topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La FNL-Benelux accuse Rwasa de "dérive dictatoriale" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 17/09/2009

De : Ahmed Nyotori

Date : Jeudi 17 Septembre 2009

AU SEIN DES FNL LE TORCHON BRULE.

On ne cache pas la fumée quand la maison est en feu. Aux FNL nous avons essayé de sauver les meubles, mais trop tard. Après la décision n° 001 du 28 Août 2OO9 d'exclusion sans sommation de trois membres qui figurent parmi les piliers des FNL, il s'agit notamment de HABIMANA Pasteur porte-parole, de KENESE Jacques membre du bureau politique et de NYOTORI Ahmed président de la section Benelux, la maison politique FNL est aujourd'hui en feu. Nul doute qu'elle risque de s’écrouler sur le maître des lieux, s'il n'y fait garde. Ubomoye inkingi z'inzu akayigumamwo ikugwako. Mais, que reste-t-il de la maison FNL tant elle est en ballotage?

Avec les négociations qui se sont soldées en queue de poissons et les miettes à partager qui sortent du gouvernement au compte goûte, il y a de quoi faire la grogne dans les rangs. Et, pour RWASA comme d'habitude, il ne fait pas dans le tas, il lui faut une solution. Trouver les coupables, les punir et silence dans les rangs. Seulement la donne a changée. On est plus dans le maquis, il faut changer le fusil d'épaule. L'homme n'a pas encore compris pour changer. Pour camoufler l'échec et le désarroi, il a pris les devants pour dire au peuple que les trois personnes travaillent en complicité avec l'état. Mais, lui pour qui travaille-il? Moi, je vis et travaille en Europe, il en est de même pour Mr Kenese. Le mal burundais est que nos politiciens pour la plupart en tout cas sont malhonnêtes et menteurs de surcroît. Avec cette mauvaise culture le Burundi n'avancera jamais.

Après la conférence de presse faite avant hier à Bujumbura par HABIMANA Pasteur et KENESE Jacques, NYOTORI Ahmed qui se réclame être toujours membre des FNL sort aussi de l'ombre pour faire cette déclaration sur l'état des faits.

Il n'y a aucun acte répréhensible qui m'est reproché dans cette décision, c'est de la globalisation et je la conteste énergiquement. En plus, l'article 47 des statuts en vigueurs stipule qu'il faut: -1.Kugabisha -2.Kwandikirwa -3.Guhagarikwa mumanama -4.Kwirukanwa ; RWASA est et reste imperturbable comme toujours dans sa dérive dictatoriale. Pourquoi doit-il fouler au pied les lois internes au parti (statuts).

Je suis ulcéré par un tel comportement de la part de quelqu'un qui s'est battu des années durant contre la dictature monopartite et l'exclusion. Finalement on n’est pas encore sorti de l'auberge. Il nous faut une ouverture, des débats internes au sein du parti, c'est pour ça que nous nous sommes battu. RWASA refuse cette ouverture. En français, on dit que du choc des idées jaillit la lumière et moi j'ajoute que les débats contradictoires font la dynamique du groupe. Un politicien qui ne sait ni écouter ni dialoguer ni discuter sa place est ailleurs.

J’ai été chassé du parti parce que, en date du 17 Juillet 2009, mandaté par l'assemblée de la section BENELUX, j'ai osé écrire à RWASA pour réclamer un Congrès et ceci pour les motivations suivantes:

"1. Le dernier Congrès National s'est tenu en 2004 à Kigoma, le suivant devait avoir lieu en 2007, nous accusons un retard de plus de 19 mois sur ce calendrier..

2. La constitution burundaise nous a imposé le changement de nom, la nouvelle appellation doit être sanctionnée et entérinée par un Congrès.

3. Le parti s'est doté de nouvelles instances et de nouveaux statuts qui doivent être approuvés par un Congrès National aussi.

4. Nous sommes devant une échéance électorale de 2010. Il n'est pas superflu de mentionner que c'est un grand défi pour notre parti nouvellement agrée; c'est un test grandeur nature de sa popularité auprès du peuple. Le parti devra aligner des candidats sans reproches à tous les échelons. La candidature à la magistrature suprême devra faire l'objet d'un consensus, lors du Congrès National. Sans oublier que le programme politique issu du projet de société devra aussi se discuter et être approuvé par les membres en Congrès.

5. Le parti vient de traverser une haute zone de turbulences politiques qui l'oblige à trouver des solutions adéquates et surtout démocratiques :

a. La suspension des sections FNL de la diaspora et l'obligation de s'inscrire à nouveau comme membre du parti a suscité de l'indignation chez tous les membres en général et en particulier ceux de la section BENELUX. Les membres du parti dans la section BENELUX sont convaincus que seul un congrès pourra mettre de l'ordre dans le parti.

b. Malgré les circonstances difficiles qui ont accompagné la démobilisation, l'intégration des combattants FNL, beaucoup de mécontentements sont perceptibles. Cet état des faits peut nuire et entamer gravement  sa crédibilité lors des élections prochaines.

c. Certains responsables au sommet du parti sont soupçonnés de mauvaise gestion de ses avoirs, ce qui n'est pas rassurant pour le futur électeur.

Le Congrès devra analyser cette situation et le cas échéant, remplacer ces responsables par d'autres qui auraient envie de s'occuper plus du parti.

L'article 52 des statuts du parti précise (dans ses alinéa 3 et 4) : Ikoraniro kaminuza rishinzwe

- Gutanga inyishu z'ibibazo vyose biraba Umugambwe.

- Kwiga ibibazo vyose vy'abaserukira abanyagihugu.

La section BENELUX des FNL rappelle aux responsables du parti que le temps des dictats est révolu. Nous entrons dans une ère où le droit d'expression doit être le maître-mot au sein du parti. Nul ne doit plus être inquiété pour avoir critiqué sa hiérarchie ni même le président du parti. Nous avons lutté pour l'avènement de la démocratie ne naviguons pas à contre courant. C'est difficile de se défaire de certains réflexes qui régissaient la gestion du parti quand on était encore dans le maquis, mais la survie de notre parti dépendra du degré d'adaptation qu’auront les responsables de notre parti."

Le président Reagan au début de son mandat a dit: "Pour faire un bon film il faut choisir les bons acteurs." L'entourage de RWASA et spécialement son conseiller spécial et confidentiel BIGIRIMANA Jacques font que l'homme soit entre de bonne mains hic!!. Que peut-on attendre d'une telle équipe ? De la rocambolesque affaire des parcelles de Kizingwe/Kanyosha, à la vente aux enchères du parti dans l'affaire dite des CV, où des sommes colossales ont été collectées et englouties par qui  on ne sait pas!! Ils se jettent l'un l'autre la responsabilité parce qu'ils sont tous dans le bain. Nul doute que si demain le peuple venait par mégarde à confier ses destinées à cette bande, sa mise aux enchères sera assuré tellement ils sont rapaces. Le parti n' est pour eux que du business. Allez-y expliquer à n' importe qui comment un plombier de formation peut être promus directeur commercial d'une grande société comme l'OTB; et RWASA qui l' a nommé au risque de compromettre et ternir l'image du parti  ose nous accuser  de trahison. Et lui alors !!

En conclusion des faits ci-haut cités, nul doute que Rwasa a peur du congrès parce qu'il sait que :

1° Le parti est géré de façon catastrophique. L'homme n'a ni vision ni projet ni stratégie politique

2° La gestion des négociations a été un échec qu'il ne veut pas assumer car, il est allé faire un bras de fer alors qu'il se savait fragilisé.

3° L'intégration et la démobilisation des combattants aussi a été un désastre pour nos militants et nos ex-combattants.

Résultat de course, le bilan de la gestion du parti est à priori négatif car l'homme est mégalomane imperméable aux conseils. De toute évidence, il nous faut une voie de sortie de crise. Un Congrès n'est qu'une des pistes. Nous devons éviter de continuer de tourner en rond. Rwasa doit se rendre à l'évidence que le parti FNL est l'héritage (Iragi) du regretté feu GAHUTU Remy. Il n'en est nullement le fondateur.

NYOTORI Ahmed.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher