topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Entrée en fonction d‘Evariste Ndayishimiye ou nouvelle élection ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 10/06/2020

Après la mort de Pierre Nkurunziza, une période d'incertitudes s'ouvre pour le Burundi

 Après le décès de Pierre Nkurunziza le 8 juin dans un hôpital du centre du pays, officiellement d’un « arrêt cardiaque », les Burundais sont sous le choc et ne cachent pas leur inquiétude. Le gouvernement n’a encore rien dit sur les obsèques de Pierre Nkurunziza. Et la Constitution du Burundi n’a pas prévu le cas particulier du décès d’un président sortant après l’élection de son successeur.

Premier à tenter de s’engouffrer dans cette brèche, le Congrès national pour la liberté (CNL) d’Agathon Rwasa, l’adversaire malheureux du président élu, qui continue de dénoncer « un hold-up électoral ».

Le principal parti burundais d’opposition souligne qu’il s’agit d’une « vacance de poste définitive ». Il appelle donc « au strict respect de la Constitution », à savoir un intérim assuré par le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, qui sera alors chargé d’une seule mission, selon le CNL : organiser « une nouvelle élection présidentielle dans un délai de un à trois mois ».

« Ridicule », réagit un haut cadre du parti au pouvoir, qui rappelle que Pierre Nkurunziza était pratiquement à la fin de son mandat et que la victoire d’Évariste Ndayishimiye vient d’être validée par la Cour constitutionnelle. « Le gouvernement doit contacter la Cour constitutionnelle pour qu’elle constate la vacance de poste », selon cette source, expliquant que le comité de crise mis en place envisage d’avancer la date de la prestation de serment du général Évariste Ndayishimiye « pour éviter une longue transition et pour couper court aux éventuelles spéculations ». Cela pourrait aller vite. « On veut que le président élu conduise le deuil du peuple burundais », précise la même source.

Immobilisme dangereux

Officiellement, la passation des pouvoirs est fixée au 20 août. « C’est une très longue période d’immobilisme qui pourrait être synonyme de tous les dangers », estime un proche du président élu, qui rappelle les nombreux défis auxquels le nouveau chef de l’État doit faire face rapidement.

Enfin, un analyste pointe, lui, le nouvel équilibre qui doit s’établir, après la disparition de Pierre Nkurunziza, entre les différents généraux membres de la « junte » qui contrôle le pays d’une main de fer. « Ndayishimiye a intérêt à accéder rapidement à la présidence pour couper l’herbe sous les pieds d’éventuels concurrents internes », estime cet analyste.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher