topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un nouveau virus dangereux découvert en Afrique, mortel dans 80% des cas Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 14/09/2009 - Source Nouvelobs

Lujo a été découvert en 2008. Le premier infecté est décédé, de même que trois employés de l'hôpital l'ayant soigné. Seule une infirmière a survécu.

Un médecin sud-africain a présenté une étude, dimanche 13 septembre, sur un nouveau virus d'origine inconnue, observé en 2008. Comparable à celui de l'Ebola, il provoque une fièvre hémorragique mortelle dans 80% des cas.

La première personne connue infectée était une guide touristique de Lusaka en Zambie. Elle a été transportée par avion à Johannesburg dans un hôpital en septembre 2008, a expliqué le docteur Nivesh Sewlall, lors d'une présentation à la conférence annuelle sur les agents antimicrobiens et la chimiothérapie (ICAAC), ce week-end à San Francisco.

Le virus Lujo

L'Etat de cette première patiente s'est aggravé lors de son arrivée à l'hôpital. Elle est finalement décédée, ainsi que les trois employés de l'hôpital l'ayant soigné. Une infirmière a aussi été infectée et a réussi à survivre grâce à des traitements de choc, dont l'antiviral ribavirine, utilisé contre les hépatites C et B. Elle a mis près d'un an avant d'avoir totalement récupéré, a expliqué le docteur Sewlall, de l'Université de Witwatersrand à Johannesburg. Il a baptisé le virus Lujo (contraction de Lusaka et Johannesburg).

La manière dont le virus a été transmis n'a pas été déterminée depuis. Les auteurs de l'étude tablent sur une transmission par le contact avec du sang ou des sécrétions corporelles contaminés, comme pour d'autres fièvres hémorragiques. Le virus ne se transmet pas par les airs puisque plusieurs personnes qui se trouvaient dans la même pièce que la malade sans porter de masque n'ont pas été infectées. Mais pourtant, l'infirmière a été infectée malgré les précautions exceptionnelles prises après le décès de ses trois collègues.

Proche de la fièvre de Lassa

Les symptômes sont des poussées de fièvre, des douleurs musculaires, des éruptions cutanées suivis de diarrhée et de défaillances d'organes notamment du foie. L'Institut sud-africain des maladies contagieuses et les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a isolé le virus dans des échantillons de sang et de tissu hépatique.

Le pathogène a été classé comme étant un nouvel Arenavirus, du même type que celui responsable de la fièvre de Lassa apparu en 1969 au Nigeria.

Si l'origine du virus reste inconnue actuellement, les CDC affirment que les Arenavirus peuvent être transmis par des excréments de rats. Les virus à l'origine des autres grandes fièvres hémorragiques telles qu'Ebola, apparue au Zaïre et au Soudan en 1976, ou la maladie de Marburg, décrite en Europe en 1967, appartiennent au groupe des Filovirus.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher