Burundi : Organisation de la premiŤre foire nationale "Made in Burundi"
Economie

@rib News, 06/07/2017 – Source Xinhua

Le 2ème vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a salué mercredi à Bujumbura l'organisation de la foire nationale "Made in Burundi", la première du genre organisé par le pays depuis le recouvrement de l'indépendance burundaise en juillet 1962.

[Photo : Inauguration de la foire Made in Burundi par le 2è Vice-président Joseph Butore.]

"Cette foire est une démonstration de fait que la situation politico-sécuritaire burundaise est au beau fixe et que les entrepreneurs tant nationaux qu'internationaux, peuvent investir au Burundi et faire prospérer leurs affaires en toute quiétude", a déclaré le vice-président burundais dans son mot de circonstance d'ouverture de cette foire commerciale prévue du 4 au 9 juillet dans la province urbaine de Bujumbura-Mairie.

C'est aussi une preuve authentique que la paix "règne entièrement" au Burundi, a-t-il insisté, avant d'inviter particulièrement les investisseurs internationaux à venir explorer les opportunités de promotion de leurs affaires respectives à l'occasion de cette foire nationale dominée par l'exposition des produits artisanaux, textiles et agricoles.

M. Butore a saisi l'occasion pour annoncer que dans le cadre de la création d'un bel environnement pour la promotion des affaires au Burundi, que le problème de rareté du courant électrique dans les centres urbains longtemps marqué par de longs délestages, va enfin trouver une solution appropriée d'ici deux mois.

Auparavant, la ministre burundaise du Commerce, Pélate Niyonkuru, était intervenue pour remercier officiellement toutes les organisations qui ont soutenu de près ou de loin les préparatifs et les assises effectives de cette foire, via notamment des contributions libérées sous forme des sponsorings.

"Cette foire est aussi une opportunité pour encourager les Burundais qui travaillent encore dans l'informel, de briser leur isolement et de s'ouvrir en venant opérer dans des cadres formels au profit de l'épanouissement de leurs affaires", a expliqué la ministre burundaise.

La ministre Niyonkuru a saisi l'occasion pour inviter tous les opérateurs économiques qui n'ont pas encore fait certifier leurs produits commerciaux, d'approcher les experts du Bureau Burundais de Normalisation (BBN) pour se conformer aux dispositions légales en la matière.