topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

TOUTE L'ACTUALITÉ
Trump officiellement président des États-Unis : « l’Amérique d’abord »

@rib News, 20/01/2017 - Source AFP

 Donald Trump est devenu vendredi le 45e président des États-Unis, promettant dans un discours sombre, offensif, aux accents résolument populistes, d’articuler sa politique autour d’un seul axe: «lAmérique dabord».

Arrivé à la Maison-Blanche en fin d’après-midi, l’homme d’affaires républicain de 70 ans succède à la tête de la première puissance mondiale au démocrate Barack Obama, 55 ans, sous le regard inquiet des alliés des États-Unis, échaudés par ses déclarations tonitruantes, parfois contradictoires.

Lire la suite...
 
Gigawatt Global lance la construction d'un champ solaire au Burundi

@rib News, 20/01/2017 – Source Gigawatt Global

COMMUNIQUE DE PRESSE

Début de construction d'un champ solaire au Burundi : le partenaire de Power Africa, Gigawatt Global, avance un programme de 1 000 MW

2 500 personnes pour célébrer le démarrage du chantier dans l'un des pays les plus démunis d'Afrique d'un champ solaire de 14 millions USD pour faire avancer le développement économique et social.

Lire la suite...
 
Au Burundi, onze organisations de la société civile reprennent leurs activités

Deutsche Welle, 20.01.2017

Après avoir été suspendues fin 2011 par le procureur de la République du Burundi, onze organisations de la société civile du pays ont obtenu le droit de reprendre leurs activités.

Cette autorisation après plus d'une année de suspension ne rassure pas les organisations concernées, certaines se gardent de s'exprimer mais elles doutent déjà de la réalité de l'indépendance qui leur sera accordée par les pouvoirs publics. Inquiétudes partagées avec d'autres défenseurs des droits humains et d'associations.

Lire la suite...
 
Jammeh a accepté de quitter la Gambie, selon un proche de Barrow

@rib News, 20/01/2017 – Source Reuters

 Yahya Jammeh (photo), à la tête de la Gambie depuis 1994, a accepté de céder le pouvoir et de partir en exil, a déclaré vendredi soir un proche conseiller du nouveau président, Adama Barrow.

L'annonce de Mai Ahmad Fatty est intervenue au terme d'une journée marquée par une médiation de la dernière chance menée au nom de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) par les présidents guinéen Alpha Condé et mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Lire la suite...
 
Burundi : à visage caché

France 24, 20/01/2017

Le Burundi ne fait jamais la une des journaux. Pourtant les violences y sont quasi quotidiennes. Depuis l'annonce de la candidature de Nkurunziza à un troisième mandat en avril 2015, des centaines de personnes ont été tuées. Plus de 320 000 autres ont fui dans les pays voisins.

Nous voulions aller au Burundi, donner la parole au pouvoir et à ceux qui lui résistent, mais notre demande de visa a été refusée. Nous sommes donc partis à la rencontre des Burundais exilés en Ouganda et en Tanzanie.

Lire la suite...
 
Burundi - Meurtrière milice et discours apocalyptique du Président

La Libre Belgique, 20 janvier 2017

Rapport accablant sur la milice du parti présidentiel, les Imbonerakure.

Le parlement européen a "condamné", jeudi, une nouvelle loi burundaise qui "légaliserait les activités des Imbonerakure", la milice du parti présidentiel CNDD-FDD, ancienne guérilla devenue formation politique, et demandé à Bujumbura de les désarmer. Cette résolution a été adoptée alors que l’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) publiait un rapport sur les attaques perpétrées contre des civils par des Imbonerakure.

Lire la suite...
 
Le Parlement européen condamne les violations des droits de l'homme au Burundi

@rib News, 19/01/2017 – Source Europarl

Dans une résolution adoptée jeudi, les députés européens expriment leur profonde inquiétude face à l'aggravation de la situation politique et sécuritaire au Burundi, condamnant les violences qui y sont commises depuis 2015.

Ils demandent que les auteurs soient traduits en justice par une enquête approfondie et indépendante sur des abus généralisés ayant conduit à des morts, des actes de torture, des violences ciblées contre les femmes, notamment le viol collectif, le harcèlement et l’emprisonnement de milliers de personnes, le déplacement forcé de centaines de milliers de Burundais, des arrestations arbitraires et des détentions illégales.

Lire la suite...
 
Amisom : l'UA et le Bujumbura s'entendent sur le paiement des soldats burundais

RFI, 19-01-2017

Une solution vient d’être trouvée pour permettre aux soldats burundais de la force de l’Union africaine en Somalie d’être payés. Leur solde n’était plus versée par l'Union européenne depuis plusieurs mois. Bruxelles ne voulait plus financer un gouvernement burundais sous sanctions.

Une entente, que le Burundi et l’Union africaine viennent de conclure, permettra aux Européens de continuer à financer l’Amisom via l’Union africaine. Les fonds aboutiront, non plus à la Banque centrale du Burundi, mais dans des banques commerciales. [Photo : Smail Chergui (g) et Alain Nyamitwe (d) ont signé l'Avenant au Protocole d'Accord entre la Commission de l'UA et le Burundi pour les Ressources Contribuées à AMISOM]

 

Lire la suite...
 
Burundi : des miliciens proches du pouvoir tuent et torturent impunément (HRW)

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Des membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, ont brutalement tué, torturé ou tabassé des dizaines de personnes dans tout le pays ces derniers mois, a dénoncé jeudi Human Rights Watch (HRW).

Les Imbonerakure, que l'ONU qualifie de miliciens, jouissent d'une impunité quasi-totale, le gouvernement rechignant à les sanctionner, accuse dans un rapport l'organisation de défense des droits de l'homme.

Lire la suite...
 
Burundi : le "difficile accès" aux psychotropes affecte les malades mentaux

@rib News, 19/01/2017 – Source Xinhua

Le "difficile" accès aux psychotropes (médicaments soignant les maladies mentales) affecte "durement" les malades mentaux au Burundi, a déclaré Hippolyte Manirakiza, directeur du Centre Neuropsychiatrique de Kamenge (CNPK) basé au nord de la Mairie de Bujumbura.

Le CNPK, "unique" hôpital burundais intervenant dans le traitement des maladies et neurologique au pays, fait face actuellement à un crucial problème d'approvisionnement en psychotropes, particulièrement à cause de la "rareté des devises", a précisé M. Manirakiza dans un point de presse sur cette problématique.

Lire la suite...
 
Le président gambien élu, Adama Barrow a prêté serment à Dakar

Deutsche Welle, 19.01.2017

Le nouveau président gambien Adama Barrow a prêté serment (photo) à l'ambassade de Gambie au Sénégal, lors d'une cérémonie officielle, après l'expiration du mandat du chef de l'Etat sortant Yahya Jammeh.

Le président gambien élu Adama Barrow a prêté serment jeudi après-midi à l'ambassade de Gambie à Dakar alors que le président sortant Yahya Jammeh refuse toujours de quitter le pouvoir, malgré la menace soutenue d'une intervention militaire internationale.

Lire la suite...
 
Fin de la visite du commissaire à la paix et à la sécurité de l'UA au Burundi

PANA, 19 janvier 2017

Bujumbura, Burundi - Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui (photo), a achevé jeudi une visite de travail de deux jours à Bujumbura sur une promesse de déblocage imminent de 11 mois d’arriérés d’indemnités des 5.400 militaires burundais évoluant au sein de la mission africaine de maintien de la paix en Somalie (Amisom), a-t-il annoncé à la presse.

Le diplomate d’origine algérienne a rencontré les plus hautes autorités burundaises, dont le président de la République, Pierre Nkurunziza, au cours d’une visite jugée d’urgence pour désamorcer la crise qui couvait au sein de l’Amisom.

Lire la suite...
 
Accord entre le Burundi et l'UA sur le salaire des soldats burundais en Somalie

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Le Burundi et l'Union africaine (UA) ont conclu jeudi un accord sur les modalités de paiement des soldats burundais déployés en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), a annoncé le premier vice-président burundais, Gaston Sindimwo (photo, à gauche).

"Nous sommes satisfaits, nous avons bien discuté avec M. Chergui et un MOU ("Memorandum of understanding", protocole d'accord) a été signé", a déclaré M. Sindimwo, après une rencontre avec le Commissaire paix et sécurité de l'UA, Smaïl Chergui (photo, à droite).

Lire la suite...
 
Les soldats burundais en Somalie recevront des arriérés de salaire, selon l'UA

@rib News, 19/01/2017 – Source Xinhua

Les soldats burundais de la Mission africaine en Somalie (AMISOM) devraient recevoir leurs salaires après avoir passé près de 12 mois sans paye, a déclaré jeudi à Bujumbura un haut responsable de l'Union africaine, en concluant une visite de deux jours au Burundi.

"Nous voulons respecter la souveraineté du Burundi. Nous avons signé un protocole d'accord dans lequel nous (l'UA) avons accepté de transférer les salaires des troupes burundaises de la Mission africaine en Somalie (AMISOM) au bénéfice de la Force de défense nationale burundaise (FDN)", a déclaré Smail Chergui.

Lire la suite...
 
Burundi : HRW accuse les jeunes du parti au pouvoir de crimes en toute impunité

Human Rights Watch, 19 JANVIER 2017

Burundi : Des attaques perpétrées par des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir

L’ONU devrait imposer des sanctions ciblées

(Nairobi) – Des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, connus sous le nom d’Imbonerakure, ont brutalement tué, torturé et sévèrement battu des dizaines de personnes à travers le pays au cours des derniers mois, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Les meurtres et autres mauvais traitements reflètent l’impunité généralisée dont bénéficient les membres des Imbonerakure et la réticence du gouvernement à poursuivre ou à contrôler ce groupe.

Lire la suite...
 
Le commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA en visite de travail au Burundi

PANA, 19 janvier 2017

Bujumbura, Burundi - Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui, est arrivé mercredi après-midi à Bujumbura, pour une visite de travail de deux jours centrée sur le sort des soldats burundais évoluant au sein de la Mission africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM) "sans être payés depuis bientôt un an", apprend-on de source diplomatique dans la capitale burundaise.

Aussitôt arrivé, le premier geste du diplomate algérien a toutefois été d’honorer la mémoire des militaires burundais tombés en Somalie, en allant déposer symboliquement une gerbe de fleurs à la périphérie nord-ouest de Bujumbura où ils reposent pour l’éternité (photo).

Lire la suite...
 
Burundi : retirer les troupes de Somalie, « un couteau à double tranchant »

Jeune Afrique, 18 janvier 2017

Après la décision de l’Union européenne de ne plus payer le contingent burundais en Somalie via les caisses du gouvernement, les autorités de Bujumbura viennent de décider de retirer leurs troupes. Une décision "dangereuse", estiment certains responsables burundais.

La machine est lancée. Le gouvernement burundais « veut » ramener ses troupes de Somalie. La présidence a demandé officiellement aux ministères de la Défense et des Affaires étrangères d’entamer le processus de retrait.

Lire la suite...
 
Burundi : visite de travail du commissaire Chergui de la Commission de l'UA

@rib News, 18/01/2017 – Source Xinhua

Le commissaire en charge de la paix et de la sécurité au sein de la Commission de l'Union Africaine (CPS/UA), Ismaïl Chergui (photo, centre), est arrivé à l'aéroport international de Bujumbura mercredi après-midi pour une visite de travail de deux jours au Burundi.

La visite du commissaire Chergui au Burundi intervient au moment où la présidence burundaise vient d'ordonner au MRECI d'enclencher le processus de retrait des troupes burundaises déployés en Somalie dans le cadre de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM).

Lire la suite...
 
Des troupes sénégalaises signalées à la frontière gambienne

@rib News, 18/01/2017 – Source Reuters

Le Sénégal a envoyé des troupes à la frontière avec la Gambie, où le président sortant Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir malgré sa défaire électorale de décembre, a-t-on appris mercredi de sources militaires et humanitaires. 

Des témoins disent en outre avoir vu passer des convois militaires à Diouloulou et Ziguinchor, deux villages proches de la frontière, à partir de minuit. 

Lire la suite...
 
Un responsable de l'UA en visite au Burundi

BBC Afrique, 18 janvier 2017

Le chef du Conseil de paix et de sécurité de l'union africaine (UA), Ismail Shergui (photo), est attendu mercredi au Burundi.

Sa visite intervient après l'annonce par le gouvernement burundais d'initier le processus de retrait de ses troupes déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom).

Lire la suite...
 
Burundi-Crise : Le CNARED rejette l’agenda du facilitateur Mkapa

@rib News, 18/01/2017

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bruxelles, le 17 Janvier 2017

1. Du 16 au 17 Janvier 2017, le Facilitateur récusé par le CNARED-GIRITEKA a organisé une session monocolore et controversée des pourparlers inter-burundais à Arusha.

2. Fidèle à sa déclaration du 9 décembre 2016 d’occulter la nature du conflit qui mine le Burundi, le Facilitateur Benjamin Mkapa vient de proposer un agenda des pourparlers qui ne tournerait qu’au tour de la mise en place d’Un Gouvernement d’Union Nationale et de la Préparation des élections de 2020.

Lire l’intégralité du communiqué

Lire la suite...
 
Le Nigeria sollicite le soutien du Burundi pour un poste de commissaire de l'UA

@rib News, 18/01/2017 – Source Xinhua

Un envoyé spécial du président nigérian, Muhammadu Buhari, a rencontré mercredi le président burundais Pierre Nkurunziza (photo à gauche), pour demander le soutien du Burundi pour son candidat au poste de Commissaire pour la paix et la sécurité de l'Union africaine (UA).

"Je suis porteur d'un message du président nigérian Muhammadu Buhari. Le Nigeria a un candidat pour le poste de Commissaire à la paix et à la sécurité, et le Burundi a un candidat aussi. Nous (le Nigeria) voulons le soutien du Burundi pour ce poste", a déclaré aux journalistes l'envoyé spécial du président nigérian, et ministre des Affaires étrangères de ce pays d'Afrique de l'Ouest, Geoffrey Onyeama (photo, centre), après sa rencontre avec M. Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Amisom : un retrait du Burundi est-il plausible ?

RFI, 17-01-2017

Il y a plus d’une semaine, le président burundais a pris la décision de lancer le processus de retrait des militaires burundais engagés dans l’Amisom, la mission de l'Union africaine en Somalie.

Mais l’information n'a fuité sur un site proche du pouvoir que lundi dernier. Et cela juste avant une visite du commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine à Bujumbura qui devrait débuter ce mercredi, selon des sources de l'UA.

Lire la suite...
 
Burundi : au moins treize personnes tuées en une semaine dans des violences

@rib News, 17/01/2017 – Source Belga

Au moins treize personnes ont été tuées au Burundi au cours de la semaine du 7 au 14 janvier 2017, affirme un rapport publié lundi par l'ONG SOS-Torture, qui dénonce les violations graves des droits humains qui continuent à se commettre en toute impunité".

Parmi les victimes de ces violences figurent huit corps sans vie découverts dans un buisson dans la zone Kanyosha, au sud de la capitale, Bujumbura.

Lire la suite...
 
Le Burundi enclenche le processus de retrait de ses troupes de l'AMISOM

@rib News, 17/01/2017 – Source Xinhua

La présidence burundaise vient d'ordonner au ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI), Alain-Aimé Nyamitwe, d'enclencher le processus de retrait des troupes burundaises déployés en Somalie dans le cadre de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM).

Créée par le Conseil pour la Paix et la Sécurité de l'Union Africaine (CPS/UA) le 19 janvier 2007 avec l'aval de l'Organisation des Nations Unies(ONU) à la suite de la guerre civile somalienne, l'AMISOM comptait, début 2016, 22.000 soldats ressortissants de quatre pays contributeurs africains, à savoir l'Ouganda (6000), le Burundi (5400), l'Ethiopie (4400) et le Kenya (3600), en charge de combattre le groupe terroriste somalien connu sous le vocable d'Al-Shabbaab.

Lire la suite...
 
Burundi : les prix grimpent suite à la crise

BBC Afrique, 17-01-2017

Au Burundi les prix grimpent sans cesse depuis le début de l'année. C’est la conséquence de l'augmentation des taxes sur la consommation.

Cette flambée des prix touche des produits comme la bière, le sucre, le carburant, les tickets de bus…

Lire la suite...
 
Burundi : Mkapa poursuit ses efforts en vue d'une sortie de crise

RFI, 17-01-2017

Le facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa (photo), poursuit ses efforts en vue d'un dialogue pour une sortie de crise de ce pays, sans le Cnared.

 

Après son séjour contesté à Bujumbura du 9 au 11 décembre dernier, au cours duquel il avait affirmé la « légitimité » du mandat du président Pierre Nkurunziza et appelé à se focaliser sur les élections de 2020, l'ancien président tanzanien, récusé depuis lors par le Cnared, une plateforme qui regroupe la quasi-totalité de l'opposition burundaise, a organisé lundi à Arusha une nouvelle session du dialogue qui était destinée dans un premier temps aux seuls opposants en exil. 

Lire la suite...
 
Le Burundi amorce le retrait de ses troupes de Somalie

@rib News, 16/01/2017 – Source AFP

La présidence burundaise a officiellement demandé à ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense d'entamer la procédure de retrait des troupes burundaises déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), en raison d'un conflit sur les salaires des soldats.

Les salaires de l'Amisom sont financés par l'Union européenne, mais cette dernière ne verse plus depuis des mois à Bujumbura les 5 millions d'euros mensuels destinés à payer les soldats burundais en Somalie.