Somalie : l'EAC appelle ŗ un soutien accru des USA et de l'UE
Diplomatie

@rib News, 20/04/2011 – Source AFP 

Les cinq pays membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (East African Community, EAC), ont appelé mardi les Etats-Unis et l'Union européenne à un appui accru à la force de l'Union africaine en Somalie, l'Amisom.

L'appel a été lancé à l'issue d'un sommet des chefs d'Etat de l'organisation, dans la capitale économique tanzanienne Dar es-Salaam. L'EAC regroupe la Tanzanie, le Burundi, le Rwanda, l'Ouganda et le Kenya.

"Le sommet a salué les efforts louables déployés par l'Amisom ainsi que par les Républiques du Burundi et de l'Ouganda pour leurs sacrifices en vue de restaurer la stabilité en Somalie", indique le communiqué final.

Les deux pays fournissent les quelque 9.000 hommes actuellement déployés au sein de l'Amisom à Mogadiscio.

"Le sommet a appelé la communauté internationale, en particulier les Etats-Unis et l'Union européenne à accroître leur appui à l'Amisom, y compris dans la lutte contre la piraterie", poursuit le texte.

Le sommet a également soutenu la position de l'Union africaine en faveur de la prolongation d'une année du mandat du gouvernement de transition somalien.

Les chefs d'Etat de l'organisation ont par ailleurs "noté avec satisfaction le référendum pacifique au Sud-Soudan et félicité le gouvernement soudanais" pour le déroulement de cette consultation.

Dans son discours, le président en exercice de l'organisation, le Burundais Pierre Nkurunziza, a qualifié le Sud-Soudan d'"allié naturel" de l'EAC.

Peu après l'ouverture de leur sommet d'une journée, mardi matin, les chefs d'Etats avaient validé la nomination de l'actuel ministre rwandais de la Santé, Richard Sezibera, au poste de Secrétaire général de l'EAC.

M. Sezibera, médecin de formation, était ministre de la Santé depuis 2008 au sein du gouvernement rwandais.

Avant d'entrer au gouvernement, il avait été ambassadeur de son pays aux Etats-Unis, puis envoyé spécial du président Paul Kagame pour la région des Grands lacs.

Les présidents Kenyan Mwai Kibaki, burundais Pierre Nkurunziza, ougandais Yoweri Museveni et tanzanien Jakaya Kikwete ont participé à ce sommet qui a également fait le point sur le processus d'intégration régionale.

Le Rwanda y était représenté par le Premier ministre Bernard Makuza.