topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Le Burundi annonce à l’ONU la fermeture de son bureau d’ici fin 2020 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 23/11/2020 – Source AFP

Le Burundi a annoncé au secrétaire général des Nations unies la fermeture définitive à la fin de l’année du Bureau de son envoyé spécial dans le pays, prenant le contre-pied de la récente demande d’Antonio Guterres de prolonger son existence d’un an.

Dans une « note verbale » obtenue par l’AFP et authentifiée par un haut responsable de la diplomatie burundaise, le ministère burundais des Affaires étrangères notifie au bureau de M. Guterres « la fermeture formelle et la liquidation du Bureau de l’envoyé spécial au Burundi au 31 décembre 2020 ».

Interrogé par l’AFP à New York au sujet de cette note verbale, l’ONU a indiqué ne pas « commenter à ce stade ».

L’ONU a installé un envoyé spécial et ce bureau en 2016 pour suivre la situation au Burundi, plongé depuis l’année précédente dans une crise politique meurtrière marquée par des violations massives des droits humains, déclenchée par la volonté acharnée du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé.

Tout en se félicitant de la « volonté réelle et forte » de « changement positif » du nouveau président Evariste Ndayishimiye, qui a succédé à M. Nkurunziza décédé en juin, le secrétaire général de l’ONU a recommandé le 10 novembre un maintien du Bureau de son envoyé spécial jusqu’au 31 décembre 2021, le Burundi étant encore « fragile ».

Dans sa note, le ministère burundais estime qu’une « présence politique » de l’ONU n’est plus « pertinente », la situation au Burundi étant « calme et stable » et le récent « processus électoral réussi » s’étant « soldé par une transition politique historique ».

« Notre décision est souveraine et irrévocable, nous ne voulons plus d’un bureau qui entretient l’idée d’une crise qui n’existe que dans la tête de certaines puissances étrangères », a expliqué à l’AFP une source au ministère burundais des Affaires étrangères, visant l’Union européenne et certains pays occidentaux.

Le gouvernement burundais demande depuis longtemps le retrait du Burundi de l’ordre du jour du Conseil de sécurité, faisant valoir que cela améliorerait l’image du pays aux yeux des partenaires et des investisseurs potentiels.

Un diplomate onusien a indiqué à l’AFP, sous le couvert de l’anonymat, voir dans la notification burundaise une possible « posture en vue de négocier une relation politique plus souple avec l’ONU, car le Burundi sait qu’il n’y aura pas unanimité au Conseil de sécurité pour son retrait de l’agenda ».

Dans sa note, le ministère burundais estime que « le développement socio-économique est le seul domaine phare qui a besoin d’un accompagnement » des Nations Unies au Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher