topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nkurunziza, un anniversaire très amer, 4 ans après son accession au pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Net Press, 26 août 2009 - « 26 août 2005 - 26 août 2009 : de l’euphorie à la désillusion », selon notre correspondant à Montréal.

26/08/2005 : Nkurunziza prête serment comme Président de la RépubliqueMontréal – « Le 26 août 2005, au palais des congrès de Kigobe, le monde entier nous regardait avec admiration lors de l’investiture de Pierre Nkurunziza comme successeur de Domitien Ndayizeye. C’était la fin de l’interminable transition inaugurée par un éternel revenant, un président double fois putschiste malgré sa défaite cuisante de juin 1993. Le Cndd-Fdd venait de déposer les armes moins de deux ans auparavant et les élections de la base au sommet qui venaient de durer près de trois mois étaient érigées en modèle sur l’ensemble du continent africain. Dans la foulée, le nouveau chef de l’Etat annonça à la face du monde la gratuité de l’enseignement à l’école primaire sous les applaudissements nourris de la communauté internationale, en tête de laquelle l’Unicef et l’Unesco.

« Quatre ans plus tard, jour pour jour, après cette journée euphorique du 26 août 2005, la désillusion est terrible et est à la mesure de l’immense espoir suscité par la victoire du Cndd-Fdd. Pour un parti qui ne cessait de déclarer avoir pris les armes pour défendre la démocratie avec ses valeurs inhérentes de paix, de justice, de bonne gouvernance, de liberté et de respect des droits de l’homme, le revirement n’aura pas attendu longtemps pour tourner à 180°. Moins d’une année plus tard, des Hutu innocents étaient massacrés par un pouvoir hutu, un ancien président Hutu et un ancien vice-président Tutsi de Bururi étaient jetés en prison pour des accusations purement imaginaires, des journalistes étaient embastillés pour avoir osé « réfléchir » au lieu de reproduire fidèlement ce qui a été dit…

« Plus tard, en février et en avril 2007, lorsque le concepteur et l’homme-orchestre toutes ces turpitudes cnddfddistes fut limogé puis incarcéré, l’espoir fut de nouveau à l’ordre du jour à entendre et à lire les éditorialistes des radios et des journaux qui nous parvenaient ici à Montréal. Mais comme au lendemain du 26 août 2005, le Cndd-Fdd continua à faire du Radjabu sans Radjabu par le biais d’un groupe de gens invisibles et inconditionnels, regroupés au sein d’un conseil dit des « sages », qui faisaient semblant de respecter le président en public, loin de la suffisance et de l’arrogance de l’ancien président du Cndd-Fdd.

« Aujourd’hui, si un référendum était organisé pour ou contre le pouvoir du Cndd-Fdd, sans campagne électorale et sans contrainte, il ne ferait guère de doute que le « oui » n’atteindrait même pas le quart du score obtenu par Pierre Buyoya le 1er juin 1993, lorsque nous fumes 65% d’électeurs pour dire au major : « va te foutre ailleurs, espèce de candidat militaro-putschiste tutsi ».

« Mais le plus grave est qu’à une année de l’investiture du nouveau président et à dix mois des premières élections, ni le calendrier électoral, rien de tout cela n’est encore publié, sauf que le président et son parti, les seuls à être autorisés à tenir meetings et réunions sous le regard bienveillant des forces de l’ordre. Ceux qui, comme moi au sein de la diaspora burundaise, étions prêts à faire nos valises en été prochain pour regagner notre pays après le règne sans partage des régimes dictatoriaux qui se sont succédé sans interruption depuis près de 45 ans, risquons de jouer encore aux prolongations dans notre exil canadien, dans l’attente d’un autre régime hutu (et même tutsi pourquoi pas ?) respectueux des libertés individuelles et des droits de l’homme, dont je me suis toujours fait l’idéal depuis ma jeunesse jusqu’à ce jour. »

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher