topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : De quoi est mort Pierre Nkurunziza ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 12.06.2020

Alors que le coronavirus progresse au Burundi, certains contestent la version selon laquelle le président burundais est décédé d'une crise cardiaque.

 Les autorités burundaises ont longtemps nié l’existence de la pandémie de la Covid-19 dans ce pays et les chiffres officiels, largement sous-estimés, concèdent désormais une centaine de morts. A cela s’ajoute le décès récent du président Pierre Nkurunziza, officiellement mort d’une crise cardiaque. Plusieurs sources contredisent toutefois la position officielle. [Photo : Le drapeau burundais en berne au palais présidentiel, à Bujumbura.]

Trois sources proches des milieux politiques et médicaux en Afrique nous ont affirmé que Pierre Nkurunziza est mort du coronavirus. Une maladie que le président défunt aurait dissimulée, refusant même d’aller se faire soigner à l’hôpital.

"Je pense que Nkurunziza a été tué par la Covid-19. Les maladies des chefs d'Etat, surtout chez nous, sont le secret le mieux gardé, soutient l’opposant Alexis Sinduhije, le président du Mouvement pour la solidarité et la Démocratie (MSD).

Manipulations

Les autorités burundaises pour leur part contestent cette affirmation et parlent de manipulation, comme nous l’a expliqué un ambassadeur burundais en poste dans un pays européen.

Situation alarmante

Les informations relatives à la pandémie de la Covid-19 en provenance du Burundi sont alarmantes.

En effet, Pierre Nkurunziza avait nié l’existence de cette maladie dès son apparition. Il avait déclaré à chacune de ses sorties officielles que son pays était protégé par Dieu.

Une posture qui ne facilite pas la tâche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l'Union africaine, selon Dr Benjamin Djoudalbaye, chef de division politique et diplomatie de la santé et communication du centre basé à Addis-Abeba.

Plusieurs sources admettent d’ailleurs que les chiffres des malades au Burundi sont sous-estimés en l’absence de vraies informations.

Pacifique Nininahazwe, le président du Forum pour la conscience et le développement (Focode) s’inquiète lui aussi de l’évolution de la pandémie au Burundi.

"Le coronavirus tue beaucoup de Burundais, dans le silence total, dans le déni total des autorités burundaises. Nous aimerions que le décès de Nkurunziza soit un moment de sursaut sur cette pandémie grave au Burundi. Et nous demandons une véritable enquête sur les raisons du décès du président", explique le militant des droits de l’homme à la DW.

Une source proche du gouvernement burundais a déclaré redouter une situation sanitaire grave. Les contaminations se multiplieraient. Si on n’impose pas de dépistage, les jours à venir seront sombres sur le plan sanitaire, redoute cette source.

À la date du 12 juin 2020, le Burundi a enregistré 94 cas de personnes contaminés, un décès et 71 personnes guéries, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l'Union africaine.

Le Burundi a expulsé, mi-mai, le représentant de l’OMS, le Dr Walter Mulombo, et trois autres de ses collaborateurs. Les autorités burundaises les avaient accusés d’extrapoler le nombre réel de personnes touchées par la Covid-19.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher