Un prêtre d’origine burundaise nommé Doyen dans le Brabant wallon
Diaspora

@rib News, 19/05/2017

L’abbé Salvator Ntibandetse nommé à la tête d’un grand doyenné en Belgique.

Par Claver Bazishaka

Le Cardinal De Kesel, Archevêque de Malines-Bruxelles, vient de nommer l’abbé Salvator Ntibandetse (photo) comme Doyen d’Ottignies, Louvain-La-Neuve et Court-Saint–Etienne, un grand doyenné où se trouve la prestigieuse Université Catholique de Louvain.

L’abbé Salvator, prêtre belge d’origine burundaise, était jusqu’ici « coordinateur d’une Unité Pastorale très importante autour d’Ottignies » (La Libre Belgique du 28 avril 2017, p21), tout en étant curé des paroisses de Limelette, Petit-Ry, Rofessart et Céroux. En outre, il est depuis 12 ans Aumônier général du Patro pour toute la région  du Brabant Wallon.

Né le 11 mai 1965 à Matara, commune  Mugongo-Manga devenue plus tard Mukike et aujourd’hui Nyabiraba, l’abbé Salvator a fait ses études primaires à Matara, ses études secondaires au Petit Séminaire de Kanyosha et au Séminaire moyen de Burasira.

En 1984 il entre au Grand Séminaire de Bujumbura avant d’aller continuer ses études de philosophie et de théologie à l’université catholique de Lille en France, en même temps qu’il se préparait au sacerdoce au séminaire interdiocésain de Lille.

En 1991, il est ordonné premier prêtre de sa paroisse à Matara au Burundi, pour le diocèse de Bujumbura.

La première année de son sacerdoce il la passe dans la paroisse et au lycée de Bukeye.

Il est vite nommé curé de la paroisse urbaine à  Kinama en 1992. La période difficile que traversa le pays depuis octobre 1993 fut pour lui une occasion de lutter pour « l’acceptation mutuelle et la réconciliation » au Burundi.

Professeur visiteur au Grand Séminaire de Bujumbura durant cette période, il était aussi coordinateur diocésain de l’apostolat des laïcs et aumônier diocésain de l’élite intellectuelle.

En 1996 il part reprendre ses études en Belgique,  à l’Université Catholique de Louvain tout en vivant une insertion pastorale à Ottignies.

En 2001 il devient  curé de Genval et en 2010 il est nommé curé de Blocry et  prêtre représentant l’archidiocèse de Malines-Bruxelles à la paroisse universitaire de Louvain-La-Neuve, cela jusque fin novembre 2016.

L’abbé Salvator devient Doyen dans un milieu qu’il connaît bien mais il mesure l’ampleur de la responsabilité qui l’attend.  Il accueille donc cette nomination dans la confiance et l’humilité.

Il rend grâce au Seigneur car Il reconnait aussi  que c’est un grand honneur pour lui  et ses proches.

Il pense à sa famille   dont une  grande partie se trouve en Belgique (j’en fais partie par alliance), sans oublier  la communauté burundaise qu’il salue chaleureusement pour avoir bien fêté avec lui son jubilé sacerdotal en juillet 2016.