Burundi : L'UE veut que la lumiŤre soit faite sur l'assassinat d'un activiste
Diplomatie

@rib News, 09/04/2011 – Source AFP

 Les représentants au Burundi des pays de l'Union européenne (UE) ont exprimé samedi "leur doute" sur la "volonté politique" des autorités burundaises de faire la lumière sur l'assassinat d'un activiste anti-corruption en 2009.

"Nous, chefs de missions diplomatiques européennes (...) souhaitons exprimer notre vive indignation suite au lâche attentat dont a été victime voici maintenant deux ans Ernest Manirumva", selon une déclaration.

Vice-président de l'Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome), Manirumva avait été poignardé à son domicile de Bujumbura dans la nuit du 8 au 9 avril 2009, par des inconnus qui avaient emporté des documents.

"Plusieurs éléments de l'enquête mettent en doute la volonté politique de faire justice dans ce cas", ont affirmé les ambassadeurs des pays européens, alors que "les auteurs ainsi que les commanditaires (...) n'ont toujours pas été identifiés".

"Nous espérons que l'appareil judiciaire fera tout ce qui est en son pouvoir pour élucider le plus vite possible ce crime odieux qui pourrait nuire à la réputation du pays", préviennent les diplomates, dont les ambassadeurs de l'UE, d'Allemagne, de Belgique, de France, de Royaume-Uni, des Pays-Bas.

Lire l’intégralité de la Déclaration