topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
TOUTE L'ACTUALITÉ
Burundi : la coalition d'Agathon Rwasa rejette les résultats du référendum

@rib News, 19/05/2018 – Source AFP

La coalition d'indépendants Amizero y'Abarundi (Espoir des Burundais) a annoncé samedi qu'elle ne reconnaissait pas les résultats du référendum constitutionnel de jeudi au Burundi, qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester en poste jusqu’en 2034. [Photo : Agathon Rwasa, chef de file d'Amizero y'Abarundi lors d’un meeting pour le « Non ».]

Lire la suite...
 
Burundi : le référendum "apprécié de manière divergente" dans la classe politique

@rib News, 19/05/2018 – Source Xinhua

Le déroulement du processus de l'élection référendaire du 17 mai dernier sur le projet de constitution amendée est "apprécié de manière divergente" par certains acteurs de la classe politique burundaise. [Photo : Des Burundais attendent pour voter sur la réforme constitutionnelle à Ngozi, dans le nord du Burundi, le 17 mai 2018.]

Lire la suite...
 
Burundi-Rwanda : Pierre Nkurunziza, libre cours à la poursuite de Paul Kagamé

Guinéenews, 19 mai 2018

En Afrique centrale, les exercices nationaux ne se limitent plus au troisième mandat. Tous ceux qui ont passé le Cap de Bonne Espérance indemne le troisième mandat, ont libre cours pour voguer librement jusqu’en 2034 avec l’assentiment tacite de la Communauté internationale, de l’UE et de l’UA. Quant aux autres organisations sous-régionales, elles ne savent plus comment dire NON. [Photo : Les présidents burundais Pierre Nkurunziza (g) et rwandais Paul Kagame (d), le 13 avril 2015 à Butare.]

Lire la suite...
 
Burundi référendum : l'opposition ne reconnaitra pas les résultats

BBC Afrique, 19 mai 2018

"Le processus électoral n'a été ni libre, ni transparent, encore moins démocratique", précise le communiqué d'Agathon Rwasa, le chef de la coalition. Il dit "rejeter les résultats fantaisistes pouvant être proclamés à l'issue de ce supposé scrutin". [Photo : Le leader de l'opposition burundaise, Agathon Rwasa, arrive avec son épouse dans un bureau de vote à Ciri, dans le nord du Burundi, le 17 mai 2018.]

Lire la suite...
 
Burundi/Référendum constitutionnel : les résultats provisoires font état d'un "Oui"

@rib News, 18/05/2018 – Source Xinhua

Les résultats provisoire déjà fournis par les responsables des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes(CEPI) révèlent déjà un vote référendaire en faveur du "oui" pour le projet de Constitution amendée qui, une fois promulguée par le président burundais Pierre Nkurunziza, devra régir la gouvernance politico-économique et sociale du pays au cours des années à venir. [Photo : Dans un bureau de vote à Bujumbura, le 17 mai 2018, lors d'un référendum.]

Lire la suite...
 
Le "Oui" au référendum constitutionnel au Burundi

Deutsche Welle, 18.04.2018

Selon les résultats provisoires, le "Oui" aurait remporté plus de 70 % des suffrages et le taux de participation serait massif. A Bujumbura, le score devrait néanmoins être plus serré avec le "Non" de l’une des communes de la capitale. [Photo : Le président burundais, Pierre Nkurunziza, en campagne pour le "Oui", "Ego" en kirundi, la langue nationale).]

 

Lire la suite...
 
Burundi : le "Oui" largement en tête au référendum constitutionnel

@rib News, 18/05/2018 – Source AFP

Le Burundi s’acheminait vers une large victoire du oui au référendum constitutionnel de jeudi, qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester en poste jusqu’en 2034, selon les premiers résultats partiels publiés vendredi. [Photo : Le leader de l'opposition burundaise Agathon Rwasa quitte le bureau de vote de Ciri, dans le nord du Burundi, où il vient de voter au référendum constitutionnel le 17 mai 2018.]

 

Lire la suite...
 
Rwanda : les journalistes face au pouvoir de Paul Kagame

TV5MONDE, 18.05.2018

"Menacés, emprisonnés voire tués" : pour Anjan Sundaram, le constat est sans appel, la situation des journalistes indépendants au Rwanda est catastrophique. Ce grand reporter relate son expérience à Kigali dans un livre témoignage "Bad News".

Lire la suite...
 
Sans surprise, le Oui devrait arriver en tête du référendum au Burundi

Deutsche Welle, 18.04.2018

La participation devrait être plus élevée que celui des élections de 2010 et 2015. A Bujumbura, le score serait plus serré et une des trois communes de la capitale pourrait avoir voté majoritairement Non. [Photo : Le président burundais, Pierre Nkurunziza, vote lors du référendum constitutionnel, le 17 mai 2018.]

 

Lire la suite...
 
Burundi : AI dénonce un référendum "terni par la répression gouvernementale"

Amnesty International, 18.05.2018

AU BURUNDI, UN RÉFÉRENDUM SOUS PRESSION

Le référendum sur une modification de la Constitution qui prolongerait le mandat du président en poste est terni par la répression gouvernementale.

Lire la suite...
 
Les Burundais dans l'attente des résultats du référendum constitutionnel

Deutsche Welle, 18.05.2018

Le taux de participation au référendum constitutionnel, tenu au Burundi jeudi, serait plus élevé que celui des dernières élections de 2010 et 2015. A l'époque, l’opposition avait appelé au boycott. [Photo : Le personnel vérifie l'urne pour le référendum constitutionnel controversé à Ngozi, Burundi, le 17 mai 2018.]

Lire la suite...
 
Au moins 15 opposants tués avant le référendum au Burundi-HRW

@rib News, 18/05/2018 – Source Reuters

Au moins 15 opposants ont été tués ces derniers mois au Burundi par les forces de sécurité et par des partisans du parti présidentiel dans le cadre de la campagne référendaire, indique un rapport publié vendredi par l'ONG Human Rights Watch (HRW) qui fait également état de viols et de d'enlèvements.

Lire la suite...
 
Burundi : "Le vote d’hier restera un jour sombre pour la démocratie"

Le Pays, 18 mai 2018

REQUIEM DE L’ALTERNANCE AU BURUNDI

Quel patriote téméraire pour sauver le Burundi ?

Contre vents et marées, Pierre Nkurunziza a tenu son référendum constitutionnel pour s’ouvrir une ère de monarchie dans son pays. Désormais, c’est en maître incontesté et incontestable qu’il va régner sur le Burundi où le plus petit de ses desiderata devra être exécuté aveuglément par ses compatriotes, sous peine de sanctions. Autant dire qu’avec ce référendum, c’est le requiem de l’alternance qui est dit au Burundi qui, peut-on dire, marque du même coup un recul au quaternaire. [Photo : Le couple présidentiel burundais, Denise et Pierre Nkurunziza, attend de voter au référendum constitutionnel, Buye, 17 mai 2018.]

 

Lire la suite...
 
Grands Lacs : ces chefs d'Etat qui jouent les prolongations

RFI, 18-05-2018

Si le oui l'emporte au référendum burundais, le président Nkurunziza pourrait rester au pouvoir jusqu'en 2034 et rassembler entre ses mains tous les pouvoirs. Ça ferait un pays de plus dans l'Afrique des Grands Lacs qui, contrairement à autres régions sur le continent Afrique, voit se multiplier les troisièmes mandats et les réformes constitutionnelles. Et pourtant c'est dans cette région que la communauté internationale a investi des milliards depuis vingt ans pour instaurer la paix et la démocratie. [Photo : Le président ougandais Yoweri Museveni.]

Lire la suite...
 
Burundi : HRW dénonce des violations et abus ayant précédé le référendum

Human Rights Watch, 18 mai 2018

Burundi : Meurtres et abus à l’approche du référendum

L’ONU, l’UE et les États-Unis devraient étendre les sanctions ciblées

(Nairobi) – Les services de sécurité du Burundi et des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ont tué, violé, enlevé, battu et intimidé des opposants présumés dans les mois précédant le référendum constitutionnel du 17 mai 2018, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Le pays est confronté à une crise politique, des droits humains et humanitaire depuis avril 2015, lorsque le Président Pierre Nkurunziza a décidé de briguer un troisième mandat controversé. [Photo : Des réfugiés burundais dans le camp de Mulongwe, dans l'est de la République.]

Lire la suite...
 
Burundi/Référendum : Débat entre Christine Nina Niyonsavye et Teddy Mazina

France 24, 18/05/2018

Burundi : un référendum constitutionnel sous haute tension

Les Burundais ont voté jeudi 17 mai sous haute surveillance. Quelque 4,8 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur le projet de réforme constitutionnelle du président Pierre Nkurunziza. Si le "oui" l'emporte, le chef de l'État aura la possibilité de rester au pouvoir jusqu'en 2034. Christine Nina Niyonsavye, ambassadrice du Burundi en France, et Teddy Mazina, photojournaliste burundais et militant des droits de l'Homme, étaient les invités du Journal de l'Afrique. Ci-après la vidéo :

Lire la suite...
 
Le référendum burundais entaché d'irrégularités

Deutsche Welle, 18.05.2018

Les Burundais sont dans l'attente des résultats du référendum qui pourrait permettre au président en place de rester en fonction jusqu'en 2034. Le scrutin s'est tenu jeudi dans un climat de peur et d'intimidation.

Des Burundais ont été privés de vote, selon Justine Duby, chercheuse au bureau Afrique de la Fédération internationale des droits de l'homme pour la région des Grands Lacs. [Photo : Bulletins de vote lors référendum constitutionnel de jeudi 17 mai 2018 au Burundi.]

Lire la suite...
 
Burundi/Référendum : Un scrutin sans le moindre observateur international

TV5MONDE, 17.05.2018

Pierre Nkurunziza en passe, au Burundi, de verrouiller le pouvoir au moins jusqu'en 2034

Forte affluence dans les bureaux de vote au Burundi. Près de cinq millions d'électeurs étaient appelés à voter au très controversé référendum constitutionnel voulu par le président Nkurunziza. Un scrutin effectué sans le moindre observateur international.

[Photo : File d'attente de votants à Buye ce 17 mai 2018.]

Lire la suite...
 
Au Burundi, un référendum encadré de près par le régime de Nkurunziza

Le Monde, 17.05.2018

Quelque 4,8 millions d’électeurs étaient appelés à s’exprimer sur une révision constitutionnelle devant permettre au président d’exercer ses fonctions jusqu’en 2034.

Les Burundais ont voté, jeudi 17 mai, lors d’un référendum sur une vaste révision constitutionnelle destinée à renforcer le pouvoir du président, Pierre Nkurunziza, et à lui permettre d’éventuellement rester en fonctions jusqu’en 2034. [Photo : Un garde de sécurité près d'électeurs faisant la queue pour voter dans un bureau de vote à Bujumbura, le 17 mai 2018.]

Lire la suite...
 
Les Burundais ont voté en nombre lors du référendum

Voice of America, 17 mai 2018

Les Burundais ont voté en nombre jeudi, lors d'un référendum encadré de près par le régime, sur une vaste révision constitutionnelle destinée à renforcer le pouvoir du président Pierre Nkurunziza et à lui permettre d'éventuellement rester en fonctions jusqu'en 2034.

Lire la suite...
 
Maggy Barankitse: "Le Burundi est devenu un cimetière"

RTBF, 17 mai 2018

Le Burundi s'enfonce-t-il dans une dictature ? "Le pays est devenu un cimetière"

Le Burundi est en train de vivre une nouvelle étape historique. Ce jeudi, les électeurs burundais ont voté sur la révision de la Constitution. Une révision qui vise à renforcer les pouvoirs du président Pierre Nkurunziza, en place depuis 2015. L'opposition a été complètement muselée dans le pays. Alors, le Burundi s'enfonce-t-il dans une dictature ? [Photo : Maggy Barankitse.]

Lire la suite...
 
Vote au Burundi où le président pourrait se maintenir jusqu'en 2034

@rib News, 17/05/2018 – Source Reuters

Les Burundais ont participé jeudi à un référendum sur une réforme constitutionnelle qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza, 54 ans, de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2034 mais qui risque aussi d'exacerber des tensions ethniques toujours fortes.

Lire la suite...
 
Burundi - Rwanda : deux pays voisins, deux destins opposés

TV5MONDE, 17.05.2018

Comment expliquer que le Rwanda et le Burundi, deux pays à la même composante ethnique, soient aujourd'hui deux pays diamétralement opposés ? Le Rwanda modèle économique pour l'Afrique d'une part et le Burundi en plein marasme économique d'autre part. Entretien avec Thierry Vircoulon (photo), chercheur associé à l’Ifri et Don-Fleury Ndimurukundo, politologue et membre du Rassemblement de la diaspora burundaise de France.

Lire la suite...
 
Burundi : référendum constitutionnel, pas encore de résultats mais peu de suspense

RFI, 17-05-2018

Les Burundais ont voté ce jeudi 17 mai lors d'un référendum contesté qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester aux affaires avec les pleins pouvoirs jusqu'en 2034. Un scrutin qui s'est déroulé globalement dans le calme et qui a connu une forte affluence, selon la Céni et des témoins.

Lire la suite...
 
Burundi/Référendum : dépouillement en cours après fermeture des bureaux de vote

@rib News, 17/05/2018 – Source Xinhua

Les opérations de dépouillement des bulletins de vote du référendum sur le projet d'amendement constitutionnel sont en cours jeudi dans les 18 provinces burundaises après la fermeture des bureaux de vote au nombre de plus de 11 000 répartis sur tout le territoire du pays à l'heure réglementaire de 16h00, heure locale (14h00 GMT) fixée par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Lire la suite...
 
Référendum au Burundi : vers un président choisi par Dieu et (ré) élu à vie ?...

Mediapart, 17 MAI 2018

Qui s'intéresse au Burundi ces jours ci? C'est pourtant ce jeudi 17 mai 2018 que s'est tenu, dans ce petit pays de l'Afrique des Grands Lacs, le référendum constitutionnel contesté qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'en 2034, et de finir de concentrer tous les pouvoirs entre ses mains...

Lire la suite...
 
Forte mobilisation sans surprise dans le fief du président Nkurunziza

Deutsche Welle, 17.05.2018

L'affluence pour le référendum a été variable selon les endroits ce jeudi. Mais elle a été massive dans certaines localités comme à Ngozi, dans le nord du pays, la ville natale du président Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi/Référendum : Colère d'Elyse Ngabire, journaliste réfugiée en France

France Culture, 17.05.2018

Burundi : "Si le oui au référendum l'emporte, Pierre Nkurunziza sera président à vie"

Entretien | Au Burundi, un référendum pourrait permettre ce jeudi au Président de rester en place jusqu'en 2034. Si elle est adoptée, la Constitution autorisera Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, à briguer deux mandats de sept ans à partir de 2020. Colère d'Elyse Ngabire, journaliste réfugiée en France.