topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : l'Assemblée nationale adopte à l'unanimité un nouveau Code électoral Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 11/09/2009 - Source AFP

Pie NtavyohanyumaL'Assemblée nationale burundaise a adopté à la quasi-unanimité vendredi à l'aube, après une nuit de débat, un projet de Code électoral négocié entre le parti présidentiel et l'opposition.

Le nouveau Code électoral a été adopté à 98 voix pour, une voix contre, et 8 abstentions, "après toute une journée de négociation et une nuit de débat", a indiqué le président de l'assemblée, Pie Ntavyohanyuma.

"Nous voulons saluer le travail accompli par chaque famille politique, (...) cela nous a permis d'aboutir à ce Code électoral consensuel qui va permettre à notre pays d'aller vers des élections apaisées, justes et transparentes", s'est félicité M. Ntavyohanyuma.

L'Assemblée avait clôturé ses travaux le 31 août en reportant l'adoption d'un projet de Code électoral, contesté par l'opposition qui le jugeait trop favorable au parti présidentiel.

Des élections générales sont prévues en 2010 au Burundi, qui tente de sortir depuis 2006 de 13 ans d'une guerre civile.

Le parti CNDD-FDD (au pouvoir) voulait débuter ces élections par la présidentielle, avait imposé le choix d'un bulletin multiple (un bulletin pour chaque candidat) et avait fortement augmenté la caution exigée des candidats à la présidentielle.

"Nous avons trouvé un accord satisfaisant pour tous car c'est un texte de compromis qui préserve les intérêts de tous", a commenté le député Léonce Ngendakumana, président du parti FRODEBU.

Le texte sera examiné vendredi par le Sénat où il devrait être adopté sans difficulté, et sera promulgué dès la semaine prochaine.

Selon le nouveau Code électoral, les élections de 2010 au Burundi débuteront par des communales, suivies de la présidentielle, des législatives, des sénatoriales et enfin des scrutins sur les collines (circonscriptions de base).

Des sanctions et un nouveau scrutin sont prévus au cas d'écarts trop importants entre bulletins distribués et décomptés.

Enfin, la caution pour la présidentielle a été ramenée de 25 millions de francs burundais (20.000 dollars) à 15 millions de Fbu (12.000 dollars). Elle sera reversée au candidat qui aura obtenu plus de 5% des suffrages exprimés.

Ce projet de Code consensuel a été obtenu à la suite de pressions exercées par la communauté internationale qui a lié son financement du processus électoral à la négociation d'un tel accord.

Le coût des élections de 2010 est estimé à 43 millions de dollars, financé à 80% par la communauté internationale, selon la Commission électorale burundaise.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher