topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Levée des sanctions américaines contre le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

@rib News19/11/2021 - Source Agence Anadolu

Le président américain, Joe Biden, a annoncé jeudi soir la « levée de l'état d'urgence concernant la situation au Burundi », ainsi que la fin des « sanctions ciblées » qui visaient quatre ex-hauts gradés de l’armée et de la police impliqués dans des violences en 2015.

«Je mets fin par la présente à l'état d'urgence nationale déclaré sur le Burundi dans l'ordonnance exécutive 13712 du 22 novembre 2015», a-t-il annoncé dans un décret.

Selon Joe Biden, la situation qui avait donné lieu à la déclaration d’état d’urgence nationale « s’est considérablement améliorée depuis l’année dernière après le transfert de pouvoir à la suite des élections de 2020 et la poursuite des réformes par le nouveau Président, Evariste Ndayishimiye ».

Washington avait déclaré, le 22 novembre 2015, une urgence nationale « pour faire face à la menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis, par rapport à la situation sécuritaire au Burundi, marquée par des assassinats et d’autres cas de violences atroces contre les civils; cette situation constitue une menace à la paix, à la sécurité et à la stabilité du Burundi et de la région».

En novembre 2015, les USA avaient également imposé des sanctions ciblées (gel des avoirs, restrictions de voyage..) à quatre ex-hauts gradés de l’armée et de la police burundaises « impliquées dans des violences » au plus fort d’une crise politique et sécuritaire consécutive à la décision du président d’alors, Pierre Nkurunziza, de briguer un 3ème mandat jugé illégal.

Deux des quatre personnalités visées faisaient partie du gouvernement. Il s’agit du général Alain Guillaume Bunyoni, ministre de la Sécurité publique à l’époque et actuel premier ministre et du général Godefroid Bizimana qui était, à l’époque, directeur général adjoint de la police.

Les deux autres étaient les généraux Godefroid Niyombare (ex-chef d’état-major de l’armée) et Cyrille Ndayirukiye (ex-ministre de la Défense). Ces derniers avaient participé à la tentative de coup d’Etat du 13 mai 2015.

Joe Biden a aussi mis fin à ces sanctions individuelles.

Le président burundais, Evariste Ndayishimiye a chaleureusement accueilli cette décision.

«Au nom du gouvernement burundais et de tout le peuple burundais et en mon nom propre, je salue cette décision américaine», a-t-il déclaré vendredi dans une publication sur son compte twitter,

Le nouveau président burundais s’attelle à redorer l’image du Burundi vis-à-vis des partenaires depuis sa prise de fonction en juin 2020. Bien d’autres partenaires ont déjà repris la coopération avec le Burundi, notamment l’Organisation internationale pour la francophonie, OIF.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a retiré le Burundi de son agenda et le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine lui a emboîté le pas quelques mois après. L’Union européenne n’a, pour sa part, pas encore levé les sanctions économiques prises en mars 2016 contre le Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher