topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un étudiant burundais retrouvé mort crâne fracturé à Moscou Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

Sputnik France, 29.10.2020

Meurtre d’un étudiant burundais à Moscou, l’ambassadeur promet que «les tueurs n’auront pas le dernier mot»

Jolivet Makoroka, étudiant burundais de l’université d'État de Construction de Moscou, a été retrouvé mort dans les buissons près du campus avec le crâne fracturé, un jour après son décès. La communauté burundaise se lève pour connaître la vérité, l’ambassadeur du Burundi en Russie s’exprime au sujet de la tragédie à Sputnik.

Jolivet Makoroka, un Burundais de 31 ans, a disparu le 22 octobre à Moscou. Il a quitté le campus pour aller faire des courses à l'épicerie la plus proche, a fait quelques achats, mais il n'est jamais revenu. Ses voisins et amis se sont inquiétés, ils ont commencé à le chercher et ont appelé la police. Les agents et les volontaires ont passé au peigne fin les environs, mais ne l'ont pas trouvé.

Plus tard, le 25 octobre, le corps de l'étudiant a été retrouvé dans les buissons par un gardien, alors que la veille il n'y avait rien. La police a constaté une blessure à la tête, des fractures multiples de la voûte crânienne et des traces qui prouvaient que le corps avait été traîné jusque là.

Recueillement au lieu présumé de l’assassinant

L’ambassade du Burundi suit l’affaire de près. L’ambassadeur Édouard Bizimana a confirmé à Sputnik qu’il s’était rendu à la police et à la morgue afin d’avoir plus de détails. Une cérémonie de commémoration a été organisée le mercredi 28 octobre sur le campus pour les amis de Jolivet et la communauté burundaise.

«Nous nous sommes recueillis sur le lieu où le corps a été trouvé, c’était un moment intense. Beaucoup de gens ont participé à cette marche, nous nous sommes retrouvés au sein de l’université avec le recteur, les étudiants et la communauté burundaise et plus généralement africaine, ses amis russes et d’autres se sont joints à nous pour faire une marche silencieuse jusqu’à l’endroit où l’assassinat se serait produit.»

«Les tueurs n’auront pas le dernier mot»

En Russie, près de 250 Burundais font leurs études dans des universités diverses. Après ce qui s’est passé, Édouard Bizimana souligne qu’en ce qui concerne la protection «des étudiants burundais et de la communauté burundaise en Russie, les diplomates inclus, la responsabilité revient exclusivement au gouvernement russe, le gouvernement d’accueil».
Le Burundi verse chaque trimestre près de 200.000 dollars à la Russie pour soutenir ses étudiants, qui sont considérés comme «l’avenir du Burundi». L’ambassadeur a pris la parole durant le rassemblement de commémoration pour rassurer ses compatriotes et les étudiants. 

«Nous sommes convaincus que c’est un acte criminel qui n’était pas commandité par une autorité quelconque. Il n’a pas été tué parce qu’il était Burundais, il était au mauvais endroit au mauvais moment. Ces enfants sont invités ici, ils sont là pour faire leurs études et rien d’autre. Donc malgré ce crime, les tueurs n’auront pas le dernier mot, les relations entre la Russie et le Burundi vont continuer et nous allons travailler ensemble pour éviter que d’autres incidents se produisent.»

Le deuxième meurtre d’un Burundais en Russie

En 2019, un autre étudiant burundais, Prosper Harerimana, avait été assassiné dans la ville russe de Kolomna. L’ambiance est très pesante mais Édouard Bizimana insiste sur le fait qu’il «faut rester serein malgré la peur, continuer de travailler sérieusement pour rendre honneur à notre pays et à la Russie qui nous accueille».

«C’est un moment très difficile pour nous, cet incident vient s’ajouter au meurtre d’un autre étudiant burundais à Kolomna et jusqu’ici, les enquêtes n’ont pas encore abouti. Les autorités universitaires et la police ont assuré qu’elles allaient faire tout leur possible afin que la sécurité sur le territoire du campus soit renforcée et que cet incident ne reste pas impuni. Ils vont tout faire pour que la lumière soit faite, que les assassins soient traduits devant la justice.»

Par Ksenia Emelyanova

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher