topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
76.2 M USD de la FMI au Burundi pour la lutte contre la pandémie de Covid-19 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

FMI, 26 octobre 2021

Le conseil d’administration du FMI a approuvé une assistance financière de 76.2 millions de dollars américains au titre de la facilité de crédit rapide en faveur du Burundi dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19

• La pandémie de COVID-19 ainsi que la fermeture des frontières qui en a découlé ont causé un ralentissement de l’activité économique et font peser des risques importants sur le bien-être des populations.

• Afin de répondre aux besoins de financement des comptes extérieurs et budgétaires, le FMI a approuvé une aide d’urgence de 76,2 millions de dollars américains au titre de la facilité de crédit rapide.

• Cette aide financière soutiendra la mise en œuvre du plan de riposte du Burundi contre la Covid-19 et contribuera à atténuer les impacts macroéconomiques et sociaux de la pandémie.

Washington, DC : Le Conseil d'administration du Fonds Monétaire International (FMI) a approuvé le 25 octobre 2021 un décaissement de 53,9 millions de DTS (35 pour cent de la quote-part, soit environ 76,2 millions de dollars américains) au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR). Cette aide financière d'urgence soutiendra la mise en œuvre du plan de réponse contre la COVID-19 du Burundi et contribuera au financement des déficits de balance des paiements et budgétaires consécutifs à la pandémie de COVID-19.

La pandémie de COVID-19 et la fermeture des frontières qui en a découlé ont entraîné un ralentissement de l’activité économique, notamment dans le secteur des services. On estime que le PIB réel s'est contracté d’environ 1 pour cent en 2020 et que la croissance devrait rester modérée en 2021. La pandémie a apposé une pression supplémentaire sur le système de santé du Burundi, déjà fragile, et le ralentissement de l’activité économique pose un risque sur le niveau de vie des populations les plus vulnérables et risque de compromettre les acquis récents dans les secteurs socio-économiques.

Les autorités ont préparé un plan de riposte à la pandémie de COVID-19 pour limiter la propagation de la maladie et atténuer ses impacts macroéconomiques et sociaux. Le décaissement au titre de la FRC soutiendra le plan de riposte et devrait aider à catalyser le soutien des autres partenaires au développement du Burundi. Les autorités se sont engagées à poursuivre des politiques économiques et financières appropriées pour faire face à l'impact de la pandémie. Ils se sont également engagés à préparer et à publier les rapports d’audit sur les dépenses liées à la COVID-19 et à collecter des informations sur les bénéficiaires ultimes adjudicataires de contrats liés au plan de réponse à la COVID-19.

À l'issue des débats du Conseil d'administration, M. Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint et Président du conseil d’administration par intérim, a fait la déclaration suivante :

« La pandémie de COVID-19 avec les inhérentes fermetures de frontières ont entraîné un ralentissement économique et créé des besoins urgents de financement de la balance des paiements et du budget. Les autorités ont préparé un plan de riposte au COVID-19 pour limiter la propagation du virus, atténuer son impact macroéconomique et soutenir la population vulnérable.

« L'assistance financière d'urgence du FMI au titre de la facilité de crédit rapide contribuera à soutenir le plan de riposte, à reconstituer les réserves et à susciter le soutien des donateurs. Un renforcement de l’engagement avec la communauté internationale au sens large contribuerait à combler les déficits restants de financement et à soutenir les réformes et les objectifs de long terme.

« Il est important de garantir la transparence et une bonne gouvernance des dépenses liées à la COVID-19. Des mesures visant à renforcer la mobilisation des recettes intérieures contribueraient à créer un espace budgétaire pour les dépenses prioritaires et à préserver la viabilité de la dette. L'appui des donateurs sous forme de dons et de financements concessionnels reste essentiel.

« Les politiques monétaires et réglementaires accommodantes contribuent à soutenir l'économie. Les autorités ont fourni des liquidités au secteur financier et continuent de surveiller les vulnérabilités du secteur financier. Elles sont prêtes à recalibrer les politiques en fonction des conditions macroéconomiques et du secteur financier. Les autorités se sont engagées à se soumettre à une évaluation des mesures de sauvegarde de la banque centrale.

« Le renforcement et le maintien de l’équilibre externe est une priorité importante. Cela nécessite un ensemble de politiques à plusieurs volets, axé sur l'amélioration de la gestion des taux de change et l'atténuation des distorsions sur le marché des changes. »

 
Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher