Kigali demande au service en kinyarwanda de la BBC de changer sa ligne ťditoriale
Afrique

@rib News, 11/05/2009 – Source AFP

Le gouvernement rwandais, qui a suspendu les émissions du service en langue nationale de la BBC accusé de donner la parole à des "négationnistes", a prévenu la radio que sans changement de ligne éditoriale ce service n'aurait "pas de place" dans le pays.

Si le service en kinyarwanda de la BBC "ne change pas de ligne éditoriale, il n'a pas de place dans notre pays", a prévenu samedi sur les ondes de Radio Rwanda la ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement, Louise Mushikiwabo.

Mme Mushikiwabo a de nouveau accusé le service en kinyarwanda de la BBC de mettre en péril le processus de réconciliation nationale dans ce petit pays qui tente de se remettre des conséquences du génocide de 1994. "Cela est inacceptable pour les autorités rwandaises", a-t-elle dit.

"Nous reconnaissons la liberté d'expression et nous nous attachons à la promouvoir", a-t-elle également déclaré.

Fin avril, Kigali a suspendu, jusqu'à nouvel ordre, la diffusion sur son territoire des programmes en langue rwandaise de la BBC, leur reprochant de servir de forum "aux négationnistes" du génocide de 1994 qui a fait, selon l'ONU, près de 800.000 morts.

La suspension des programmes en kinyarwanda de la BBC a été abordée lors de la séance ordinaire du Conseil des ministres mercredi dernier.

Lors de cette séance, la ministre de l'Information a informé le gouvernement que "cette radio internationale (avait) demandé à dépêcher quelqu'un au Rwanda pour des discussions sur les problèmes engendrés par ces émissions et la façon de les résoudre", selon un communiqué officiel.

Des organisations de défense des droits de la presse et de l'Homme, Reporters sans frontières (RSF) et Human Rights Watch (HRW), ont demandé à Kigali de lever immédiatement la suspension des émissions en langue rwandaise de la BBC.