Le Burundi est "bien disposť ŗ collaborer" avec l'UE pour redynamiser les relations
Cooperation

@rib News, 25/09/2020 – Source Xinhua

Le Burundi est "bien disposé à collaborer" à redynamiser ses relations de coopération avec l'Union européenne, a assuré vendredi le président Evariste Ndayishimiye, en assurant que le plus important pour son pays, "c'est que les portes du dialogue restent ouvertes".

Le gouvernement burundais est prêt à ce dialogue si l'UE veut bien collaborer, a-t-il dit à Gitega, la capitale administrative du pays, en notant que son pays n'avait pris aucune sanction contre le bloc européen.

L'UE avait annoncé en mars 2016 la suspension de son aide financière directe au gouvernement burundais en invoquant des violations des droits de l'Homme par ce dernier. Elle avait toutefois maintenu "intégralement" son soutien financier à la population burundaise. Cette aide, 432 millions d'euros pour la période 2014-2020, devait aller au développement durable, aux soins de santé, à la consolidation de l'Etat, aux énergies durables et à la société civile.

Le ministère burundais des Affaires étrangères avait déploré à l'époque cette décision prise au moment où, selon lui, le pays avait déjà fait beaucoup de progrès dans le redressement de la situation sécuritaire après la crise nationale déclenchée par l'élection contestée en juin 2015 du président Pierre Nkurunziza.

Le gouvernement burundais, a assuré vendredi M. Ndayishimiye, souhaite que ces pourparlers déjà entamés avec l'UE puissent aller de l'avant. "En matière de redynamisation de ces relations, la position du gouvernement pour le dialogue reste la même jusqu'à ce jour et pour que ce dernier soit couronné de succès, il faut, au-delà des accords, privilégier une entente mutuelle entre les parties", a-t-il fait remarquer.