Le Burundi ŗ la "Coupe du monde des enfants de la rue" en 2018 ŗ Moscou
Sports

@rib News, 07/11/2017 – Source Xinhua

Le Burundi se prépare à participer à la prochaine "Coupe du monde de football des enfants de la rue" prévue à Moscou

Le Burundi se prépare à participer à la prochaine "Coupe du monde de football des enfants de la rue", prévue du 15 au 28 janvier 2018 à Moscou (Russie), a annoncé lundi à Bujumbura dans un point de presse Dieudonné Nahimana, représentant légal et président d'une ONG burundaise dénommée "New Generation" (Nouvelle Génération).

M. Nahimana s'exprimait sous la casquette de responsable de cette ONG encadrant l'équipe burundaise des enfants de la rue à pied d'œuvre dans les préparatifs de participation à cette compétition internationale footballistique en terre russe.

Cette coupe, a-t-il révélé, a été initiée pour la toute première fois en 2010 en Afrique du Sud lorsque les superviseurs de la coupe du monde de football "classique" organisé sous l'égide de la FIFA, avaient voulu "cantonner dans des mini-prisons" les enfants de la rue souhaitant assister à cette mondiale, afin de dégager des places aux millions de spectateurs des quatre coins de la planète venus suivre de près cet événement sportif d'ampleur planétaire.

Les défenseurs des droits des enfants, a-t-il signalé, "ont contesté vigoureusement contre de tels faits et gestes" contre les enfants de la rue et, dans la foulée, ont mis en place une plateforme mondiale dénommée "Street Child United" (Unité des Enfants de la Rue), qui a aussitôt démarré cette compétition internationale en matière de football en faveur des enfants de la rue.

Le Burundi, a indiqué M.Nahimana, a participé pour la première fois à cette coupe du monde de football des enfants de la rue en 2014 au Brésil à l'issue de laquelle il s'est classé 2ème au niveau mondial au cours d'une finale qui l'a opposé au Brésil vainqueur de cette compétition.

"Cette fois-ci avec l'organisation de la prochaine coupe attendue en janvier 2018 à Moscou, le Burundi espère se classer premier et rentrer avec la coupe. Toutefois, s'il advenait que ce ne soit pas ainsi, le plus important pour nous, n'est pas a priori remporter la finale ; mais de faire en sorte que la présence burundaise, participe à faire auréoler l'image de marque du Burundi, en projetant à la face du monde entier un Burundi en mouvement positif avec ses jeunes à l'avant-garde du progrès", a-t-il souligné.

A ce jour, a-t-il révélé, les moyens financiers pour la participation du Burundi à cette compétition internationale, sont évalués 20.000 dollars.