topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Covid-19 : 34 pays sur la liste noire au Burundi où aucun cas n'a encore été détecté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

PANA, 17 mars 2020

Bujumbura, Burundi - Les passagers en provenance de 34 pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique les plus touchés par le coronavirus sont, pour le moment, concernés par la mise en quarantaine à leur arrivée au Burundi, où aucun cas de cette pandémie n’a toutefois été détecté à ce jour, a-t-on appris, mardi, auprès du ministère de la Santé publique et de la lutte contre le VIH/SIDA.

A compter de ce 17 mars, les passagers en provenance du Royaume-Uni, des Etats unis d’Amérique et d’Australie ainsi que ceux ayant séjourné dans ces pays durant les 14 jours précédant leur entrée au Burundi vont à leur tour être mis en quarantaine, annonce un nouveau communiqué du ministère de la Santé publique.

La liste du 7 mars dernier concernait les seuls passagers en provenance de Chine, de Corée du Sud, d’Iran, d’Italie, d’Allemagne, de France, du Japon et d’Espagne.

Le 12 mars, la liste s'est allongée à "tous les passagers" des 27 pays de l’Union européenne (UE) et ceux ayant séjourné dans ces pays durant les 14 jours précédant leur entrée au Burundi.

Au même moment, le ministère annonçait que 34 passagers en provenance des pays les plus affectés par le coronavirus (COVD-19) étaient en "quarantaine stricte" dans le grand hôtel  "Méridien Source du Nil" de Bujumbura, la capitale économique du Burundi.

Au niveau du continent africain, la surveillance est surtout braquée sur le Rwanda voisin où au moins cinq cas de coronavirus ont été déjà détectés dont deux sur des autochtones ayant récemment séjourné à l’étranger.

Le gouvernement rwandais a décidé de la fermeture temporaire des écoles, des universités et des lieux de culte pendant deux semaines par crainte de propagation généralisée du COVID-19 à travers le pays.

La décision a poussé des centaines de lycéens et étudiants burundais au Rwanda à regagner précipitamment leur pays d’origine.

Dimanche dernier, 241 Burundais et 20 étrangers en provenance du Rwanda ont été soumis à des tests de coronavirus qui se sont révélés négatifs dans l’ensemble, indique-t-on au ministère de la Santé publique à Bujumbura.

Ailleurs sur le continent africain, plus de trois cents contaminations par le virus ont été comptabilisées à ce jour, notamment en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Egypte, en Mauritanie, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en République démocratique du Congo, en Afrique du Sud, au Gabon, en Guinée Conakry, en Guinée équatoriale, au Togo, au Burkina Faso, au Cameroun, au Nigeria et au Ghana.

On retient le souffle au Burundi où c’est plutôt "par miracle" qu’il n’y a pas encore de cas déclaré, commentent les internautes, certains appréhendant de sérieuses difficultés si le COV-19 venait à sévir dans un pays aux ressources humaines et matérielles limitées.

Pour le moment, les efforts sont à la sensibilisation, notamment en direction des formations sanitaires et autres lieux publics (écoles, stades, bureaux, églises, hôtels, bistrots, restaurants et marchés) du pays qui doivent généraliser la mise en place des kits de lavage des mains.

Le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec de l’eau chlorée est l’autre moyen préconisé par le ministère de la Santé publique pour se prémunir contre le COVID-19.

Ainsi, chaque personne entrant ou sortant d’une formation sanitaire ou d’un service public est tenue de se laver les mains. Les embrassades et autres poignées de main sont encore déconseillées.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déjà déclaré le coronavirus au stade d’une "pandémie" pour sa gravité et son niveau alarmant de propagation à travers le monde.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher