Rugambarara pointe les manquements ŗ l'Accord d'Arusha depuis sa signature
Analyses

@rib News, 05/06/2018

Dossier : Accord d’Arusha, ce qu’il aurait fallu savoir

Par Dr Alphonse RUGAMBARARA

A l’heure où, selon le CNDD-FDD, le Burundi se dirige vers une dictature ad vitam aeternam après le simulacre de référendum du 17 mai 2018, l’on gagnerait à se pencher sur les causes profondes de cette crise. Désormais, on ne parle plus de violation de l’Accord d’Arusha mais plutôt d’un balayage pur et simple, au profit des ambitions démesurées de Pierre Nkurunziza et de son Parti. [Photo : Les signataires de l’Accord d’Arusha entourent Nelson Mandela, le 28 août 2000. On voit Dr Alphonse Rugambarara, débout au deuxième rang, 5è àpdg, derrière Buyoya et Mandela assis au premier rang.]

Un accord qui avait pourtant eu le mérite de mettre fin à une décennie de guerre civile et à la suite duquel le parti CNDD/FDD avait accédé au pouvoir. Mais sait-on véritablement ce que contenait cet accord aujourd’hui méprisé par le pouvoir de Bujumbura? Il me paraît important de partager ici les conclusions que j’ai tiré de mon expérience d’homme politique, en tant qu’acteur et témoin privilégié des évènements qui ont jalonné l’histoire récente de notre pays. 

Lire l’intégralité de l’Analyse