topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Journée Mandela : des politiciens burundais se souviennent Nelson Mandela Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Deutsche Welle, 16.07.2021

 Des politiciens du Burundi se souviennent de Nelson Mandela, médiateur lors du processus de négociation politique entre 1998 et 2000.

[Photo : Entourés de dirigeants africains et de négociateurs de paix burundais, le président Clinton, au centre, et l'ancien président sud-africain Nelson Mandela se serrent la main à l'issue de la Conférence de paix sur le Burundi à Arusha, en Tanzanie.]

Le 18 juillet de chaque année, depuis 2010, le monde célèbre la journée internationale dédiée à Nelson Mandela. Surnommé « le bulldozer » par certains politiciens burundais, l’ancien président sud-africain a joué un rôle déterminant dans la résolution de la crise politico-ethnique au Burundi, des négociations inter-burundaises jusqu’à la signature de l’accord d’Arusha, le 20 août 2000, pour la paix et la réconciliation.

"N’eut été Mandela, on n’aurait pas eu l’accord d’Arusha. C’est un accord pour chercher la paix et la réconciliation des Burundais. L’accord d’Arusha reste vivant même aujourd’hui", explique l'ancien président de l’Assemblée nationale, Léonce Ngendakumana. 

Celui-ci a rencontré Nelson Mandela pour la première fois en 1999 comme médiateur dans le processus de négociations pour la paix et la réconciliation inter-burundaise. La rencontre se passe à Arusha, en Tanzanie. Et la parole de Mandela l’a marqué.

"Avec Mandela, nous sommes à une phase où les Burundais sont appelés à se réconcilier indépendamment de leurs appartenances politiques, régionales ou claniques. Nous sommes appelés à cohabiter, à partager équitablement ce que notre pays a, à le protéger pour qu’il nous protège lui aussi, tous, sans distinction aucune. Mandela a été notre éclaireur", ajoute M. Ngendakumana. 

Gaspard Kobako est actuellement le porte-parole d’un parti d’opposition : le Conseil national pour la défense de la démocratie. Ancien affilié aux mouvements politiques armés, le sexagénaire a lui aussi rencontré Nelson Mandela dans le cadre des pourparlers inter-burundais. Il reconnaît que Mandela était une « personnalité exceptionnelle », et il n’oubliera pas son passage au Burundi en 2001.

"Il a fait que l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation puisse voir le jour. Il a dit : "Concluez et signez avec les groupes armés dans un délai tel »… et ce délai a été respecté. C’était un homme sage. Sa deuxième qualité c’est son franc-parler. Mandela était un homme empathique parce qu’en se rendant à la prison centrale de Mpimba il a partagé la douleur avec les prisonniers burundais qu’il a ensuite fait libérer. Sa quatrième qualité c’est que lors de ces négociations il a associé toutes les couches de la population burundaise pour que personne ne soit exclu."

L’accord d’Arusha inspire encore aujourd’hui tous les textes de loi burundais. C’est le plus grand héritage laissé aux Burundais par Nelson Mandela. 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher