topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Francine Niyonsaba, le second souffle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sports

L’Équipe, 28 août 2021

 La Burundaise Francine Niyonsaba, hyperandrogène et privée de sa distance fétiche, le 800 m, par le règlement de World Athletics, a confirmé sa reconversion fructueuse sur le long avec la MPM du 3 000 m (8'19"08), samedi à Paris. [Photo : Francine Niyonsaba a fait preuve d'une belle maîtrise sur 3 000 m. (J.-P. Durand/L'Équipe).]

C'était le premier 3 000 m de sa vie et elle l'a géré d'une main de maître, repoussant une attaque de la Kényane Margaret Kipkemboi dans la dernière ligne droite. La détermination qui se lit dans le regard de Francine Niyonsaba est la même qu'avant, à l'époque où elle volait sur le double tour de piste. Mais depuis que World Athletics a interdit aux athlètes féminines présentant un taux de testostérone trop élevé de s'aligner sur les distances du 400 m au mile (1 609 m), la Burundaise a choisi de monter sur le fond.

Cet été, la coureuse de 28 ans s'est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo sur le 5 000 m et le 10 000 m. Elle y a connu des fortunes diverses. Sur la plus courte des deux distances, pour laquelle elle nourrissait le plus d'ambitions, elle a été disqualifiée après avoir marché à l'extérieur de la piste. Un moment douloureux dans lequel elle s'est sentie abandonnée par sa fédération, qui n'a pas contesté la décision.

Quelques jours plus tard, elle bouclait le 10 000 m à la 5e place, en 30'41"93. « Je suis une athlète de détermination, très motivée. Ce qu'il s'est passé aux Jeux m'a fait de la peine, mais j'ai essayé d'oublier et de continuer à regarder devant. C'est pourquoi j'ai fait le 10 000 m avec un bon chrono et une 5e place. J'étais très heureuse », raconte-t-elle en français.

« Le 800 m et le fond, ce n'est pas évident, mais avec mon niveau de performance, ma détermination, vous avez pu voir, cela donne une belle course »

Comment, quand on a l'un des plus beaux palmarès sur le 800 m de ces dernières années (vice-championne olympique du 800 m en 2016, vice-championne du monde à Londres en 2017, double championne du monde en salle 2016 et 2018), arrive-t-on en si peu de temps (deux ans) à se muer en coureuse de fond ? « J'ai beaucoup de choses à faire pour évoluer sur les longues distances, mais je pense qu'à l'entraînement, je vais avoir du temps pour prendre des décisions intelligentes pour évoluer encore. Comme vous le savez, le 800 m et le fond, ce n'est pas évident, mais avec mon niveau de performance, ma détermination, vous avez pu voir, cela donne une belle course. »

Francine Niyonsaba est une athlète en mission. Amie de Caster Semenya, hyperandrogène comme elle et embarquée dans un combat judiciaire contre les instances sportives pour obtenir le droit de courir sans avoir recours à un traitement hormonal, l'athlète a choisi de souffrir sur la piste. Quand on lui demande si elle vise des titres au plus haut niveau, elle reste évasive, parle « d'effort » et de la volonté de servir de modèle. « Je veux vivre la souffrance, j'aime la souffrance. » Et le plaisir, dans tout cela ? Il vient plutôt de la satisfaction du travail accompli. « Je suis très contente de ce que je fais. C'était difficile à l'entraînement mais j'ai essayé de m'adapter. Maintenant, avec mon Dieu, mes amis qui m'ont soutenu, les temps que j'ai réussi, je suis très contente. »

Après un cycle d'adaptation de deux ans, Niyonsaba, qui s'entraîne au Kenya, va se pencher sur le perfectionnement de sa préparation pour devenir une vraie spécialiste du fond.

Annabelle Rolnin

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher