topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
BAT accusé de corruption dans dix pays africains dont le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News14/09/2021 - Source AFP

Le cigarettier BAT soupçonné de «paiements douteux» en Afrique

L’ONG anti-tabac STOP accuse le cigarettier britannique BAT d’avoir distribué plus de 600’000 dollars dans dix pays africains entre 2008 et 2013.

Le cigarettier britannique British American Tobacco (BAT) est soupçonné d’avoir réalisé des centaines de «paiements douteux» dans dix pays africains durant cinq ans afin d’influencer les politiques de santé et de nuire à ses concurrents, dans plusieurs rapports publiés mardi.

Dans deux rapports, l’ONG anti-tabac STOP accuse ce géant mondial du tabac d’avoir distribué plus de 600’000 dollars (environ 550’000 Euros, ndlr) sous forme d’argent, de voitures ou encore de dons de campagne à des dizaines de responsables politiques, législateurs, fonctionnaires, journalistes et employés d’entreprises concurrentes entre 2008 et 2013.

L’ONG STOP, lancée en 2018 par le milliardaire et ancien maire de New York Michael Bloomberg, entend dénoncer «les stratégies trompeuses de l’industrie du tabac» et proposer des «moyens» de lutter contre son influence. Cette organisation est dirigée collectivement par l’Université de Bath (Royaume-Uni), le Centre mondial pour la bonne gouvernance dans la lutte anti-tabac (Thaïlande) et l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires (Paris).

236 «paiements douteux»

Selon l’ONG, le groupe BAT s’est comporté «comme s’il était au-dessus de la loi», appuyant notamment ses dires sur des témoignages de lanceurs d’alertes, des fuites de documents et des dossiers de justice analysés par le groupe de recherche TCRG (Tobacco Control Research Group) de l’Université de Bath.

«Les pratiques potentielles de corruption du groupe BAT en Afrique n’ont pas été uniquement l’œuvre de quelques brebis galeuses», a déclaré dans un communiqué Andrew Rowell, du groupe TCRG. «La dispersion géographique de cette activité, les infrastructures utilisées et le nombre de collaborateurs seniors impliqués suggèrent que les paiements réalisés par BAT étaient routiniers», ajoute Andrew Rowell.

Les membres du groupe de recherche ont ainsi identifié 236 «paiements douteux» réalisés au Burundi, aux Comores, en République démocratique du Congo, au Kenya, au Malawi, au Rwanda, au Soudan, en Tanzanie, en Ouganda et en Zambie pour un total de 601’502 dollars.

«Description erronée»

Dans une enquête séparée publiée lundi, menée par la BBC et un consortium de journalistes, Bureau of Investigative Journalism, le groupe est également accusé d’avoir négocié le versement de jusqu’à 500’000 dollars en pots-de-vin au parti au pouvoir au Zimbabwe sous la présidence de l’ancien président Robert Mugabe en 2013.

Dans un communiqué, le cigarettier, qui opère dans plus de 170 pays, a rejeté «catégoriquement» ce qu’il a qualifié d’une «description erronée» de ses activités. «Les accusations de cette nature ne sont pas nouvelles et ont été largement couvertes par divers médias d’information depuis plusieurs années», a-t-il déclaré, ajoutant qu’une enquête menée en janvier 2021 par les autorités britanniques anti-fraude l’avait innocenté de tout acte répréhensible.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher