topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Somalie : Dix soldats burundais, dont un général, tués dans un attentat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 17/09/2009 - Source AFP

Le général Juvénal Niyoyunguruza Le commandant-adjoint de la force africaine de maintien de la paix en Somalie figure parmi les victimes de deux attentats à la voiture piégée contre la principale base de cette force à Mogadiscio. Selon les autorités somaliennes, le général burundais Juvénal Niyoyunguruza a été tué dans ces attaques, qui ont fait au moins 11 morts.

Dix soldats burundais de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom) ont été tués dans un attentat jeudi à Mogadiscio, portant à 14 morts le bilan provisoire de cette attaque, la plus meurtrière enregistrée par l'Amisom, a annoncé l'armée burundaise.

"Selon un nouveau bilan provisoire, nous avons déjà 10 soldats burundais tués dans l'attentat de Mogadiscio", a déclaré le porte-parole de l'armée burundaise, le général Lazare Nduhayo, interrogé à Bujumbura.

Le général Nduhayo avait fait état jeudi après-midi de cinq morts dans les rangs burundais.

Ces nouvelles victimes portent à 14 morts le bilan provisoire de l'attentat à la voiture piégée jeudi midi contre le quartier général de l'Amisom à Mogadiscio.

Cette attaque, revendiquée par les islamistes radicaux somaliens shebab, est la plus meurtrière enregistrée par l'Amisom depuis son déploiement à Mogadiscio en mars 2007.

Onze soldats burundais de l'Amisom avaient péri en février dans un attentat contre leur base à Mogadiscio.

"Cinq (soldats burundais) sont morts au moment de l'explosion et cinq autres ont succombé à leurs blessures", a précisé le porte-parole.

"Malgré cet attentat, nous ne sommes pas découragés dans notre mission qui vise à aider les Somaliens à retrouver la paix. Nos soldats sont aguerris et en dépit de cet attentat, le rapport de force est en notre faveur à Mogadiscio", a-t-il assuré.

Des témoins affirment que des gardes du complexe abritant la force africaine avaient laissé passer deux véhicules blancs aux couleurs des Nations unies. Ceux-ci ont explosé une fois à l’intérieur du camp.

Le groupe islamiste al-Shabab, qui en a revendiqué la responsabilité, affirme que ces attaques ont été lancées en représailles au raid aérien américain de lundi, qui a tué le Kenyan Saleh Ali Saleh Nabhan.

Ce terroriste présumé était recherché pour son rôle présumé dans l’attentat contre un hôtel kenyan et celui de 1998 contre l’ambassade américaine à Nairobi. Il était, dit-on, proche de Fazoul Abdoullah Mohamed, commandant de zone d’Al-Qaida dans la région, et cerveau présumé des attentats de 1998 à Dar es Salam et Nairobi.

Après les deux attentats contre la base de la force africaine, des échanges tirs à l’arme lourde ont eu lieu entre les soldats de l’union africaine et les insurgés, faisant 6 autres morts et au moins 16 blessés selon des sources médicales.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher