topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Un groupe rebelle revendique une attaque contre l’aéroport de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 19/09/2021 – Source AFP

Un groupe rebelle a revendiqué une attaque menée dans la nuit de samedi à dimanche contre l’aéroport international de Bujumbura, la capitale économique du Burundi, sans faire de dégâts, selon des sources jointes par l’AFP. Des tirs de mortier, entendus jusqu’au centre-ville, ont eu lieu la veille du départ du président Evariste Ndayishimiye pour New York, où se tient la semaine prochaine l’assemblée générale de l’ONU. 

Samedi vers 23h00, « nous avons lancé plusieurs obus à l’aéroport international de Bujumbura, Burundi », a déclaré dans la nuit sur Twitter le mouvement Résistance pour un Etat de Droit-Tabara (RED-Tabara).

« Nous avons également eu des échanges de tirs d’au moins une heure avec les militaires d’une des positions qui protègent l’aéroport », écrit-il également.

Un agent de l’aéroport Melchior Ndadaye a déclaré sous couvert d’anonymat à l’AFP avoir entendu « des explosions d’obus et des tirs d’armes automatiques » au cours de la nuit.

« On a eu très peur mais cela n’a pas duré longtemps », a-t-il ajouté.

« Il n’y a pas de dégâts, un avion de Kenya Airways a d’ailleurs atterri ce matin sans aucun problème », a poursuivi la même source.

Une deuxième source aéroportuaire a quant à elle précisé qu' »au moins trois » obus de mortier avaient atteint l’aéroport mais en faisant des « dégâts insignifiants ».

Confirmant l’attaque, une source diplomatique a également affirmé que cette dernière ne perturbait pas dimanche le trafic aérien.

Aucun responsable sécuritaire n’a voulu s’exprimer officiellement mais un haut gradé de l’armée a affirmé sous couvert d’anonymat que les tirs « n’ont pas atteint l’aéroport de Bujumbura ».

« C’est un coup de publicité de RED-Tabara à la veille du départ de son excellence le président vers les États-Unis, pour que le monde entier parle d’eux », a-t-il estimé.

Confirmant dimanche sur Twitter le voyage de M. Ndayishimiye, la présidence n’a pas évoqué l’incident.

Des témoins ont affirmé à l’AFP que les patrouilles militaires ont été renforcées dans les localités proches de l’aéroport, comme Rukaramu (nord-ouest de Bujumbura).

Apparu il y a 10 ans, le RED-Tabara, qui a sa base arrière au Sud-Kivu, en RD Congo, est aujourd’hui le plus actif des groupes rebelles burundais. Il est accusé d’être à l’origine de nombreuses attaques ou embuscades mortelles à travers le pays depuis 2015.

En 2020, il avait revendiqué une série d’attaques ayant fait selon lui plus de 40 victimes, parmi les forces de sécurité et la ligue de la jeunesse du parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Le gouvernement burundais et de nombreux diplomates estimaient alors que ce groupe rebelle, comptant entre 500 et 800 hommes, était dirigé par un des plus farouches opposants au régime burundais, Alexis Sinduhije, ce que l’intéressé a toujours nié.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher