Le Burundi ŗ la "coupe du monde de football des enfants de la rue"
Sports

@rib News, 10/05/2018 – Source Xinhua

L'équipe nationale burundaise de football "Imboneza FC" (Imboneza = éclaireurs) des moins de 20 ans composée d'anciens enfants de la rue, a décollé jeudi de l'aéroport international de Bujumbura à destination de Moscou en Russie où va démarrer samedi la "coupe du monde de football des enfants de la rue".

La délégation burundaise est conduite par M. Dieudonné Nahimana, représentant légal et président d'une ONG burundaise dénommée "New Generation" (Nouvelle Génération), qui a pris en charge l'encadrement de cette équipe composée d'ex-enfants particulièrement pour les préparatifs de participation à cette compétition internationale footballistique en terre russe.

Dans un point de presse, M. Nahimana a signalé que cette coupe a été initiée pour la toute première fois en 2010 lors de la Coupe du monde de football "classique" organisée en Afrique du Sud sous l'égide de la FIFA, lorsque les superviseurs de cette dernière dans ce pays, soucieux de dégager des places aux millions de spectateurs venus des quatre coins du monde, avaient voulu "cantonner dans des mini-prisons", les enfants de la rue souhaitant assister à cette mondiale.

Les défenseurs des droits des enfants, a-t-il précisé, "ont contesté vigoureusement de tels faits et gestes" à l'endroit des enfants de la rue. Dans la foulée d'une telle protestation, a-t-il expliqué, ils ont mis en place une plateforme mondiale dénommée "Street Child United" (Unité des Enfants de la Rue) et à partir de laquelle a germé l'idée d'organiser une compétition internationale footballistique dédiée aux enfants de la rue.

Le Burundi, a-t-il rappelé, a participé pour la première fois à cette coupe du monde de football des enfants de la rue en 2014 au Brésil où il s'est classé 2ème au niveau mondial à l'issue d'une finale qui l'a opposé au Brésil, le pays hôte vainqueur de cette compétition.

Par rapport au résultat espéré à l'issue de cette coupe du monde de football des enfants de la rue prévue en Russie à partir de samedi prochain, M. Nahimana s'est montré confiant.

Il a laissé entendre en effet que cette fois-ci avec cette coupe organisée en Russie, le Burundi espère se classer premier et rentrer avec la coupe.

"Toutefois, s'il advenait que ce ne soit pas ainsi ; le plus important pour nous n'est pas à priori de remporter la finale, mais de faire en sorte que la présence burundaise sur la scène internationale, participe à auréoler l'image de marque du Burundi, en projetant à la face du monde entier un Burundi en mouvement positif avec ses jeunes à l'avant-garde du progrès", a-t-il martelé.