topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : « Un homme de poigne » prend la tête du Gouvernement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

RFI, 24/06/2020

Burundi : le Premier ministre et le vice-président approuvés tambour battant

 Au Burundi, l’Assemblée nationale puis le Sénat ont approuvé tambour battant ce mardi 23 juin les candidats présentés par le président Evariste Ndayishimiye aux poste de vice-président et de Premier ministre : Prosper Bazombanza (photo à-g) et Alain-Guillaume Bunyoni (photo à-d). Deux visages bien connus dans le pays.

Que ce soit à l’Assemblée nationale qui siège à Bujumbura, et au Sénat, qui a ses quartiers à Gitega, de nombreux parlementaires se sont présentés ce matin sans rien savoir du programme qui les attendaient. Tout est ensuite allé très vite.

A l’Assemblée nationale, le président a d’abord lu aux députés une lettre du nouveau chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye reçue hier soir, lui demandant de faire approuver en toute « urgence » ses candidats à la vice-présidence et à la primature. L’affaire a donc été rondement menée, en l’absence des députés d’opposition qui ont dénoncé « une procédure obscure et secrète ».

Au poste de vice-président, une charge désormais « symbolique » et qui est dévolue à un élu d’ethnie et de parti différents à celui du chef de l’Etat selon la Constitution de 2018, le choix s’est porté sur Prosper Bazombanza. Ce Tutsi issu du parti Uprona, qui avait été premier vice-président de 2014 à 2015, a été approuvé à la quasi-unanimité.

Un homme du sérail

Tout est allé aussi vite pour le candidat Premier ministre, un poste qui n’existait pas jusqu’ici. Un signal ? Le choix du général Evariste Ndayishimiye s’est porté sur un homme du sérail, aux affaires depuis 2005 : le commissaire de police général Alain-Guillaume Bunyoni. Véritable n°2 du régime et l’un des piliers du système sécuritaire burundais, il était pressenti pour le poste de Premier ministre depuis des mois. « Le président Evariste Ndayishimiye et ses proches devaient donner des gages à l’aile dure du groupe des généraux du issus du parti CNDD-FDD qui tiennent le pays d’une main de fer », explique un de ses cadres.

Mais ce choix est loin de faire l’unanimité jusqu’au sein du parti au pouvoir. Tour à tour chef de la police, ministre de la Sécurité publique ou chef de cabinet civil du président Pierre Nkurunziza, « Alain-Guillaume Bunyoni symbolise aux yeux de nombreux militants la corruption qui gangrène le système CNDD-FDD », explique l’un d’eux. Les autres généraux avaient d’ailleurs obtenu sa tête en 2014, avant qu’il ne revienne en force à la faveur de la crise de 2015 au Burundi.

La société civile burundaise en exil parle quant à elle d’un « très mauvais signal » en pointant son rôle central « dans la machine répressive » mise en place depuis cinq ans. Elle dénonce également « une mainmise des militaires sur tous les rouages du pouvoir et un défi à la communauté internationale », le nouveau Premier ministre étant sous le coup de sanctions américaines depuis 2015.

« Un homme de poigne »

Un de ses soutiens s’est voulu rassurant. Il reconnaît que le commissaire de police général Bunyoni « sent le soufre, mais c’est un homme très organisé et qui sait se faire respecter ». « C’est un homme de poigne. Sa nomination pourrait mettre fin aux dysfonctionnements qu’on a toujours observé au plus haut sommet de l’Etat », a renchéri un autre.

La procédure d'approbation a été aussi expéditive au Sénat, où les deux candidats ont été approuvés en quelques minutes et à l’unanimité cette fois. Les deux personnalités ont désormais rendez-vous devant le Parlement ce mardi matin à 9h locale, où ils vont prêter serment en présence du président burundais et de la Cour constitutionnelle. L’objectif de cette marche forcée ? Mettre en place un gouvernement avant les obsèques nationales de l’ancien président Pierre Nkurunziza, prévues dans deux jours.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher