RDC†: accrochage avec des militaires rwandais sur le lac Kivu
Afrique

@rib News29/01/2023 - Source AFP

Un accrochage a opposé samedi des militaires rwandais à la police congolaise sur une petite île du lac Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, provoquant un mouvement de panique sur fond de vives tensions entre Kigali et Kinshasa, ont indiqué dimanche des sources locales congolaises.

En fin de journée, les agents de la police lacustre congolaise stationnés sur l’île d’Ibindja, dans le sud du lac qui s’étire sur la frontière congolo-rwandaise, ont vu trois canots rapides transportant des militaires rwandais armés s’approcher de leur position, dans le village de Chivumu, a expliqué sous couvert d’anonymat un militaire de la force navale de Bukavu, le chef-lieu du Sud-Kivu situé à environ 25 km au sud d’Ibindja.

Un policier congolais est allé demander aux militaires rwandais pourquoi ils se trouvaient du côté congolais de la frontière. Il y a eu une discussion, « le ton est monté et des échanges de tirs ont suivi », a ajouté cette source.

Les tirs ont atteint des maisons d’habitation et provoqué la panique dans le village.

Certaines familles ont quitté l’île pour se réfugier sur la rive du lac au niveau de Birava, a affirmé Jackson Kalimba, acteur de la société civile locale.

Archimède Karhebwa, administrateur assistant du territoire de Kalehe, où se trouve l’île d’Ibindja, a assuré dimanche que la situation était « sous contrôle ».

Selon lui, « un policier a été légèrement touché par balle ». « Localement, nous avons mis en alerte le régiment de la force navale, en attendant que la haute hiérarchie prenne des mesures pour renforcer la surveillance du lac Kivu », a-t-il ajouté.

Les militaires rwandais sont repartis à bord de leurs canots après les tirs, sans avoir débarqué sur l’île, a-t-on précisé à la force navale de Bukavu.

Sollicitées par l’AFP, les autorités rwandaises n’avaient pas encore réagi dimanche après-midi.