topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Bilan actualisé de 19 cas confirmés de COVID-19 pour 7 guérisons au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

PANA, 02 mai 2020

Bujumbura, Burundi, 2 mai - Le Burundi a enregistré quatre nouvelles contaminations au Coronavirus (COVID-19), portant ainsi à 19, le nombre de personnes infectées pour sept autres guérisons depuis l’apparition des premiers cas de la pandémie, fin mars, a-t-on appris, samedi, d’un communiqué du ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le VIH/SIDA.

Selon la même source, les nouveaux cas positifs au COVID-19 sont apparus suite à des tests de contrôle, effectués par l’équipe d’intervention rapide du ministère de la Santé en date des 28, 29, 30 avril et du 1er mai.

Les tests ont été effectués sur 10 anciens patients sous suivi médical, 5 cas suspects sur alertes respectives de l’Hôpital BUMEREC, de la polyclinique centrale, de l’Hôpital Prince Régent Charles, de la Clinique des Nations Unies à Bujumbura et 152 personnes-contact, soit un total de 167 personnes prélevées, détaille le communiqué.

Selon la même source, parmi les dix anciens patients sous suivi médical, les résultats des tests de contrôle sont revenus négatifs au COVID-19 pour trois d’entre eux qui ont eu aussitôt leurs billets de sortie de l'hôpital.

Les nouvelles guérisons s’ajoutent à quatre autres qui avaient été précédemment annoncées par le ministère de la Santé publique.

Par contre, les résultats des cinq nouveaux cas suspects sont revenus positifs pour trois d’entre eux, indique le texte du communiqué.

L’on apprend, d’un autre côté, que parmi les 152 personnes-contact, un seul cas est revenu positif.

Le communiqué informe que la recherche et l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec les nouveaux cas positifs au COVID-19 sont en cours.

Le ministère en charge de la santé réitère son appel aux populations à rester « sereines », tout en respectant « scrupuleusement » les mesures de prévention individuelles et collectives contre le COVID-19.

Les premiers cas officiellement déclarés avaient été détectés sur deux Burundais de retour de voyages à l’étranger et d’une Burundaise ayant été en contact avec l'un des patients.

Le pays a jusqu’ici enregistré un seul cas de décès, officiellement lié aux « pathologies associées ».

Pour le moment, les mesures préventives se limitent aux règles élémentaires d’hygiène dans les lieux publics, notamment le lavage des mains à l’eau propre et au savon, la mise en quarantaine stricte des personnes en provenance de l’étranger.

Des lieux publics, comme les marchés, les transports en commun, les églises, les écoles et universités, les bars et les restaurants restent ouverts, non sans peur au ventre face à une pandémie imprévisible.

Des rassemblements à haut risque sont, par ailleurs, redoutés dans un pays en pleine campagne électorale.

Plus de cinq millions de Burundais sont attendus aux urnes à l’occasion de nouvelles élections générales qui commenceront par la présidentielle, couplée aux législatives et aux municipales, le même jour du 20 prochain.

Seul le vote de la diaspora burundaise à l'étranger a été annulé en raison du COVID-19 dans les pays d'accueil.

Le Burundi a, par ailleurs, passé, samedi, son quatrième week-end sans championnat national de football, suspendu « jusqu’à nouvel ordre », officiellement pour céder les stades aux acteurs politiques engagés dans les prochaines élections.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher