topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le bureau de l'ONU fermera finalement le 31 mai Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News, 08/04/2021 – Source AFP

Le bureau de l'envoyé spécial de l'ONU au Burundi, que ce pays voulait supprimer au 31 décembre 2020, fermera finalement le 31 mai, a annoncé dans une lettre récente au Conseil de sécurité le secrétaire général de l'Organisation.

Sujet éminemment politique, la présence de l'ONU au Burundi a suscité pendant des années des tensions entre l'Organisation et les autorités burundaises, qui contestaient le fait que leur pays soit sous observation du Conseil de sécurité.

En novembre, le gouvernement burundais avait signifié à l'ONU que son bureau dans le pays serait "fermé et liquidé au 31 décembre 2020", rappelle le chef de l'ONU, Antonio Guterres, dans sa lettre publiée jeudi.

"Il a ensuite accepté d'accorder le temps nécessaire pour que le processus se déroule conformément aux meilleures pratiques et dans le plein respect des règles et règlements de l'Organisation", ajoute-t-il.

Après des concertations en janvier et février, "le secrétariat (des Nations unies) et le gouvernement burundais sont convenus que le bureau de l'envoyé spécial fermerait le 31 mai 2021 et que sa liquidation serait achevée le 30 juin 2021", indique Antonio Guterres.

En 2020, le chef de l'ONU avait réclamé le maintien de ce bureau au Burundi pour un an supplémentaire. Dans une déclaration adoptée à l'unanimité, le Conseil de sécurité avait appelé en fin d'année dernière le Burundi "à coopérer" avec l'ONU en faveur de la réconciliation nationale et d'un Etat de droit.

"Il y a un travail important à faire pour faire progresser la réconciliation nationale, la promotion de l'Etat de droit et d'un système judiciaire indépendant et efficace", avait notamment souligné le Conseil dans sa déclaration.

Il avait aussi jugé nécessaire de faire ce travail pour "la préservation de l'espace démocratique et le respect des libertés fondamentales, telles que la liberté d'expression, y compris pour les membres de la presse et les acteurs de la société civile, consolidation de la paix, cohésion sociale et développement", en s'inquiétant de la poursuite de violations des droits humains.

Après la fermeture du bureau de l'ONU, le Burundi devrait continuer à être suivi par les Nations unies via leur envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, le Chinois Huang Xia.En 2015, le Burundi avait été plongé dans une crise politique meurtrière marquée par des violations massives des droits humains, déclenchée par la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé.

Le général Évariste Ndayishimiye a été élu le 20 mai 2020 à la tête du pays, succédant à Pierre Nkurunziza, décédé le 9 juin.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher