topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : les rebelles réclament un partage du pouvoir "moitié-moitié" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

@rib News, 15/08/2008 - Source AFP

Les rebelles burundais des Forces nationales de libération (FNL) ont exigé un partage du pouvoir "moitié-moitié" avec le gouvernement du Burundi pour rendre applicable l'accord de cessez-le-feu signé en 2006, dans une lettre adressée à la médiation.

"Durant tout le processus de négociations, le Palipehutu-FNL et le gouvernement du Burundi ont été mis sur un même pied d'égalité (...). C'est pourquoi le partage du pouvoir doit se faire sur le principe d'égalité dans tous les aspects de la vie nationale", affirme le leader des FNL, Agathon Rwasa, dans sa correspondance.

"Pour être précis, nous voulons avoir une des deux vice-présidences (du pays) et 13 des 26 ministères du gouvernement burundais, dont les ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères, de la Défense, des Finances, de la Planification, de la Justice, de l'Agriculture et de l'élevage, de l'Education nationale, de la Santé publique, du Commerce, du Travail et de l'Energie et des mines", énumère le leader des FNL.

Dans l'armée, la police et les services de renseignement, les FNL demandent un partage moitié-moitié et la tête de ces corps. Ils demandent également 10 postes d'ambassadeurs notamment à l'ONU et dans les plus grandes capitales du monde.

Enfin, les FNL réclament le poste de procureur général de la République, neuf des 17 postes de gouverneurs de province et la tête d'une dizaine d'entreprises et de banques publiques, toujours selon le même texte.

"Ce sont des exigences totalement irréalistes, mais elles constituent néanmoins une base de discussions dans la relance du processus de paix", a estimé un diplomate en poste à Bujumbura, sous couvert d'anonymat.

"Le président Pierre Nkurunziza et le leader des FNL, Agathon Rwasa, doivent se rencontrer le 18 août en présence du médiateur sud-africain (...) Nous comptons énormément sur ce rendez-vous pour que les deux parties abordent enfin la question du partage du pouvoir, qui a tout bloqué jusqu'ici", a-t-il ajouté.

L'Union africaine (UA) a prévenu mardi le gouvernement et les rebelles des FNL que la "patience de la communauté internationale avait des limites", exhortant les deux parties à mettre fin aux "atermoiements" qui retardent l'application de l'accord de cessez-le-feu du 7 septembre 2006" en dépit du retour en mai dernier à Bujumbura du chef des FNL.

La mise en application de cet accord de cessez-le-feu bute jusqu'à présent sur la question du partage du pouvoir politique et militaire, le gouvernement refusant catégoriquement de négocier ces questions.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher