Lire la suite...
 
3e mandat de Nkurunziza : l'appel à la résistance peu suivi à Bujumbura

APA, 16-04-2015

Bujumbura (Burundi) - L’appel à résister au troisième mandat du président Nkurunziza lancé mardi par les partis politiques de l’opposition et les dissidents du parti au pouvoir n’a pas été suivi ce jeudi par la population, a constaté APA dans la capitale burundaise.

Le président d’honneur du parti UPD, un des partis engagés dans la résistance, Chevineau Mugwengezo, a affirmé que le mouvement n’avait pas échoué, mais que chaque fois qu’il y avait attroupement les manifestants ont été dispersés.

Lire la suite...
 
"Intensification du dialogue politique" entre le Burundi et l’Union européenne

@rib News, 16/04/2015 – Source Délégation de l'UE au Burundi

Communiqué de presse

         Les Chefs de missions de l’Union européenne au Burundi et les Représentants du Gouvernement du Burundi ont tenu le 14 avril 2015 une réunion de dialogue politique en conformité avec l’article 8 de l’Accord de Cotonou.

         Après celles tenues les 17 octobre, 9 décembre, 23 janvier et 6 mars derniers, cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre de l’intensification du dialogue politique entre les deux parties, a porté sur la préparation des élections de 2015, l’espace politique, la liberté d’expression et l’environnement sécuritaire.

Lire la suite...
 
Messe à Bruxelles en mémoire de Feue Bagirakandi Jacqueline

@rib News, 16/04/2015

Communiqué

La famille DEMOEGEN HERRY et la famille BAGIRAKANDI INNOCENT annoncent aux amis et connaissances que suite au décès de Mme BAGIRAKANDI JACQUELINE - épouse, fille, mère et grand-mère - survenu à Bujumbura le 13 février 2015 qu'une messe à sa mémoire est organisée le 18 avril 2015 à 15H30 en l'Eglise Saint ROCH sise chaussée d'Anvers 60 à 1000 Bruxelles

Contact :

Mme Bagirakandi (Mama Jacqueline) au 0486 53 80 95

 
Burundi : l'UE suit de près la question du 3e mandat du président Nkurunziza

@rib News, 16/04/2015 – Source Xinhua

 Par la voix de sa délégation au Burundi, l'Union Européenne (UE) a indiqué qu'elle suit de près la question de l'éventuel 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza, a-t-on appris mercredi auprès du service de communication du ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale.

"C'est une question que nous allons suivre de près et qui est importante pour confirmer notre appui au processus électoral", a souligné mardi soir le chef de la délégation de l'UE au Burundi, Patrick Spirlet (photo).

Lire la suite...
 
Burundi : la manifestation de l'opposition n’a pas eu lieu faute de manifestants !

@rib News, 16/04/2015

SOULAGEMENT OU SUSPENSE D’UNE MANIFESTATION AVORTÉE OU REPORTÉE

Par Gervais Marcel Cishahayo

Après douze ans d’une guerre fratricide particulièrement violente, la majorité de la population ne veut plus jouer à la roulette burundaise des années 1990s. Pendant que l’ensemble de la population retenait son souffle, la confrontation n’a heureusement pas eu lieu : la manifestation a été avortée ou reportée. Le soulagement et le suspense continuent car l’opposition n’a pas déclaré forfait et la police est toujours sur le qui-vive.

A travers les partis politiques de l’opposition et les organisations de la société civile, les burundais se sont exprimés clairement contre une éventuelle candidature du président à un troisième mandat forcé en violation des Accords d’Arusha et de la Constitution.

Lire la suite...
 
L'ONU somme les autorités burundaises de sévir contre les "Imbonerakure"

RFI, 16-04-2015

Burundi : un responsable de l’ONU dénonce les violences et les tensions

 Le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a tiré la sonnette d’alarme mercredi 15 avril. Après un séjour de quatre jours au Burundi pour sa première visite en terre africaine depuis sa nomination en septembre 2014, le Jordanien Zeil Ra’ad Al Hussein a décrit un pays qui semble s'acheminer sur la voie de « la violence et l'intimidation » avec une milice pro-pouvoir qui agit en toute impunité.

Harcèlements politiques, intimidations, actes de violence, le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme décrit une situation « alarmante ». Une situation qui risque de se dégrader si rien n’est fait pour arrêter la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, les Imbonerakure (photo), qui se comportent désormais comme une véritable milice gouvernementale.

Lire la suite...
 
Des milliers de Burundais terrorisés par les menaces se réfugient au Rwanda

@rib News, 16/04/2015 – Source AFP

 Emmanuel Minani, agriculteur burundais, a décidé de partir quand les "Imbonerakure", les jeunes nervis du parti au pouvoir ont menacé d'incendier sa maison. Terrorisés par les menaces à l'approche de la présidentielle sous tension de juin, des milliers de Burundais se réfugient au Rwanda voisin. [Photo : Des réfugiés du Burundi fuient les violences du parti au pouvoir, le 3 avril 2015 à Bugesera]

"Les Imbonerakure menacent de nous tuer, parce que nous ne sommes pas membres du parti au pouvoir et que nous refusons de voter pour le président" Pierre Nkurunziza, explique M. Minani, 44 ans, arrivé depuis une semaine à Gashora, dans le sud-est du Rwanda, avec sa femme et ses quatre enfants.

Lire la suite...
 
Les autorités burundaises exhortées à sauvegarder la paix

@rib News, 15/04/2015 – Source Xinhua

 Le Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein (photo), en visite au Burundi, a exhorté mercredi les autorités burundaises à garder le cap sur la trajectoire de la paix.

La visite de quatre jours du haut commissaire intervient à l'approche des élections législatives et présidentielles burundaises, prévues respectivement le 26 mai et le 26 juin.

Lire la suite...
 
La "journée de tous les dangers" annoncée pour mercredi au Burundi n'a pas eu lieu

RFI, 15-04-2015

Burundi : faible mobilisation à l’appel de l’opposition contre le 3e mandat

 Au Burundi, l’opposition avait décidé de manifester, ce mercredi 15 avril, dans les rues de Bujumbura jusqu'à ce que le président sortant, Pierre Nkurunziza, renonce à se présenter à un troisième mandat. Alors que le pouvoir avait mis en garde contre une mobilisation qualifiée, d'ores et déjà, d'insurrection et de rébellion, le constat est qu’il n’y a pas eu ou peu de mobilisation.

Tout le monde s’attendait à une journée de tous les dangers et la police burundaise s’était préparée à faire face à de grandes manifestations de l’opposition. Dès l’aube, elle avait installé un dispositif sécuritaire très impressionnant, notamment sur les six ponts qui donnent accès au centre-ville, ainsi qu’aux principaux carrefours de la capitale.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 15 avril 2015

@rib News, 15/04/2015

● Politique

- La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a publié la liste les partis politiques qui ont déposé des candidatures dans le pays pour les élections communales. Ainsi, le parti Uprona de Concilie Nibigira et le parti CNDD-FDD de même que la coalition des indépendants « Umwizero w’Abarundi » à la tête de laquelle Rwasa Agaton et Charles Nditije ont déposé des listes des candidats dans toutes les communes du pays. Le parti Sahwanya Frodebu Nyakuri dans toutes les communes sauf dans une seule commune de la province Kayanza. Le parti MSD dans toutes les communes sauf dans 4 communes dont une de Kayanza et 3 de Karusi. Le parti MRC est présent dans 117 communes, l’UPD dans 85 communes, l’ADC-Ikibiri dans 112 communes, la coalition COPA dans 55 communes, la coalition RANAC dans 62 communes. Concernant les législatives, la CENI a annoncé qu’aucune liste pour les députés n’avait encore été déposée alors que le délais limite est ce jeudi. [rtr/bonesha/isanganiro/rpa/rtnb]

Lire la suite...
 
Burundi : l’ONU juge la direction prise à l’approche des élections alarmante

@rib News, 15/04/2015 – Source AFP

A l’approche des élections législatives et présidentielle de mai et juin, le Burundi semble s’acheminer sur la voie de « la violence et l’intimidation » avec une milice pro-pouvoir agissant « en toute impunité », a mis en garde mercredi le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme.

Depuis plusieurs mois, la communauté internationale s’inquiète ouvertement du climat d’intimidations et d’exactions au Burundi, pays à l’histoire politique jalonnée de massacres entre majorité hutu et minorité tutsi et qui peine à panser les plaies d’une longue et sanglante guerre civile (1993-2006). [Photo : Le Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a été reçu en audience, le mercredi 15 avril 2015, par le Chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza]

Lire la suite...
 
Manifestation avortée : L’opposition burundaise rejette la faute sur la Police

BBC Afrique, 15 avril 2015

Pas de manifestation à Bujumbura

La journée a commencé sous tension à Bujumbura, la capitale du Burundi. Mais tout semble revenu à la normale dans l'après-midi, d'après la correspondante de la BBC sur place.

Tôt ce matin, un impressionnant déploiement de policiers avait été mis en place. Tous les axes menant au centre-ville étaient quadrillés par les forces de l'ordre.

Lire la suite...
 
Burundi : "Tous ces signes sont de mauvais augure", s'alarme l'ONU

@rib News, 15/04/2015 – Source ONUG

DÉCLARATION LIMINAIRE DU HAUT-COMMISSAIRE AUX DROITS DE L'HOMME LORS DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE ORGANISÉE À L'OCCASION DE SA MISSION AU BURUNDI

Bujumbura, le 15 avril 2015

Bonjour et merci pour votre présence. 

Avec une série d’élections clés prévues entre mai et août, nous vivons un moment critique de l’histoire du Burundi et je suis très reconnaissant au gouvernement de m’avoir invité à ce moment précis. Le pays est à la croisée des chemins et son avenir pourrait bien dépendre de la voie choisie par des hommes politiques, leurs sympathisants et diverses autorités essentielles au cours des prochaines semaines: la voie d’élections libres et justes qui renforceraient et feraient grandir la démocratie encore fragile du Burundi tout en permettant une amélioration de sa situation socio-économique désastreuse; ou la voie de la violence et de l’intimidation destinées à subvertir la démocratie afin de prendre ou de conserver le pouvoir politique. Une voie qui pourrait potentiellement ramener le Burundi vers son passé profondément troublé, tragique et horriblement violent. Cette voie qui a été récemment évitée lors de plusieurs élections importantes dans des pays tels que le Mali, le Kenya et le Nigéria. Cette voie que nul ne devrait même songer à emprunter. 

Lire la suite...
 
Centrafrique : Bozizé et Djotodja signent un accord de paix à Nairobi

APA, 15-04-2015

Nairobi (Kenya) - Le président kenyan Uhuru Kenyatta et son vice-président William Ruto ont assisté, mardi soir, à la cérémonie de signature de l’accord de paix entre les deux anciens dirigeants centrafricains, François Bozizé et Michel Djotodja.

Le document axé sur deux accords de paix signés ‘'la semaine dernière à Nairobi, la capitale kenyane'', par les forces rebelles ex-Séléka et Anti-Balaka et l'accord de Brazzaville signé en juillet 2014, met également un terme à l'Initiative de paix de Nairobi-CAR facilitée par le président Kenyatta.

Lire la suite...
 
Le Rwanda confronté à un afflux massif de réfugiés burundais

PANA, 15 avril 2015

Kigali, Rwanda - Au moins 4900 personnes ont fui le Burundi pour se réfugier au Rwanda voisin, par crainte de représailles liées aux violences préélectorales dans ce pays, a appris la PANA mercredi de source officielle à Kigali.

Dans un communiqué, le ministère rwandais chargé des Réfugiés et de la gestion des catastrophes a annoncé que quelque 900 demandeurs d'asiles d'origine burundaise étaient entrés au Rwanda mardi soir en passant par le poste frontalier de Ruhwa (sud-ouest).

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 35 sur 10679

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014