topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le nouvel ambassadeur de Chine a présenté ses lettres de créance Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

PANA, 22 septembre 2017

Le Burundi: le nouvel ambassadeur de Chine venu pour consolider les «vieilles et excellentes relations»

Bujumbura, Burundi (PANA) - Le 14ème ambassadeur de Chine, depuis 1963, Li Changlin a affiché, vendredi, une ferme détermination à œuvrer à la consolidation des relations bilatérales, au sortir d’une cérémonie de présentation des lettres de créance au chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza (photo).

Le nouveau diplomate chinois a l'avantage d'avoir déjà officié au Burundi, en qualité de premier Conseiller d’ambassade de Chine, de 2005 à 2007.

Entre-temps, les relations entre les deux pays se sont densifiées dans plusieurs domaines, notamment politiques, diplomatiques, socio-économiques, scientifiques, technologiques et culturels, a-t-il relevé.

Sur le plan politique, il a noté, avec satisfaction, la première visite de haut niveau du vice-président chinois, Li Yuanchao, en mai dernier, littéralement célébrée à Bujumbura, pour son caractère «historique».

Au niveau diplomatique, les deux pays émettent généralement sur la même longueur d'ondes quand leurs intérêts sont en jeu, note-t-on.

A ce propos, une série de résolutions, au Conseil de sécurité des Nations Unies, se sont heurtées à maintes reprises, au veto des Chinois, notamment quand il s’agissait d’autoriser une intervention militaire au Burundi, plongé dans une grave crise politique autour des élections controversées et émaillées de violences de 2015.

Dans le domaine des projets, la présidence de la République est en passe de se doter d'un nouveau et imposant Palais dont la construction est entièrement financée par le gouvernement chinois, sur les hauteurs Nord-est de Bujumbura, la capitale burundaise. Les services de la présidence burundaise étaient jusque-là, à l'étroit, dans des bâtiments loués aux tiers.

Cette coopération n’est cependant pas totalement désintéressée au regard du nombre croissant d’entreprises chinoises, présentes sur des chantiers modernes au Burundi, dont ceux de la télévision numérique et de l’Internet à haut débit, notent les observateurs.

C'est par "opportunisme" que certains analystes voient néanmoins le changement de cap de la diplomatie burundaise, en direction des pays d’Asie et de l’Est, pour briser l’isolement dans lequel l’Occident l'a abandonné, officiellement pour cause de crise politique et des droits humains au Burundi.

Le pays tente de briser cet isolement avec ceux qu’on appelle, à Bujumbura, de «nouveaux amis» chinois, russes et autres turcs dont l’apport est néanmoins jugé «beaucoup plus politique et sentimentale qu’économique», par les mêmes analystes.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher