topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Interview de l’ambassadeur de la République du Burundi en Chine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

Quotidien du Peuple, 08.05.2020 

Nous sommes une communauté avec un avenir partagé et commun, la lutte commune contre les fléaux a toujours prévalu

À l'heure actuelle, l'épidémie de coronavirus continue de se propager dans le monde. La Chine et l'Afrique se battent ensemble pour lutter contre l'épidémie, approfondissant l'amitié traditionnelle qui les lie et jouant un rôle important pour vaincre la pandémie dans le monde. « Il faut saluer et féliciter le gouvernement chinois, pour les résultats déjà atteints aujourd'hui même. La lutte contre la pandémie doit être commune », a déclaré Martin Mbazumutima [Photo], ambassadeur de la République du Burundi en Chine, dans une interview exclusive accordée au Quotidien du Peuple en ligne.

Le Burundi est un pays à 90% agricole, et ses exportations sont pour la plupart des produits de l'agriculture. Par ailleurs, le Burundi est un pays qui n'a pas d'accès à l'océan et c'est par voie aérienne, terrestre ou lacustre qu'il s'approvisionne en produits de première nécessité. Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1963, la Chine et le Burundi ont mené de nombreux échanges amicaux dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'agriculture et de la construction d'infrastructures.

Jusqu'à présent, la Chine a largement contenu la propagation du coronavirus et a permis une reprise ordonnée du travail et de la production. M. Mbazumutima salue et félicite le gouvernement chinois, pour les résultats déjà atteints. « Tout au début, le gouvernement chinois a pris des mesures rigoureuses, adéquates et efficaces, qui peuvent servir de référence à chaque pays confronté à la lutte contre l'épidémie de coronavirus en particulier et à la communauté internationale en général dans sa lutte commune contre la pandémie », a-t-il précisé, ajoutant que « Pour le moment il importe d'analyser minutieusement la méthodologie adoptée et suivie par la Chine dans sa lutte pour le contrôle de la propagation de l'épidémie, les voies, les moyens humains, matériels et scientifiques même, mis en œuvre pour mener efficacement le combat contre l'épidémie, et de là tirer des conclusions, qui en fin de compte serviront de modèle à tous les pays du monde et à la communauté internationale confrontés à la lutte contre pandémie. Il faut que la communauté internationale le sache, qu'à l'instar de la Chine, le coronavirus pourra être vaincu et éradiqué ».

L'épidémie de coronavirus est devenue une crise sanitaire mondiale et la communauté internationale travaille ensemble pour y faire face. Pourtant nous voyons malgré tout certains pays alimenter la discrimination et la stigmatisation, associer le virus à la Chine et même demander à la Chine de verser des indemnités pour le virus. « L'apparition de la pandémie a bien montré que le monde partage les hauts et les bas que c'est une communauté avec un avenir partagé et commun. Dans l'histoire de l'humanité, les épidémies ont toujours existé, et la coopération et la lutte commune contre les fléaux ont toujours prévalu », a indiqué l'ambassadeur du Burundi.

« A ce jour, le Burundi a déjà enregistré 19 cas dont sept guérisons et un décès. Le gouvernement du Burundi suit avec une attention soutenue l'évolution de la situation du coronavirus dans le pays. Dès la prise de conscience de la gravité de propagation de l'épidémie dans le monde, le gouvernement burundais a tout de suite pris des mesures de prévention de l'apparition du coronavirus dans le pays en suspendant l'octroi des visas par les missions diplomatiques burundaise accréditées à l'étranger. Puis il a procédé à la fermeture des frontières aériennes terrestres et lacustres et a instauré un système d'auto protection et d'hygiène à certains endroits de rassemblement comme les lieux de culte », a précisé l'ambassadeur.

C'est dans les moments difficiles que l'on reconnaît ses vrais amis. Depuis l'apparition du nouveau coronavirus en Afrique, le gouvernement chinois et les organisations non-gouvernementales en Chine ont livré de nombreux lots de fournitures médicales aux pays africains, envoyé plusieurs groupes d'experts médicaux et partagé sans réserve leur expérience de lutte contre l'épidémie, apportant une profonde amitié à leurs frères africains. « Il faut aussi saluer l'implication du gouvernement chinois au soutien combien important apporté à différents pays dans le monde et aux pays africains dont le Burundi et sa contribution à l'OMS mobilisée pour mener une lutte coordonnée contre la pandémie », a poursuivi l'ambassadeur.

« Entre-temps, il vous souviendra que l'amitié et la coopération entre les pays africains et la Chine datent de plusieurs décennies, depuis la quête d'indépendances de la Chine et des pays africains et elles se sont approfondies dans le développement de l'économie et l'amélioration des conditions de vie des populations », a précisé l'ambassadeur. Cette année marque aussi le 20e anniversaire du Forum sur la Coopération Sino-africaine. « Le FOCAC est désormais une plate-forme incontournable qui sert de tremplin à l'amitié et la Coopération sino-africaine, et un socle de développement économique, commercial et culturel au continent africain et à la Chine », a souligné M. Mbazumutima.

« Dans les circonstances actuelles, la lutte commune entre la Chine et l'Afrique contre l'épidémie de coronavirus en Afrique s'avère indispensable surtout aujourd'hui alors que la Chine s'attelle déjà aux travaux de développement de son pays après avoir mené avec succès le combat contre le coronavirus », a indiqué M. Mbazumutima, ajoutant que « Bien évidemment, pour le Burundi, il faudra dans un premier temps prendre des mesures efficaces au fur et à mesure de l'évolution de la situation avec le concours de la communauté internationale en général et de la Chine en particulier, prêt à redémarrer dans un deuxième temps le développement économique avec la relance du Plan Décennal de Développement Économique du Burundi avec le concours de la communauté internationale, où la Chine aura un grand rôle à jouer sur base des principes même et du plan d'action du FOCAC ».

Lors de sa visite d'État en Afrique en 2018, le président chinois Xi Jinping a souligné que « Depuis des décennies, la Chine et l'Afrique ont toujours été liées par l'amitié, l'union et la coopération. Nous sommes une communauté de destin et une communauté d'intérêts de coopération gagnant-gagnant ». Lors du dernier Sommet du G20, les chefs d'État de ces pays ont insisté sur la nécessité de mener une lutte commune contre la pandémie du coronavirus. Xi Jinping défend l'idée d'une communauté avec un avenir partagé, et appelle aussi la communauté internationale à lutter contre le nouveau coronavirus. « Des plans d'action sur ce sujet seront proposés et élaborés pour une lutte partagée contre d'autres phénomènes qui s'avéreront plus tard nuisibles à l'ordre mondial », a souligné M. Mbazumutima.  

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher