topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi veut une plus grande participation de ses troupes aux missions de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

RFI, 26/10/2021

Le secrétaire général adjoint des Nations unies, en charge des questions de maintien de la paix Jean-Pierre Lacroix, se trouve à Bujumbura depuis lundi 25 octobre. C'est la première visite d'un haut responsable de l'ONU au Burundi depuis 2016. Il s'est entretenu avec les plus hauts responsables du pays, dont le président burundais, ce mardi. Cela a été l'occasion pour le Burundi d'insister sur une plus grande participation de ses troupes aux missions de maintien de la paix.

Sur l'agenda de cette visite, il était surtout prévu de discuter des questions régionales. Mais c'était aussi l'occasion rêvée pour tous les plus hauts responsables burundais, de mettre sur le tapis la question d'une participation plus accrue du Burundi aux missions de paix de l'ONU.

En effet, les Nations unies ont retiré depuis 2020 le contingent gabonais de sa mission en Centrafrique, et elles ont décidé entretemps d'augmenter les effectifs de la Minusca de 3 000 casques bleus supplémentaires. Il lui faut donc des troupes. Depuis, le gouvernement burundais qui a déjà un contingent de 750 hommes sur place, fait des pieds et des mains pour envoyer un second bataillon dans cette mission. Gitega lorgne également du côté de la Minusma, la mission de l'ONU au Mali, si l'on en croit un tweet du ministère des Affaires étrangères de ce mardi.

Un besoin de devises

Mais pourquoi Gitega s'acharne à placer des troupes supplémentaires dans les missions de l'ONU ? La raison est toute simple : depuis la crise de 2015, le Burundi est frappé de plein fouet par une grave crise économique. La production du café son principal produit d'exportation est en chute libre, les devises manquent cruellement dans ce pays qui fait face à de nombreuses pénuries. Actuellement, les quelque 4 000 soldats engagés dans l'Amisom (mission de l'Union africaine en Somalie), en Somalie, et ceux qui sont la Minusca, les missions de paix sont devenus la première source de devises du pays. Ils rapportent en gros plus de 20 millions de dollars par mois. Gitega met aujourd'hui tout en œuvre pour qu'elles rapportent plus.

La primature a annoncé tout à l'heure, que la question d'un mémorandum d'entente sur le déploiement d'une unité additionnelle en Centrafrique a été discutée entre le Premier ministre Alain-Guillaume Bunyoni et son hôte. Ce qui n'a pas été confirmé par Jean-Pierre Lacroix après son entretien avec les autorités burundaises.

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher